Filtrer ok

Augmenter volume logique (lvm2) par le réseau (nbd)

Iaorana à tou(te)s,

je cherche un agrandir un volume logique contenant un dépôt debian (serveur depotdebian).
Je cherchais à avoir un dépôt local pour procéder à quelques installations automatisées (preseed).

Le volume est plein et j'ai connecté d'autres vieilles machines en réseau pour utiliser leur espace disque dur comme complément du volume logique.

J'ai créé un block device sur la machine additionnelle (depot2) par
Code :
dd if=/dev/zero of=/opt/depot2lvm.img bs=1024 count=174080000
(170GB).
J'ai fait un
Code :
fdisk /opt/depot2lvm.img
pour créer une partition LVM.
Je comptais tester l'export NBD avec
Code :
 service nbd-server start
suivi d'un
Code :
nbd-client 127.0.0.1 10809 -N /opt/depot2lvm.img /dev/nbd0


mais rien ne fonctionne.
Dans les logs, j'ai des messages insultants genre nbd-server[2332]: segfault at 4 ip ...

qu'ai-je loupé ?

Merci à vous si qqu'un peut m'aider ...
Edité le 09/11/2015 à 16:34
 
 
finalement, j'ai réussi à faire le partage réseau du block device.
pb de droits : lancement de nbd-server en simple utilisateur (voire utilisateur nbd) et montage en root

*coté user
Code :
$ cd && dd if=/dev/zero of=testnbd/hd.img bs=1024 count=174080000 && /sbin/fdisk ~user/testnbd/hd.img
> n <enter><enter><enter><enter>
> t <8e>
$ nbd-server depot2.local:5000 ~user/testnbd/hd.img && netstat -nap | grep nbd


*coté root sur le serveur de dépot
Code :
# /sbin/nbd-client depot2.local 5000 /dev/nbd0 && vgextend LVMdepot-vg /dev/nbd0p1 && lvresize -L +166G /dev/LVMdepot-vg/var && vgdisplay && resize2fs /dev/LVMdepot-vg/var


Si ça peut servir à d'autres pour se dépanner sur un problème d'espace disque ou un transfert de volumes...
Edité le 09/11/2015 à 16:34
 
 
intéressant. Merci pour l'info.
Mais ça se passe comment en cas de perturbation du réseau, lvm et/ou le FS arrive à gérer ça sans pertes de données ?

note pour dd : il accepte les unités, tu aurais pu écrire bs=1G count=66
Edité le 09/11/2015 à 17:58
 
 
Merci de l'info pour dd.
Il y a un paramètre pour que les modifs écrites à travers le réseau soient conservées ou pas après coupure et/ou redémarrage.

Dans mon cas, toutefois, c'était surtout pour palier rapidement à un pb d'espace disque.
Une fois la synchro du dépôt finie, j'avais la taille pseudo définitive (avec plus ou moins 10Go pour les évolutions), j'ai migré les données sur un disque de taille adéquate.

Sinon, j'ai eu une coupure de switch malheureuse (mais rapide), le système a figé, puis est reparti comme si de rien n'était.
Donc, ça me parait assez stable mais probablement pas suffisant en exploitation.
 
 
Dans la série des informations utiles, au redémarrage de ma Debian 8.2 dite "stable", le noyau n'a pas voulu géré mon montage par nbd.
Du coup, mon volume logique était en vrac et mes données inaccessibles.
J'ai redémarré en mode maintenance, monté ma carte réseau à la main, chargé le noyau aoe et nbd (j'ai fait des montages réseau sur ces 2 techno).
et là, le nbd-client a bien voulu fonctionné.
un contrôle avec
Code :
pvscan -vP
puis activation avec
Code :
vgchange -a y
et mes données étaient à nouveau lisible.
Cette technique (en tout cas, à mon niveau) ne vaut que temporairement en attendant d'avoir un espace disque local assez dimensionné.
 
 
     
Vous devez être connecté pour écrire un message !