Filtrer ok

Mon histoire avec ryzen ou comment un processeur s'est suicidé

Bonjour tout le monde !

Tout d'abord, sachez que je ne pense pas que cette catégorie soit la mieux choisie pour pousser un petit coup de gueule... Mais bon, il faut dire que c'est la seule catégorie du forum de Clubic qui reste encore un petit peu active. Aussi, je demande aux modérateurs, si possible, de ne pas déplacer ou supprimer ce sujet car les gens doivent savoir.

Je vais donc vous raconter comment mon nouveau processeur s'est suicidé après moins de 24h d'utilisation.

Donc voici les faits. Je suis un fan inconditionné de AMD. J'ai toujours adoré leurs produits battant n'importe quel record de rapport performance/prix. De ce fait, le 9 Janvier j'ai reçu mes nouveaux composants. Ohlala quelle avancée technologique, Ryzen 7 pour remplacer mon FX 8 vieux de cinq ans (le modèle lui-même étant encore plus vieux !). La carte mère, du Asus (gros fanboy de la série STRIX) comme ça pas de soucis on sait qu'on pars sur quelque chose de sérieux. D'ailleurs, cette carte mère embarque une fonctionnalité appelée fan xPert qui permet de configurer minutieusement chaque ventilateur de la tour. Je vous précise cela car je vais en parler dès maintenant.

Étant mordu de silence et de performances, je me suis doté d'une tour NZXT H630 pour y mettre tout plein de ventilateurs Noctua en ULNA (Ultra Low Noise). Vu que la carte mère supporte le contrôle des ventilateurs non PWM, j'ai laissé tombé les ULNA et je suis parti sur le BIOS configurer tout ça. J'ai entre autre configuré les ventilateurs châssis pour s'arrêter lorsque le processeur tombe en dessous de 50°C, ce qui a effectivement rendu la tour ultra silencieuse (le bruit de la VMC de mon appartement couvre le bruit de mon PC). Si en plus vous combinez cela avec le fait que le radiateur, un Noctua NH-D14, fait que le processeur n'a besoin que d'une brise d'air pour se refroidir et passer sous la barre des 45°C (merci le 14nm FinFET) vous avez le PC de jeux le plus silencieux du monde (ou pas...).

Donc tout était parfait. J'avais un processeur ultra rapide, avec un gros radiateur qui lui permettait de rester froid, le tout combiné à une bonne carte graphique bref le rêve. Vous concevez bien entendu que j'ai lancé tout un tas de Benchmark pour me rendre compte du gain de performances et c'était sans appel évidemment.

Le lendemain, j'ai donc proposé à un ami de venir passer la soirée à l'appart pour jouer à Forza Motorsport 7. Tout se déroulait super bien, on a tenté tant bien que mal de drifter avec une sorte de véhicule doté de 140 chevaux sur les roues arrières à tout casser bref. Après deux heures de jeu, je me rend compte que les ventilateurs châssis ne tournent plus. Je me dis, tiens donc c'est bizarre tout ça. Je regarde sur l'écran de mon clavier (un Logitech G510s) et je remarque que les températures ont le temps de baisser de façon dramatique et de passer sous les 50°C lorsque le jeu ne fait rien de gros (notamment lorsque le disque dur charge des données). Super cool !

SAUF QUE. Lorsque mon ami a pris congé, les ventilateurs n'avaient pas redémarré et j'étais en plein milieu d'une course. Étrange... Je regarde alors les températures et je remarque que le processeur montre -99°C. Évidemment, je m'inquiète comme jamais ! Je saute sur ALT-F4, j'ouvre AIDA64 et je remarque qu'effectivement la température "CPU" et "Diode CPU" affichent -99°C. Je comprend alors très vite que le fait que les ventilateurs du châssis soient à l'arrêt a été causé par un gros problème de la sonde de température ! Et là, imaginez ma stupeur quand j'ai également déduis que les deux ventilateurs du processeurs n'ont pas excédé 14% de leur vitesse à cause de cela !! Le tout pendant probablement des heures !!

Je redémarre donc la machine pour accéder au BIOS et voir ce qui ne va pas. Et la grosse surprise : le PC qui s'éteint et se met en sécurité thermique. Oui oui, la même sécurité thermique qui ne s'est jamais déclenchée alors que le processeur tout neuf suffoquait à probablement bien plus de 100°C sur Forza 7. Je laisse donc refroidir la machine et pendant ce temps je pars chercher mon multimètre, je branche le thermocouple et je regarde la température. Mon multimètre affiche alors 50°C à l'extrémité la plus extrême du radiateur, autrement dit là où il fait le plus froid. Combinez cela au fait qu'il m'a fallu quelques minutes pour retrouver mon multimètre, et vous devinez aisément que ce radiateur a du monter à une température de folie avant que je me rende compte que la sonde de température du processeur s'est mise en carafe.

Donc voilà. Maintenant j'en suis là : j'ai un PC avec 700€ de matériel neuf qui a moins de 24h dont la pièce la plus chère s'est autodétruite. Car le pire dans tout ça, c'est que le processeur, il a survécu ! J'écris sur la machine en question en ce moment même ! En revanche, quelque chose de très mauvais s'est produit à l'intérieur de ce processeur. Au moindre effort de calcul, la température "Diode CPU" s'envole largement vers les 100°C (il suffit d'une seconde ou deux à 100% d'utilisation pour dépasser les 100°C). Si je prolonge un stress test sur plus de 4 secondes, le PC se coupe en sécurité thermique. Mais c'est trop tard. Je dois contacter Amazon pour me faire rembourser un processeur neuf, 24h après l'avoir reçu, car celui-ci a surchauffé comme jamais ne n'ai vu ni entendu parler d'un processeur qui surchauffe ainsi.

Dommage AMD
Edité le 11/01/2018 à 02:11
 
 


Plutôt que le CPU, il faut voir si ce n'est pas la carte mère qui serait en cause.
Il faudrait également vérifier le montage si le CPU fonctionne c'est qu'il n'est peut-être pas HS.

Après, dans tous les cas, une panne de ce genre c'est toujours ennuyeux, mais il y a toujours le SAV.
Et pourquoi te faire rembourser plutôt que de demander un échange si tant et si bien que ce soit le CPU le fautif ?
Super Modérateur
 
 
Bien entendu, je soupçonne également la carte mère qui a pris un peu le chaud mais le fait est que le processeur a cramé parce que la sécurité thermique ne s'est pas déclenchée... Je soupçonne d'ailleurs le processeur de ne pas avoir une telle sécurité, à la place je pense c'est la carte mère qui coupe tout au delà d'une certaine température. Mais vu qu'elle lisait -99°C elle n'a rien coupé et le processeur a continué dans sa course (ça fait un peu mauvaise blague quand on sait qu'il a cramé sur Forza non ? :P )

Et sinon j'ai demandé un remplacement sur Amazon, j'ai dit "remboursement" mais c'est par habitude ^^ Top qualité du SAV de Amazon qui m'ont déjà envoyé un nouveau processeur par Chronopost, ils me laissent jusqu'au 10 Février pour renvoyer le défectueux.

Concernant le montage du CPU, j'avais un petit peu trop serré le radiateur mais rien de bien méchant. Il était bien plus serré sur le FX 8 et il n'a jamais bronché. Du coup quand j'ai extrait le processeur pour l'observer j'en ai profité pour serrer correctement le radiateur, un peu de pâte thermique Silver 5 neuve, direction le BIOS pour activer toutes les options d'économies d'énergie et le processeur peut maintenant survivre.

Ce que je pense qui s'est passé, c'est que le contact entre la puce et la plaque en céramique intégrée n'est plus optimal et du coup le transfert de chaleur ne se fait plus. Là tout de suite il affiche 43°C au ralenti mais le radiateur est froid comme s'il sortait de dehors...

A voir ce qui se passe avec le nouveau. Si ça se reproduit je demande une nouvelle carte mère
 
 
juju251 a écrit:

Plutôt que le CPU, il faut voir si ce n'est pas la carte mère qui serait en cause.

+1, parce que je ne vois pas comment le cpu aurait pu avoir une incidence sur le fonctionnement des ventilos de châssis branchés sur la carte mère, alors j'aurais tendance aussi à soupçonner plutôt cette dernière
Modérateur Hardware / Overclocking
 
 
     
Vous devez être connecté pour écrire un message !