Notre sélection des meilleurs drones entrée de gamme (pas cher)

05 janvier 2018 à 15h00
0
Les drones - ou multirotors - sont devenus ces dernières années des compagnons de jeu très demandés auprès du grand public. De plus en plus simples à piloter grâce à leurs nombreuses assistances, ces petits engins sont idéaux pour passer un moment de détente et réaliser quelques photos aériennes. Et comme vous allez le voir dans ce guide, il n'est pas nécessaire de supplier votre banquier pour vous faire plaisir !

En effet, pas besoin d'investir dans des drones haut de gamme comme le DJI Mavic Pro pour s'amuser. S'il y a quelques années, investir dans un drone n'était pas donné à tout le monde, ce n'est plus le cas maintenant. Il existe des dizaines de multirotors à moins de 200€. La plupart embarquent une caméra et sont vendus avec tous les équipements nécessaires pour voler dès la sortie de boite.

Dans ce guide, nous vous donnerons quelques conseils pour bien choisir votre drone. Nous vous proposerons ensuite cinq modèles abordables commercialisés entre 50€ et 200€. N'hésitez pas non plus à nous dire en commentaire quel est votre drone pas cher préféré et pourquoi vous avez craqué pour lui. Sur ce, bon vol !

Notre sélection des meilleurs des drones pas chers pour s'amuser

Avec nos quelques conseils ci-dessus, vous devriez avoir une idée de la configuration de votre drone idéal. Afin de vous aider, voici cinq drones abordables sélectionnés par nos soins.

1. Parrot Mambo

01F4000008786658-photo-parrot-mambo-drone.jpg





Commercialisé à moins de 120€, le Mambo est le drone idéal pour s'amuser. Il se pilote avec le smartphone via une application dédiée, mais il est possible d'acheter une radiocommande FlyPad pour améliorer la portée ainsi que la qualité du pilotage.

Le mini-drone de Parrot se distingue avec sa capacité à embarquer des accessoires comme une pince et un canon à billes ! Très fun à utiliser, ce multirotor abordable sera idéal pour des petits vols en intérieur.

2. Hubsan X4 H107D

01F4000008786660-photo-drone-hubsan.jpg





Si vous cherchez un petit drone pour des vols FPV, le H107D de Hubsan est bon choix en entrée de gamme. La caméra intégrée dans le nez filme en 720p et envoie les images en temps réel sur le petit écran de la radiocommande.

Ce petit drone vendu à moins de 90€ est donc idéal pour arpenter votre maison ou votre jardin tout en faisant quelques photos HD. Il est aussi très résistant, donc idéal pour débuter !

3. Syma X8G

01F4000008786662-photo-drone-syma-x8g.jpg





Plus costaud que les autres drones de notre sélection, le <>X8G de Syma< a tout pour séduire : caméra Full HD avec 4 Go de mémoire, portée de plus de 100 m, radiocommande mode 1 et 2. Le tout est RTF. Sa grande taille le rend cependant incapable de voler en intérieur.

Commercialisé aux alentours de 100€, le Syma X8G sera un drone parfait pour les vols en extérieur et les prises de vues aériennes. Il est d'ailleurs vendu avec plusieurs accessoires de rechange ainsi que des protections d'hélice.

4. Parrot Swing

01F4000008786664-photo-parrot-swing.jpg





Voici un mini-drone atypique. Le Parrot Swing est un mélange d'avion et de multirotor. Il peut ainsi décoller à la verticale puis voler ensuite à l'horizontale comme un vrai avion ! Il est très maniable, mais assez fragile au niveau des ailes.

Si le Swing possède une caméra, elle ne sert malheureusement pas à prendre des photos. Elle est en effet utilisée pour le vol stationnaire. Tout comme le Mambo de la même marque, le Parrot Swing est vendu sans radiocommande, il se pilote avec le smartphone. Comptez environ 150€ pour ce drone unique en son genre. Le tarif augmente si vous souhaitez acquérir la radiocommande FlyPad.

5. AirHogs USS Enterprise

01F4000008786666-photo-drona-airhogs-uss-enterprise.jpg





Voici le multirotor le plus fun de notre top 5 des drones pas chers : l'USS Enterprise de AirHogs ! Ce drone reprend le look du célèbre vaisseau spatial de la série Star Trek. S'il a l'aspect d'un jouet, il n'en reste pas moins un drone pour adulte.

Les hélices sont solidement protégées dans une cage, ce qui assurera une bonne résistance en cas de crash. Il n'embarque pas de caméra, ce qui est bien dommage. Mais pour moins de 100€, on ne peut qu'aimer ce drone solide et complètement geek. Beam me up, Scotty !


Quelques conseils avant d'acheter votre drone

Vous ne savez pas trop par où commencer ? Voici quelques conseils pour bien choisir son multirotor.

BNF, ARTF, RTF : c'est quoi ce charabia ?

Lors de vos achats, vous croiserez probablement les termes RTF, BNF ou ARTF. Ils indiquent si le drone est prêt à voler dès la sortie de boîte ou non. Voici à quoi correspondent ces sigles :
  • ARTF (Almost Ready To Fly) : c'est le modèle pour les bidouilleurs, la batterie et la radiocommande ne sont pas fournis. Il faut même prévoir de la soudure dans la plupart des cas !
  • BNF (Bind'n'Fly) : le drone est complet et vendu avec sa batterie. Il faut cependant acquérir une radiocommande séparément.
  • RTF (Ready To Fly) : c'est l'idéal pour les débutants, le drone est prêt à voler dès la sortie de boite.


Si vous ne voulez pas vous embêter, visez les RTF. Ces multirotors sont vendus avec tout le matériel nécessaire pour voler, il suffit juste de les charger et d'en profiter !

Quelle radiocommande choisir ?

Si vous optez pour un drone BNF, vous devrez choisir une radiocommande. Chaque contrôleur de vol (la carte électronique qui gère le vol) est compatible avec un ou plusieurs protocoles spécifiques. Il faut donc acheter une radiocommande qui soit compatible. Faites donc bien attention lors de votre achat ! Notez aussi qu'il arrive que des drones soient indiqués comme étant BNF, mais ils se contrôlent avec un smartphone. Lisez attentivement la fiche technique avant de craquer, vous éviterez de mauvaises surprises !

Passons maintenant aux modes. Quel que soit le drone que vous choisirez, il faudra prendre gare à vérifier le mode de la radiocommande. Le plus répandu est le mode 2. Il en existe trois autres. Chacun désigne comment réagissent les commandes. En mode 2 par exemple, les gaz sont sur la manette de gauche avec la rotation; le roulis ainsi que la profondeur sont sur le stick droit. En mode 1, c'est l'inverse ! L'idéal quand on débute est de choisir un mode et de s'y tenir.

Evitez le pilotage au smartphone, c'est peu précis, voire dangereux à cause de la qualité limitée du Bluetooth utilisé pour communiquer avec le contrôleur de vol. Des coupures sont vite arrivées !

Avec ou sans caméra ?

Si les drones hauts de gamme sont de vrais pros pour les photos aériennes, il ne faut pas attendre de miracles pour les drones à moins de 200€. La plupart sont équipés de petites caméras de 0.3 Mpx. C'est marrant pendant quelques minutes, mais n'espérez pas récolter des vidéos de qualité avec ces engins.

D'autres modèles embarquent en revanche des objectifs capables de filmer en Full HD. La caméra est alors embarquée sur une petite nacelle stabilisée (ou pas). Les vidéos sont déjà plus agréables, et permettent d'immortaliser vos sessions de vol sur une carte micro-SD.



Parcourir nos autres dossiers drones :
Modifié le 23/01/2019 à 16h42
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top