Siri, Alexa, Google Assistant : notre comparatif des assistants vocaux

le jeudi 12 juillet 2018
homepod
Ksenija Toyechkina / Shutterstock.com

Ça y est, la guerre bat son plein sur le sol français. Après plus d'un an de monopole de Google Assistant, Alexa et Siri arrivent (enfin) dans nos contrées. C'est donc l'occasion pour nous de comparer les capacités respectives et les particularités de chacun des assistants vocaux des GAFAM.

Le contrôle vocal "intelligent" est dans l'ère du temps. Plus besoin d'interrupteur ou de télécommande quand on peut diriger tout notre domicile avec la voix. C'est du moins la belle promesse des constructeurs. Les enceintes avec assistants vocaux veulent à tout prix se faire une place au sein de nos domiciles connectés.

Entre promesses marketing et réalité, nous avons décidé de vérifier la réelle pertinence des solutions proposées par Google, Amazon et Apple. Trois géants américains, trois visions différentes mais une seule cible : vous !

Après plusieurs jours de tests, voici nos impressions sur Alexa, Siri et Google Assistant, vidéo à l'appui. Notez cependant que les choses risquent d'évoluer grandement dans les mois à venir, chaque constructeur rajoutant des fonctionnalités à toute vitesse afin de damer le pion à ses concurrents.

Procédures de test


Smartphones utilisés : iPhone 6S sous iOS 11 et Xiaomi Mi Mix 2 sous OmniROM (Android 8.1)

Avant de rentrer dans le vif du sujet, voici quelques informations sur nos procédures de test. Ce comparatif a été réalisé avec trois enceintes connectées :

Le but de cet article n'est pas de comparer les capacités sonores de ces enceintes, très éloignées les unes des autres. Nous avons avant tout vérifié les capacités des assistants à interagir avec la voix. Des instructions les plus basiques comme "Quelle heure est-il ?" aux plus complexes comme "Ajouter un rendez-vous le 14 juillet à 15h dans mon agenda", nous avons soumis les IA à toute une batterie de questions. Ont été pris en compte la pertinence de la réponse et le temps de traitement.

Nous nous sommes aussi penchés sur les spécificités uniques de chaque assistant, comme par exemple les Skills d'Alexa. Comme vous le verrez, les résultats sont édifiants. Et ce n'est pas forcément l'enceinte la plus onéreuse qui s'est révélée la plus efficace !

Configuration


Première étape avant de pouvoir crier à tue-tête des ordres dans la maison : la configuration. Chaque assistant a besoin de se connecter au WiFi local afin d'aller chercher les résultats sur les serveurs de sa maison-mère.

Pour cette étape, c'est Apple qui mène la danse haut la main. Difficile de faire plus simple comme installation : on branche la HomePod, on approche l'iPhone et on valide le compte iCloud. En moins d'une minute, Siri est prêt. Même pas besoin d'ouvrir une application, le tout est enfantin, on reconnait bien la patte d'Apple.

comparatif assistant vocal


En seconde position on a Google. La procédure se fait via l'application Google Home. Le nouvel appareil est détecté grâce au Bluetooth. La procédure est presque aussi automatisée que du côté d'Apple, mais reste légèrement plus longue. Il faut par exemple configurer le compte avec Voice Match. C'est néanmoins un bon départ pour Google Assistant qui reste très simple à installer.

De son côté, Amazon Alexa nous a déçu. L'application s'est montrée particulièrement lourde, avec de gros temps de chargement entre chaque page. Pire encore, l'Echo Dot de test est incapable de se connecter seule au smartphone. La procédure se fait manuellement. L'ensemble reste simple, mais on est clairement loin de la concurrence. Mauvais départ pour Amazon donc...

Apple Siri : 1
Google Assistant : 0.5
Amazon Alexa : 0

Mot d'activation


Premier détail qui peut sembler bénin, mais qui au final joue beaucoup sur le confort d'utilisation : la façon d'interpeller l'assistant vocal. Chaque enceinte est dotée de microphones qui écoutent en permanence, attendant les mots déclencheurs.

comparatif assistant vocal


C'est ici Amazon qui offre la solution la plus naturelle. Le simple mot "Alexa" lance l'écoute. De leur côté, Apple et Google utilisent des clés moins naturelles : "Dis Siri" et "Ok Google". La conversation semble ainsi moins humaine et finalement un peu moins agréable, surtout quand il faut enchaîner les commandes les unes après les autres.

Pour le moment il est impossible de changer ces clés d'activation, mais les constructeurs ont déjà promis qu'il sera possible de choisir presque n'importe quel mot. On a déjà hâte d'appeler nos enceintes avec un "Hey, Terminator" !

Apple Siri : 1
Google Assistant : 1
Amazon Alexa : 0.5

Culture générale


Nous sommes ensuite passé à des ordres très simples, comme demander la météo ou des informations de culture générale. Dans ce cas, les résultats sont très serrés. Les assistants vocaux profitent d'un large accès à Internet, ce qui leur donne presque réponse à tout.

Google Assistant s'est montré un peu à la traîne face à Siri et Alexa. Une question du genre "Quelle est la taille de la Tour Eiffel ?" ne donne pour résultat que "Tour Eiffel". En cherchant un peu, il s'avère que sur smartphone la réponse est la même, mais avec un schéma à l'appui donnant la bonne réponse. En culture général, l'assistant de Google accuse donc un petit retard face à ses adversaires, même s'il réussit à comprendre la plupart des instructions basiques.

comparatif assistant vocal


Siri reste lui aussi assez mitigé dans ses réponses. S'il connaît la hauteur de la tour Eiffel, il bute souvent sur des réponses de culture générale. Alexa s'en sort de son côté avec brio sur la plupart des instructions, remportant cette manche haut la main !

Amazon Alexa : 2
Apple Siri : 1
Google Assistant : 1

Commandes complexes


Demander la météo c'est sympa, mais pouvoir ajouter un rendez-vous à l'agenda ou ajouter une liste de courses, c'est bien plus utile et productif. Nous avons donc soumis nos trois IA à des commandes plus complexes requérant une meilleure compréhension de notre langue.

Sans grande surprise, Google Assistant profite de sa plus grande expérience sur notre sol. Il est le seul capable actuellement d'ajouter un rendez-vous à un agenda ou même de dire quel est le prochain rendez-vous à venir dans une journée. Alexa arrive en revanche à gérer une liste de course, tout comme l'assistant de Mountain View.

Siri est de son côté totalement largué sur les commandes complexes, finissant bon dernier dans cette catégorie. L'assistant d'Apple fait pour le moment pâle figure dans sa compréhension générale des instructions, ce qui risque de fortement le pénaliser dans les prochaines semaines. On le constate, l'écart se creuse d'ailleurs dans notre comparatif...

Amazon Alexa : 2.5
Google Assistant : 2
Apple Siri : 1

Recherche musicale


Si la recherche musicale peut s'apparenter à des commandes complexes, nous avons tenu à faire un paragraphe séparé. Les assistants vocaux sont en effet intégrés sur des enceintes destinées avant tout à écouter de la musique en plus de leurs fonctions intelligentes. Il nous a semblé que la reconnaissance devait être particulièrement poussée dans le domaine de la musique.

Les résultats sont là aussi éloquents. Google Assistant est probablement le plus précis dans ses recherches. Il arrive même à trouver des groupes ou des morceaux dont les noms sont écorchés !

Siri a plus de mal, surtout si la prononciation n'est pas correcte et bien articulée. Et même dans ces cas de figure, la précision est parfois aléatoire.

Alexa est la seule IA qui patauge dans la recherche musicale. Une demande sur un nom de groupe abouti presque toujours, mais dès qu'on désire un morceau précis l'assistant d'Amazon devient totalement inutile, envoyant des titres n'ayant rien à voir avec la requête... Amazon va devoir bosser dur dans cette partie !

Les assistants des GAFAM donnent aussi accès à des radios. Ils arrivent à égalité sur ce point, chacun ouvrant la radio désirée à chaque test.

Google Assistant : 3
Amazon Alexa : 2.5
Apple Siri : 1.5

Temps de réponse


Avoir un assistant efficace dans ses réponses est déjà un bon début. Mais l'expérience pourra être entachée par des temps de réponse trop longs. C'est malheureusement le cas de Google qui prend parfois jusqu'à 10 secondes pour avoir une réaction suite à une commande... Pas simple quand on désire placer plusieurs commandes à la suite !

comparatif assistant vocal


Alexa et Siri s'en tirent bien mieux, répondant presque instantanément aux ordres. On y gagne indéniablement en confort. Un bon point pour les deux IA.

Amazon Alexa : 3.5
Google Assistant : 3
Apple Siri : 2.5

Services annexes


Un assistant virtuel se doit de savoir faire beaucoup de choses pour attirer les futurs utilisateurs dans son giron. Pouvoir commander un Uber, réserver un train ou écouter de la musique sur un service de streaming particulier sont autant de tâches qu'on attend de ces IA.

Google et Alexa sont les plus complets à ce niveau. Alexa bénéficie des Skills, qui permettent d'ajouter de nombreux services à ses fonctions de base. Quant à Google, la plupart sont déjà intégrés nativement par les constructeurs tiers. Ces deux assistants sont donc relativement complets.

comparatif assistant vocal


Siri fait par contre office de très mauvais élève. Il est actuellement incapable de lire de la musique sur d'autres services qu'Apple Music, il ne sait pas acheter un billet de train ou autre... Chaque réponse négative est une frustration de plus. Nous espérons qu'Apple fera de gros efforts à l'avenir, son système est trop en retard pour faire le poids actuellement.

Amazon Alexa : 4.5
Google Assistant : 4
Apple Siri : 2.5

Respect de la vie privée


Faire rentrer une enceinte connectée dans son domicile, c'est accepter l'écoute permanente d'un géant américain. Une perspective pas vraiment rassurante... C'est pourquoi il existe des moyens de limiter l'écoute en coupant les microphones intégrés aux enceintes. Du moins, chez Amazon et Google.

comparatif assistant vocal


En effet, la HomePod d'Apple n'est dotée d'aucun interrupteur physique pour désactiver l'écoute permanente de Siri. Il faut passer par le smartphone, via l'application Maison d'iOS ou prononcer la phrase clé "Dis Siri, arrête d'écouter". Un fonctionnement qui nous semble peu pratique. Apple se veut cependant rassurant en affirmant que toutes les données vocales envoyées sur ses serveurs sont chiffrées et illisibles pour l'entreprise.

Si les enceintes Amazon et Google disposent quant à elle d'un switch physique pour couper les microphones, les données stockées sur leurs serveurs ne sont pas chiffrées et sont susceptibles d'être utilisées à des fins d'amélioration du profil utilisateur. Comprenez par-là : vous cibler avec toujours plus de publicités selon vos goûts... Les deux firmes américaines restent plutôt floues sur leurs pratiques et quelques couacs ont déjà eu lieu par le passé avec leurs assistants vocaux.

Difficile donc pour nous d'attribuer une note, tant l'utilisation de nos données personnelles reste floue. L'absence d'interrupteur sur la HomePod pénalise cependant Apple, qui semble tenir à garder une oreille attentive au déroulement de nos vies privées.

Amazon Alexa : 5
Google Assistant : 4.5
Apple Siri : 2.5

Ecosystème


Nous arrivons maintenant au terme de ce comparatif. Les meilleurs assistants commencent à se dégager du lot : la course est serrée entre Alexa et Google. Apple a du mal à se distinguer et accumule les errances.

Il reste cependant un dernier point où la balance pourrait pencher : l'écosystème. Chaque constructeur profite de ses propres services pour se distinguer. Commençons par Google. L'assistant du géant de Mountain View est déjà répandu sur de nombreuses enceintes, comme les Sonos haut de gamme ou la TicHome portable. Mais plus encore, Google peut profiter de l'appui de la fonction Cast pour se démarquer. Avec un Chromecast à moins de 50€, un simple ordre permet de lancer un film ou une vidéo YouTube sur votre TV. Une fois testé, on ne s'en passe plus !

Alexa propose de son côté trois enceintes seulement, ce qui n'est pas si mal pour un début. Amazon dispose par contre d'une grosse puissance avec ses services de vente à domicile et le Prime. Alexa peut ainsi passer des commandes sur le site Amazon rien qu'avec la voix. Malheureusement, l'expérience reste encore aléatoire pour l'instant. Le potentiel est cependant très fort. Autre point positif : on peut écouter des livres audios via Audible. Alexa est la seule IA capable de le faire pour l'instant.

Apple a de son côté un écosystème très fermé, ce qui ne facilite pas les choses... De plus, Siri est disponible uniquement sur l'enceinte HomePod en France. La compatibilité avec le large catalogue Apple Music est néanmoins un plus indéniable. Siri se débrouille particulièrement bien pour l'écoute de podcasts. Le catalogue iTunes n'y est pas pour rien, offrant l'un des choix les plus étendus actuellement. Apple peut aussi convaincre les fans qui utilisent une Apple TV. Faute d'avoir le matériel adéquat pour test, nous ne nous prononcerons pas sur cette compatibilité, qu'on imagine néanmoins très bien faite comme souvent chez Apple.

Amazon Alexa : 5.5
Google Assistant : 5. 5
Apple Siri : 3

Résultat final : qui de Siri, Google Assistant ou Alexa est le meilleur assistant vocal ?


Il est l'heure de passer au verdict ! Ça se joue à peu, mais Google Assistant et Alexa finissent ex-aequo de ce combat de titans. Les différences entre les deux assistants intelligents sont vraiment minimes et le choix final se fera finalement plus sur vos goûts et votre budget.

Apple arrive malheureusement bon dernier. Siri est vraiment en retard sur ses homologues, n'étant pas aidé par un écosystème très fermé et un manque de compréhension du français très pénalisant au quotidien.
La donne viendra probablement changer dans les mois à venir. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant sur Clubic des évolutions majeures de ces assistants vocaux sensés révolutionner nos vies connectées !
Modifié le 12/07/2018 à 11h08
scroll top