NVIDIA annonce 3D Vision 2 !

Par ,
le samedi 15 octobre 2011
000000a004657542-photo-lunettes-nvidia-3d-vision-2-packaging-officiel.jpg
NVIDIA profite de ce début de week-end pour annoncer l'arrivée de 3D Vision dans sa version 2. La firme au caméléon reste fidèle à sa technologie de 3D stéréoscopique toujours avec des lunettes actives. En combinant une carte graphique NVIDIA GeForce, un moniteur 120 Hertz et un kit 3D Vision 2 on peut offrir à son PC une 3D stéréoscopique aussi bien dans les jeux que pour visionner un Blu-ray 3D par exemple.

La nouveauté numéro 1 de 3D Vision 2 c'est avant tout une nouvelle paire de lunettes. Avant de détailler les nouveautés, rappelons les grandes lignes. Les lunettes 3D Vision 2 reprennent en effet le concept des premières paires avec une batterie embarquée, un récepteur infrarouge, cette fois-ci central, et des verres en réalité composés d'écrans LCD. Alors que l'ordinateur affichera sur un moniteur nécessairement compatible 120 Hertz deux images en léger décalage, les lunettes obtureront très rapidement chacun de leur verre pour que notre cerveau perçoive un effet de 3D. L'obturation des verres des lunettes 3D Vision étant déclenchée par une synchronisation entre l'ordinateur et la paire de lunettes... d'où la liaison infrarouge. On aurait pu espérer que NVIDIA passe à une transmission radiofréquence sur ces lunettes 3D Vision 2 mais ce n'est toujours pas le cas.

A l'époque du test de 3D Vision, voir NVIDIA GeForce 3D Vision: vraie 3D sur PC?, nous avions regretté la finition relativement moyenne des lunettes et certains choix de design. La nouvelle monture 3D Vision 2 n'est pas franchement plus légère : 56 grammes contre 50 précédemment. En revanche, les matériaux employés donnent une robustesse et un confort assurément supérieurs. Nous avons ainsi pu essayer pendant plusieurs heures ces nouvelles lunettes et apprécier les nouvelles branches qui ne blessent pas les oreilles ni se serrent trop l'arrière du crâne. Exit également les plastiques brillants au profit de matériaux composites. Au passage les nouvelles branches permettent d'utiliser sans souci les lunettes avec un casque !

012c000004657514-photo-lunettes-nvidia-3d-vision-2-1.jpg
012c000004657516-photo-lunettes-nvidia-3d-vision-2-2.jpg


Les verres des lunettes 3D Vision 2 ont une surface 20% supérieurs alors que NVIDIA a mis en place un renfort supérieur en caoutchouc sur le sommet de la paire de lunettes pour tenter de bloquer la lumière (ou les reflets) venant du haut. Hélas, ce n'est guère efficace. Celui-ci serait interchangeable et autre modèle plus obturant pourrait être un jour proposé en option. Lors de nos séances de jeux nous avons pu constater, et ce même dans l'obscurité, un reflet assez désagréable : le bas des verres semble se réfléchir sur le haut alors que toutes sources lumineuses même très légère située derrière vous se reflètera immanquablement sur les nouveaux verres. Et comme ces verres sont plus larges... les reflets... aussi !

La bonne nouvelle avec 3D Vision 2 c'est que la nouvelle paire de lunette, vendue seule à l'unité (ou en kit avec la base), est compatible avec les équipements existants. Pas besoin de tout racheter donc ! Votre base 3D Vision pilotera sans souci ces nouvelles lunettes, tout comme votre écran avec base intégré ou votre ordinateur portable. Signalons au passage le changement de connectique pour le rechargement de la batterie : le mini-USB laisse la place à du micro-USB.

0000005504657534-photo-logo-nvidia-lightboost.jpg
Mais ce n'est pas tout. NVIDIA annonce l'arrivée d'une troisième génération d'écrans/moniteurs 3D Vision. Si la marque ne les fabrique pas directement, Acer, Asus and the likes devraient proposer rapidement de nouvelles références avec une diagonale de 27 pouces ! Outre la surface d'affichage, ces nouveaux moniteurs devraient afficher un phénomène de ghosting atténué alors qu'ils bénéficieront de la technologie NVIDIA 3D LightBoost. Il s'agit ici d'offrir une luminosité supérieure et un meilleur respect des couleurs. Pour ce faire, le rétroéclairage de l'écran est synchronisé avec les lunettes : il s'éteint brièvement entre les scènes lors des transitions gauche/droite et droite/gauche. Le temps d'ouverture des verres peut être allongé. Cela permet notamment de mieux voir les lumières ambiantes comme celles de son clavier rétroéclairé.

Reste tout de même quelques questions que nous n'avons pu éclaircir. Comment la paire de lunettes détermine que l'écran utilisé est un écran Lightboost vu que le signal infrarouge est le même qu'avant ? Il se pourrait donc bien que les anciennes lunettes profitent aussi de Lightboost alors même que NVIDIA semble indiquer le contraire. Et cela pose la question de savoir si les nouvelles lunettes augmentent le phénomène de ghosting avec les anciens écrans 3D non lightboost. De notre côté, avec les lunettes 3D Vision 2 et un moniteur 3D Vision Asus nous n'avons pas remarqué de détérioration de l'effet de ghosting.

Dans tous les cas, nous n'avons pas pu tester pour le moment les bénéfices du Lightboost. Disponibles dans le courant du mois de novembre, les lunettes 3D Vision 2 seront vendues dans les 99 euros TTC, la paire seule, contre 149 euros TTC le kit avec la base infrarouge. De ce que nous avons pu essayer, et en attendant la nouvelle vague d'écrans 3D, si vous trouviez la précédente paire de lunettes inconfortable, cette nouvelle mouture devrait vous intéresser au plus haut au point, nous vous la recommandons du reste très sérieusement !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top