Test GeForce RTX 2070, 2080, 2080 Ti : que vaut le haut de gamme de Turing ?

Par
Le 21 septembre 2018
 0

Du ray tracing en temps réel via un rendu hybride


L'une des grandes nouveautés mise en avant par NVIDIA sur Turing est bel et bien le ray tracing en temps réel. Si vous voulez en savoir plus sur le ray tracing, nous vous invitons à lire notre article précédent sur le sujet.

Sachez juste que le ray tracing permet de donner aux jeux un rendu photo-réaliste avec des ombres, lumières et reflets générés de manière naturelle et réaliste.

En résumé, cette méthode de rendu - extrêmement gourmande en puissance de calcul - sera accélérée sur Turing grâce aux RT Cores. Ceux-ci seront dédiés aux fonctions BVH (Bounding Volume Hierarchy) traversal et aux tests d'intersection entre les rayons (ray) et les triangles. Ces deux fonctions sont essentielles aux algorithmes de ray tracing.

bvh.jpg
L'algorithme BVH permet d'améliorer l'efficacité de la recherche d'intersection entre un rayon et un triangle.


Aujourd'hui, le seul moyen d'effectuer du ray tracing en temps réel est en effet de découper une scène géométrique en différentes « boites » afin de faciliter les calculs permettant de définir l'endroit où un rayon généré viendra frapper l'un des triangles de la forme géométrique (le lapin dans l'exemple ci-dessus). Sans ces « boites », l'algorithme serait forcé de chercher l'intersection dans toute la scène.

giaray.jpg
Turing est clairement plus performant en ray tracing, à relativiser bien sûr puisque que cette génération a été pensée pour.


D'après NVIDIA, une Geforce GTX 1080 Ti peut générer 1,1 milliard de rayons par seconde en utilisant ses cœurs CUDA - alors que la RTX 2080 Ti peut en générer environ 10 milliards avec ses RT Cores. Mais cela ne reste pas suffisant pour générer une scène 3D complète en temps réel. C'est pour cette raison que NVIDIA a créé un nouveau pipeline de rendu hybride, impliquant de la rasterization traditionnelle pour le rendu géométrique, et du ray tracing via les RT Cores pour gérer les lumières ou les ombres, par exemple.

Il faut reconnaître que cette technologie permet de créer des images impressionnantes de réalisme dans les démos qu'il nous a été donné de voir. En revanche, ce sont bel et bien les développeurs qui auront la lourde tâche de l'utiliser et d'en faire quelque chose d'incontournable... ou non.

A l'heure où nous écrivons ce test, plus de 10 jeux seront compatibles avec l'hybrid rendering, et donc le ray tracing.

pipeline.jpg
Le nouveau pipeline de rendu intègre de la rasterisation classique, du ray tracing et par exemple du DLSS sur les Tensor Cores
Modifié le 07/11/2018 à 19h36

Les dernières actualités Cartes graphiques NVIDIA

scroll top