Test GeForce RTX 2070, 2080, 2080 Ti : que vaut le haut de gamme de Turing ?

le 21 septembre 2018 à 15:30
 0

Une nouvelle architecture taillée pour le Ray tracing et boostée à l'IA



NVIDIA a annoncé pour l'instant trois modèles, les plus hauts dans la gamme. Les TU102, TU104 et TU106. Leurs noms commerciaux :
  • GeForce RTX 2080 : TU104
  • GeForce RTX 2080 Ti : TU102
Ces deux modèles seront disponibles dès le 20 septembre, tandis qu'un troisième modèle arrivera en octobre :
  • GeForce RTX 2070 : TU106
Avant d'entrer dans le détail des tests, revenons sur la grogne des joueurs qui a suivi la présentation des GPU à la Gamescom. En effet, après une présentation principalement dédiée au ray tracing et à l'IA (nous y reviendrons), l'annonce des caractéristiques a quelque peu déçu par rapport au bond important qu'avait représenté le passage de Maxwell (9xx) à la génération Pascal (11xx). Depuis la rédaction de ce test, nous avons également testé la GeForce RTX 2060 FE.

On se rappelle qu'entre ces deux générations, le nombre de cœurs CUDA avait augmenté de 25-30%, selon les modèles, et les fréquences de fonctionnement des GPU s'étaient envolées avec plus de 40% d'amélioration.

Cette année, si l'on se base uniquement sur les cœurs CUDA et les fréquences des GPU, l'écart est beaucoup plus modéré :
  • RTX 2080 : +15% de cœurs CUDA / +4% fréquence GPU VS GTX 1080
  • RTX 2080 Ti : +21% de cœurs CUDA / +7% fréquence GPU VS GTX 1080 Ti
pascal turing specs


D'autant plus que l'augmentation des prix annoncée par rapport à la génération précédente (au lancement) est elle-même beaucoup moins modérée. Le passage de la finesse de gravure de 16 à 12 nm ne semble pas suffisant pour un bond important sur les fréquences des GPU.

Mais si on y regarde bien, la taille du die et le nombre de transistors se sont envolés par rapport à la génération précédente, avec une augmentation de près de 88% pour la RTX 2080, et de 55% pour la RTX 2080 Ti. Mais alors à quoi servent ces transistors supplémentaires ?

Et c'est bien là qu'il est important de comprendre que nous sommes en présence d'une toute nouvelle architecture, qui s'appuie notamment sur deux nouveautés essentielles dans le pipeline de rendu : les RT Cores pour le ray tracing, et les Tensor Cores pour l'IA et le deep learning.

NVIDIA semble avoir décidé qu'il était temps de faire bouger l'industrie !

TU104 full chip
La nouvelle puce Turing dans son intégralité (TU102)
Modifié le 07/11/2018 à 19h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Cartes graphiques NVIDIA

Coup de théâtre. Alors que l’essentiel de la communication sur les cartes RTX de Nvidia s’est basé sur le support du ray tracing, le constructeur annonce que certaines cartes graphiques GTX pourront également en profiter à partir du mois d’avril.
Ce n’était pas vraiment un secret : après la GTX 1660 Ti il y a quelques semaines viendrait la GTX 1660. Cette nouvelle carte GTX sous Turing est disponible dès aujourd’hui au tarif conseillé de 229€.
Le dernier rapport de l’institut Jon Peddie Research nous apprend que NVIDIA a surperformé au dernier trimestre 2018. Et là où l’équipe verte caracole, AMD piétine.
On les attendait comme le Messie, ou presque, les GeForce RTX Max-Q sont désormais parmi nous. Annoncées sans grande surprise lors du dernier CES, les nouvelles puces GPU mobiles de Nvidia apportent avec elles la promesse de performances en hausse par rapport à la génération Pascal, ainsi que l'intégration concrète de la technologie DLSS et du Ray-Tracing sur les Laptops Gamer à venir au cours des deux prochaines années.
Ces derniers mois ont été riches en lancements chez NVIDIA. Après le renouvellement du haut de gamme avec les RTX 2070, 2080 et 2080 Ti sur la génération Turing, la firme au caméléon nous a proposé une très convaincante RTX 2060, plus abordable. Seulement quelques semaines après la sortie de cette dernière, NVIDIA lance une nouvelle carte estampillée GTX 1660 Ti. Celle-ci repose également sur l'architecture Turing, mais amputée des RT/Tensor Cores, pour proposer un tarif plus raisonnable (299 €) aux joueurs n'ayant que faire des derniers raffinements technologiques, encore peu exploités. Alors, verdict ?
Vous connaissez la chanson. À la veille de la sortie d’un gros titre, Nvidia met à jour les pilotes de ses dernières cartes graphiques pour leur assurer une pleine compatibilité avec celui-ci. Tel est l’objet des drivers 419.35 WHQL avec The Division 2.
Comme tous les trimestres, le spécialiste des études de marché du secteur informatique Jon Peddie Research, publie son Market Watch concernant les expéditions de GPU. Pour le quatrième et dernier trimestre de 2018, seul Intel s’en sort assez bien grâce à ses iGPU puisque les ventes d’ordinateurs ont progressé, mais la chanson est bien différente pour NVIDIA et AMD.
Avec ses GTX 1660 et 1650, Nvidia chercherait à remplir un triple objectif. D’après DigiTimes (via Tom’s Hardware), ces deux cartes, qui n’ont pas encore été officialisées par la firme, auraient pour but de faire plonger AMD sous la barre des 25% de parts de marché cette année (avec la perspective de faire idéalement passer les rouges sous les 20%, apprend-on), mais aussi de permettre à Nvidia de maintenir ses revenus tout en écoulant ses stocks.
Après la GTX 1660 Ti, officialisée en fin de semaine dernière, et tandis qu’une GTX 1660 est toujours attendue début mars, NVIDIA préparerait bel et bien une troisième cartouche pour compléter son offre sur l’entrée de gamme : la GTX 1650.
Réservé à l’introduction de ses nouvelles cartes graphiques haut et milieu de gamme, le deuxième semestre 2018 laisse sa place à une année 2019 qui semble chez Nvidia prendre le chemin de l’entrée de gamme… du moins pour l’instant.
NVIDIA vient de lâcher dans la nature les tous derniers pilotes 419.17 WHQL pour ses GPU. Au programme : corrections de bugs et support des nouvelles cartes GeForce GTX 1660 Ti.
Mieux vaut tard que jamais. En fuite caractérisée depuis des semaines, la GTX 1660 Ti se voyait vendredi après-midi officialisée par Nvidia au travers d’un communiqué de presse. Ce dernier ne nous apprend rien, ou presque, que l’on ne savait déjà, mais a le mérite de préciser les modalités d’entrée sur le marché de cette nouvelle puce en France.
Alors que l'arrivée des GTX 1660 et 1660 Ti sur le marché se concrétise peu à peu après avoir grassement alimenté les rumeurs ces derniers mois, le site spécialisé VideoCardz (via Tom's Hardware) prédit pour sa part le lancement prochain d'une GTX 1650. Cette dernière viendrait compléter l'entrée de gamme de Nvidia en remplaçant notamment la GTX 1050.
Un nouveau Benchmark, réalisé sur Ashes of The Singularity et publié sur Twitter, donne du relief aux performances supposées de la GTX 1660 Ti. Cette dernière serait à deux doigts d'égaler une GTX 1070, pour un prix calé à 279 dollars. La carte se placerait ainsi en remplaçante toute trouvée de la GTX 1060 pour les utilisateurs peu intéressés par la RTX 2060, son Ray-Tracing et son DLSS.
Annoncée en grande pompe lors de la conférence de NVIDIA au CES 2019, la petite dernière de la firme au caméléon est enfin disponible. La GeForce RTX 2060 promet de mettre à la portée des bourses plus modestes le rendu hybride, cette technologie mixant la rastérisation et le ray tracing en temps réel, ainsi que les technologies liées à l'IA, le DLSS en tête.
scroll top