AMD Radeon HD 7950 : XFX dégaine !

31 janvier 2012 à 06h00
0

AMD Radeon HD 7950 : l'architecture

Lors de notre dossier consacré au Radeon HD 7970 (voir Radeon HD 7970 : AMD revient sur le très haut de gamme, en DirectX 11.1) nous avions bien sûr évoqué l'architecture de la gamme Tahiti (le nom de code donné par AMD aux puces Radeon HD 7900). Nous ne reviendrons pas dans le détail sur l'agencement de cette architecture sauf pour vous en rappeler les très grandes lignes.

Alors qu'AMD utilisait depuis des années un modèle d'architecture de type VLIW (Very Large Instrution Word) au coeur de ses Radeon, la marque s'en éloigne pour la première fois avec la série 7000. Selon l'ancien modèle VLIW, les unités de calcul de la puce peuvent travailler simultanément sur 4 ou 5 instructions (selon la génération), chacune sur plusieurs éléments. C'est ce que nous qualifierons de comportement vectoriel. Avec sa nouvelle architecture, AMD adopte un fonctionnement scalaire : il s'agit ici de travailler sur une seule instruction par bloc, toujours sur plusieurs éléments à la fois. On a donc un découpage de la puce où les unités de calcul, autrement appelées CU ou Compute Unit, sont constituées de blocs SIMD (quatre par CU), chacun pouvant exécuter une instruction sur un maximum de 16 éléments.

01B3000004910766-photo-amd-radeon-hd-7950-puce-3.jpg

La puce au coeur du Radeon HD 7950


Et si l'agencement interne de la puce change, son langage évolue également avec un nouveau jeu d'instructions, le tout étant appelé par AMD « Graphics Core Next ». Et naturellement, AMD revoit ses schedulers, histoire d'optimiser l'alimentation des unités de calcul. Concrètement, face aux précédentes architectures, Tahiti peut travailler sur un nombre plus important d'éléments à la fois. Selon le type de charge de travail, l'architecture apportera des gains plus ou moins significatifs alors qu'elle a clairement été pensée pour une efficacité maximale en matière de compute, c'est-à-dire lorsqu'il s'agit d'utiliser la puce graphique pour du calcul tout venant (encodage vidéo, accélération au décryptage, etc) et non de la 3D.

Parallèlement, l'architecture de la puce est déjà compatible avec DirectX 11.1, la prochaine version de l'API de Microsoft appelée à être intégrée dans Windows 8, tandis que la gestion du PCI-Express 3.0 est d'actualité. Mais assez de digressions.

AMD Radeon HD 7950 : les caractéristiques

Par rapport à l'implémentation effectuée avec le Radeon HD 7970, l'architecture « Graphics Core Next » évolue logiquement pour s'adapter au Radeon HD 7950. Tandis que le porte-étendard de la marque compte 32 CU ou Compute Unit, le Radeon HD 7950 n'en compte plus que 28. On vous épargnera le calcul quelque peu alambiqué qui consisterait à suggérer que 28 unités de calculs chacune dotée de 4 SIMD pouvant chacun travailler sur 16 éléments nous font 1 796 processeurs de flux. Parce que franchement ce calcul est tout aussi crédible que le premier décompte officiel du nombre de transistors des processeurs Bulldozer (NDLR : pardon le rédacteur n'a pas su résister à cette blague un peu facile).

Avec un nombre réduit d'unités de calcul, la puce ne compte plus que 112 unités de texture tandis que le nombre d'unités ROP reste constant. Du côté de la mémoire, il n'y a pas non plus de changements : bus mémoire 384 bits et gestion de la GDDR5 pour une bande passante théorique maximale relativement élevée : 240 Go/s selon les spécifications officielles.

0140000004906856-photo-amd-radeon-hd-7950-driver-1.jpg

Le Radeon HD 7950 vu par les pilotes AMD


Gravée en 28 nm par TSMC, la puce au cœur du Radeon HD 7950 compte 4,34 milliards de transistors. AMD recommande une fréquence de fonctionnement de 800 MHz pour le processeur et 1 250 MHz pour la mémoire. Du côté de la quantité de mémoire, la Radeon HD 7950 est plutôt généreusement pourvue avec 3 Go à bord... comme le modèle Radeon HD 7970. Mais il se murmure déjà que certains partenaires pourraient proposer des variantes avec 1,5 Go de mémoire dans les semaines à venir.

 Radeon HD 6970Radeon HD 7950Radeon HD 7970GeForce GTX 580
InterfacePCI-Ex. 16x - Gen2PCI-Ex. 16x - Gen3PCI-Ex. 16x - Gen3PCI-Ex. 16x - Gen2
Gravure0,040 µ0,028 µ0,028 µ0,040 µ
Transistors3 Milliards4,3 Milliards4,3 Milliards3 Milliards
T&LDirectX 11DirectX 11.1DirectX 11.1DirectX 11
Stream Processors153617922048512
Unités ROP32323248
Unités de texture9611212864
Mémoire embarquée1024 Mo3072 Mo3072 Mo1536 Mo
Interface mémoire256 bits384 bits384 bits384 bits
Bande passante176 Go/s240 Go/s264 Go/s192,4 Go/s
Fréquence GPU880 MHz800 MHz925 MHz772 MHz
Fréquence Stream Processors880 MHz800 MHz925 MHz1544 MHz
Fréquence mémoire1375 MHz - GDDR51250 MHz - GDDR51375 MHz - GDDR51002 MHz - GDDR5
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Test iPhone 12 mini : exactement le même... En plus petit
Un nouveau forfait mobile spécial Black Friday débarque chez Free 🔥
Le TOP des promos high-tech ce dimanche en attendant le Black Friday
Cinq mangas à lire sans modération, même hors confinement !
10 jeux bacs à sable et simulateurs de promenades pour explorer l'univers malgré le confinement
Test vélo électrique VanMoof S3 : une jolie réussite
Le smartphone POCO M3 est (déjà) en promo chez Amazon !
Test Creative Outlier Air V2 : des écouteurs toujours aussi bien pensés, à l’autonomie monstrueuse
La célèbre enceinte Ultimate Ears Megaboom à moins 46% ce week-end
Qu'est-ce qu'un spyware et comment s'en protéger avec un antivirus ?
Haut de page