La banque en ligne Revolut se lance dans le cashback en crypto-monnaies

Par
Le 28 août 2018
 0
revolut metal-card

La banque en ligne britannique Revolut a dévoilé aujourd'hui un nouveau produit innovant : une carte bancaire en métal offrant un cashback en monnaie fiduciaire ou en crypto-monnaies.

Revolut dévoile aujourd'hui Metal, sa nouvelle offre à destination de ses clients Premium.
Pour 13,99€ par mois, vous aurez droit à une carte MasterCard en métal, d'un volume de change de devises illimité, d'une capacité de retrait accrue et d'assurances complémentaires très avantageuses. Mais son plus gros atout, c'est de proposer du cashback dans toutes les devises, y compris en crypto-monnaies.

La fintech, pionnière sur la crypto-monnaie ?

Avec son offre Metal, Revolut souhaite se positionner en pionnière de la crypto-monnaie. Forte de 2,5 millions de clients en Europe, la banque britannique frappe un grand coup et oeuvre pour la démocratisation des devises virtuelles.

Avec son système de cashback, il est possible de récupérer jusqu'à 1% des montants dépensés sur ses transactions hors Europe, et 0,1% sur les transactions en Europe.
La récupération du montant peut s'effectuer en monnaie fiduciaire (livres, euros, dollars, etc.), mais également dans les crypto-monnaies telles que le Bitcoin, le Litecoin ou l'Ether.

Moins enthousiasmant néanmoins, les clés privées permettant le transfert de crypto-monnaies ne sont pas accessibles. Les transactions en crypto-monnaie hors du cadre de Revolut ne sont donc pas permises. Les utilisateurs peuvent donc simplement transférer leurs cryptos jetons entre eux, ou les retirer dans des devises traditionnelles.

Après les crypto-monnaies, Revolut vise le trading sans frais

Bien décidé à casser la banque telle qu'on la connaît, Revolut s'apprête également à lancer une plate-forme de trading sans frais. L'objectif pour l'entreprise : attirer de nouveaux clients par des produits financiers simples, sans frais, et pilotables intégralement depuis son smartphone.

Un avenir radieux pour le fintech, donc, qui prévoit de développer son activité en Amérique du Nord et en Asie plus tard cette année, a déclaré le fondateur de Revolut, Nik Storonsky.

Modifié le 27/08/2018 à 16h26
scroll top