Fidelio A9 : la Hi-Fi sans fil selon Philips

le vendredi 08 février 2013
Note
Dans le milieu de l'audio grand public aussi, les technologies sans fil sont en vogue : de la solution servant la mobilité au moyen de contourner l'épineuse question des standards de connectique, en passant par la diffusion multi-pièces, le wireless se répand gaiement. Comme en témoigne cette gamme Fidelio A imaginée par Philips, venant se poser en concurrent direct du système Sonos. C'est le modèle avec deux enceintes stéréo amplifiées, Fidelio A9, que nous testons là.

01c2000005702044-photo-philips-fidelio-a9.jpg
Les Fidelio A9


Présentation du produit

Avec ses Fidelio, Philips se prévaut de l'appellation Hi-Fi. Si souvent usurpée, elle semble ici crédible au vu du matériel soumis à la critique : enceintes en bois, cintrées dans l'aluminium, avec évents Bass Reflex à l'arrière, véritables borniers et câble de bonne section (1,25 mm) et assez long (6 m environ). Le poids de chaque enceinte renforce cette impression : 4,7 et 5,7 kg. On se situe clairement un cran au-dessus de ce que proposent les marques grand public en général, même si le revêtement façon bois est en fait en plastique et que l'intérieur est en MDF (fibres de bois). La connectique au dos de l'enceinte gauche (il faut aller dans le mode d'emploi pour connaître leur géométrie) est généreusement fournie : entrées numériques (1 optique, 1 coaxiale), entrées auxiliaires (1 RCA, 1 mini jack) et prise Ethernet.

000000fa05702050-photo-philips-fidelio-a9-4.jpg

000000fa05702052-photo-philips-fidelio-a9-5.jpg



L'ergonomie logicielle à la loupe


Le centre névralgique du système, c'est l'application AirStudio de Philips (basée sur la solution multimédia réseau Twonky), disponible sur iOS et Android. C'est depuis elle qu'on effectue l'installation des enceintes, se comportant comme un client UPnP AV, au sein du réseau domestique, en Ethernet ou en Wi-Fi. Une fois les Fidelio A9 paramétrées, elles peuvent lire le contenu de n'importe quel serveur DLNA ou smartphone possédant l'application AirStudio. Nativement, un PC avec Windows Media (11 ou plus) fera l'affaire. L'utilisateur pourra aussi installer Philips Media Manager sur PC ou Mac. Les Fidelio A9 peuvent aussi accéder aux radios Internet de TuneIn Radio et au streaming des services Spotify et Deezer (moyennant abonnements).

0000010405701964-photo-fidelio-a9-appli-apr-s-maj.jpg
0000010405701968-photo-fidelio-a9-appli-buggu-e.jpg

Avant mise à jour et après mise à jour. Au début, l'application iPhone tronquait tout ce qui dépassait du premier écran, qui ne s'affichait pas même quand on faisait défiler le contenu...



Il nous faut par ailleurs déplorer les errances ergonomiques pas vraiment dignes d'une application mobile en 2013 : superposition des fenêtres de contrôle, séparation des univers « Lire » et « Services » (avec coupure de la lecture en cours quand on passe de l'un à l'autre), impossibilité d'avancer ou reculer dans le titre lu, pas d'enregistrement de la liste de lecture en cours, système de carrousel sources/lecteurs chargé avec un réseau dense (on peut toutefois limiter les entrées que l'on veut voir affichées)... Sans oublier l'application Spotify intégrée, où le défilement est bloqué par écrans de 10 lignes. Bref, le retard accumulé par rapport à Sonos est considérable.

Sur le terrain de l'audio


Notre ressenti est mitigé. À première écoute, le rendu apparaît flatteur : toutes les fréquences semblent être là, avec des basses chaleureuses et une stéréo large (due à la présence de deux enceintes bien sûr, mais aussi à l'orientation des voies). Toutefois, à approfondir l'écoute, on perçoit un déséquilibre dans la restitution : une partie des médiums passe en bas médium, donnant ce son chaud, mais provocant aussi une résonance préjudiciable, tandis qu'une partie des aigus stagne dans le haut médium, faisant perdre la brillance et la définition qu'on aimerait entendre. Ainsi, s'il n'est pas question de qualifier ce son de mauvais, on ne parvient pas non plus à le trouver franchement bon. Du moins pour le prix. Deux enceintes Play:5 de Sonos (certes plus chères) liées en paire délivrent un bien meilleur rendu.

01c2000005702056-photo-philips-fidelio-a9-enceintes.jpg
Deux haut-parleurs large bande et un tweeter par enceinte


Demeurent tout de même deux points forts : la stéréo assez ample et la puissance du système. Sur notre morceau de test, Kid A de Radiohead, le sonomètre a relevé 96,4 dB sans distorsion et 100,2 dB à fond, avec un son encore très propre. Une bonne performance quand on sait à quel point ce titre est dur à reproduire.

012c000005702720-photo-philips-fidelio-a9-int-rieur.jpg
012c000005702722-photo-philips-fidelio-a9-int-rieur-2.jpg

On retrouve bien les deux haut-parleurs large bande et le petit tweeter entre les deux


Conclusion


Les Fidelio A9 nous laissent une étrange sensation d'inachevé. Pas sur le plan physique, puisque les enceintes sont esthétiques et bien finies, mais dans le registre de la prestation audio, où le verdict "peut mieux faire" s'impose. Et surtout en matière d'ergonomie : Philips a visiblement négligé cet aspect, en bâclant son application AirStudio, nettement moins efficace et agréable à l'usage que la solution Sonos. Et où est le multi-pièces synchronisé ? L'excuse de la jeunesse ne tient pas, Philips disposant de l'expérience des Streamium. Il faut espérer que des mises à jour drastiques viennent apporter rapidement toutes les évolutions souhaitables. Puisqu'en dehors de ces considérations, il faut reconnaître que l'écosystème Fidelio apparaît déjà bien complet : aux A9 s'ajoutent deux plus petites enceintes monobloc A5 et A3, un récepteur amplifié A2 et une passerelle non amplifiée A1. Chaque élément étant proposé à un prix plus abordable que son pendant chez Sonos. L'alternative Philips reste donc tout à fait crédible et pourra séduire, si et seulement si son ergonomie évolue.

Philips Fidelio A9

Les plus
+ Son flatteur (à défaut d'être précis)
+ Bonne stéréo / belle puissance
+ Installation simple / DLNA / connectique
+ Finition / écosystème Fidelio
Les moins
- Audio manque de définition
- Ergonomie de l'application AirStudio
- Lecture multiroom synchronisée impossible
- Paire stéréo reliée par câble
2
Qualité audio
Installation
Ergonomie


Modifié le 01/06/2018 à 15h36

scroll top