Le point sur l'internet par satellite

02 janvier 2008 à 11h41
0

Conclusion

0050000000716168-photo.jpg
Un problème résolu : Avant 2007, les offres réservées aux particuliers étaient uniquement basées sur des forfaits «One Way» (à sens unique). Avec de tels abonnements, le débit montant des données (upload) était assuré par un simple modem 56K ! Cette limitation technique pour le moins gênante occultait les nombreuses forces du procédé. Avec le développement de la technologie bidirectionnel, l'Internet par satellite devrait connaître un regain (ou gain) d'intérêt.

0050000000716528-photo.jpg
La techno favorite des lieux «hors norme» : Les premières offres bidirectionnelles ont permis de desservir des lieux hors norme. Dès ces débuts, cette technologie a été utilisée pour desservir les plates-formes pétrolières ou les expéditions polaires. Si l'on en croit la dernière innovation de la SNCF, il semblerait que les années futures ne dérogent pas à la règle. Depuis peu, un accès Wi-Fi est proposé dans les TGV est-européens (cette offre sera généralisée à tous les TGV à partir de fin 2009). A votre avis, d'où provient cette liaison haut débit à grande vitesse ? Gagné, les précieux octets sont acheminés par une liaison satellitaire située à quelque 36000 km au dessus du toit de notre célèbre flèche ferroviaire.

0050000000716526-photo-campagne.jpg
Pour qui ? L'Internet par satellite est une technologie intéressante à plus d'un titre. Au premier abord, les faibles débits proposés ainsi que la valeur élevée du ping positionnent ce mode de connexion sur la dernière marche du podium. Pourtant, la vérité est ailleurs. Dans les zones non couvertes par l'ADSL, ce mode de connexion s'avèrera tout bonnement idéal. Grâce à cette technologie, il sera possible de disposer d'une ligne téléphonique, d'un abonnement Internet décent et plus encore (bouquets TV) dans toutes les zones non éligibles à l'ADSL ou pire, non raccordées à une ligne France Télécom. Contre toute attente, dans certains cas, ce type de liaison pourra même être préféré à l'ADSL (voir lignes suivantes).

0050000000716542-photo.jpg
Vraiment indispensable ? Si l'on en croit un récent communiqué de presse de France Télécom, le développement de l'Internet par satellite n'est quasiment d'aucune utilité sur le territoire français. D'après ce document, en 2007, 98% des lignes téléphoniques sont éligibles à l'ADSL... Bien sûr, cette valeur mérite d'être nuancée, lorsque l'on consulte la carte de couverture ADSL de ce même fournisseur, on peut constater la présence d'un nombre important de zones orange clair (taux d'éligibilité compris entre 50 et 80 %) et jaunes (taux d'éligibilité inférieur à 50 %). Cliquer ici pour consulter la carte de couverture ADSL de France Télécom. Un second point mérite précision. Comme pour beaucoup de disciplines, la théorie diffère souvent de la pratique. Ainsi, il faudra différencier éligibilité (la ligne est raccordée à un Noeud de raccordement à l'ADSL) et possibilité de réalisation technique. Certaines lignes raccordées à un DSLAM (répartiteur ADSL) ne sont pas réellement éligibles. En effet, la longueur du câble séparant le DSLAM du client final pourra entraîner une dégradation du signal appelée «affaiblissent», «bruit», ou atténuation. Au-delà de 75 dB d'atténuation, la ligne ne sera plus capable de restituer un signal ADSL exploitable.

0050000000715556-photo.jpg
Partout, et pour tout le monde : L'arrivée des premières offres d'accès à Internet par satellite sur le sol Francais mettra (enfin) tous les Internautes potentiels de l'hexagone sur un pied d'égalité. Avec ce mode de connexion, la «fracture numérique» n'aura qu'à bien se tenir. Du fait qu'il ne nécessite aucun raccordement, l'internet par satellite permettra à tout un chacun d'accéder au réseau des réseaux.








00715534-photo.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top