Sauvegarde et restauration par image-disque : guide

05 novembre 2007 à 10h28
0

Une solution gratuite : DriveImage XML

Si les solutions payantes présentées dans les pages précédentes sont très convaincantes et permettent d'effectuer la sauvegarde ou la restauration d'une partition en toute sécurité, il existe également des logiciels gratuits capables de faire des merveilles. C'est le cas de DriveImage XML (à ne pas confondre avec le Drive Image de PowerQuest).

Présentation de DriveImage XML

Du même éditeur que GetDataBack, ce logiciel possède toutes les fonctionnalités principales des suites payantes : copie disque à disque, programmation de sauvegarde, segmentation de l'image, ajout d'un mot de passe... La navigation dans l'image est également possible. Deux types de fonctionnement caractérisent ce logiciel :
  • le « volume locking », qui effectue une sorte de démontage d'un disque, c'est à dire qu'il isole le disque dur en question du reste du système afin qu'il ne soit plus sollicité de quelque façon que ce soit, l'intérêt étant d'effectuer une image fidèle et non corrompue. Évidemment, cette fonction n'est pas envisageable pour la partition système, pour laquelle un autre fonctionnement est prévu,
  • le « shadow service » est en effet prévu pour effectuer des sauvegardes « à chaud » d'une partition, permettant de ne pas s'interrompre dans son travail tandis que le logiciel procède à la sauvegarde.

Création de l'image

La création de l'image se fait relativement facilement avec DriveImage XML. Ce n'est pas l'étape la plus compliquée, même si c'est la plus longue. Choisissez la partition à sauvegarder, l'emplacement de la sauvegarde (ce peut être un disque dur externe par exemple), les options de compression si vous manquez d'espace de stockage, et lancez le processus. Sachez que pour notre disque de 20 Go a été sauvegardé en 1h, ce qui tout de même plus de deux fois plus lent qu'avec Acronis True Image, par exemple. En revanche, la restauration n'a pris que 15 minutes, ce qui est peu étant donné le service rendu.

012C000000640398-photo.jpg
La création de l'image sous DriveImage XML se révèle un peu longue...


Préparation de l'amorçage

DriveImage XML étant un logiciel gratuit, il est normal de ne pas avoir par défaut une solution d'amorçage simple à mettre en œuvre. C'est pourquoi il est nécessaire de passer par la création de votre propre disque d'amorçage pour utiliser ce logiciel. Nous avions déjà consacré un article sur la création d'un tel disque (Créer un disque de secours Windows PE 2.0). Sans entrer dans les détails, nous allons donc reprendre dans les grandes lignes cette opération, réalisée à l'aide du logiciel BartPe. Ce logiciel va nous permettre de réaliser une compilation de fichiers système de Windows (XP Pro dans notre cas) avec des plugins divers. BartPE en propose un grand nombre, mais nous devons ajouter le plugin DIXML. Pour les fichiers systèmes de Windows, placer simplement un CD dans votre lecteur, c'est tout. Attention toutefois, les CD OEM ne permettent pas toujours d'effectuer des compilations correctes. Il ne vous reste plus qu'à graver l'image grâce à votre logiciel préféré (burnatonce faisait aussi très bien l'affaire).

012C000000640374-photo.jpg
0153000000640372-photo.jpg

La création de la compilation est très rapide et ne prend que quelques minutes


Restauration

Une fois le CD créé, vous pouvez redémarrer votre ordinateur et tester le processus. Placez le CD d'amorçage dans votre lecteur, démarrez dessus et l'interface de BartPE devrait apparaître. Le menu démarrer propose alors le plugin DriveImage XML, en tout point similaire à l'application sous Windows. La restauration s'effectue alors sans problème (après deux avertissements assez appuyés), puisque le disque USB est parfaitement reconnu.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top