Bureautique en ligne : l'alternative à Office ?

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
30 septembre 2007 à 10h38
0

Google Documents (1/2)

La suite de la firme de Mountain View est évidemment celle qui suscite le plus grand intérêt. Google a pour cela un argument imbattable : elle est accessible aux utilisateurs d'autres services Google comme Gmail, Picasa ou Google Agenda. Tout est donc accessible depuis le même compte, et Google fait évidemment tout pour que cet accès soit facilité, créant un espace unique pour consulter ses mails, saisir son agenda, éditer ses documents, partager ses photos, archiver des sites dans un bloc-notes ou encore lire des flux RSS. La suite Google Documents en elle-même offre une alternative aux trois principaux composants de Microsoft Office, à savoir un logiciel de traitement de texte, un tableur et, depuis peu, un logiciel de présentation.

Interface

Fidèle à sa réputation, Google a appliqué son style à Google Documents, un style qui peut rebuter par sa (trop ?) grande simplicité, mais qui présente plusieurs avantages, dont celui de l'intégration avec les autres services en ligne de l'éditeur : sans retrouver tout à fait la même disposition, le fonctionnement, l'ergonomie générale de Google Documents se fond très bien avec les autres services Google.

012C000000515187-photo-gmail-fil-de-discussion.jpg
012C000000603394-photo-google-documents.jpg

Google Documents s'intègre très bien aux autres services de Google comme Gmail


Dire que Google Documents propose une interface similaire à celle d'Office 2007 serait franchement abusif, mais on retrouve pourtant le même principe de base : regrouper les différentes fonctionnalités des applications par thème dans des onglets au lieu de jongler avec de multiples icônes minuscules, et proposer un menu général pour les opérations les plus communes (ouverture, exportation, enregistrement...).

028A000000603396-photo-google-documents-barre-d-outils.jpg
La barre d'outils est commune aux trois applications avec quelques variations


Commun aux trois applications, on trouve ainsi un bandeau composé de plusieurs onglets. Le premier, Edition, est présent pour chacune des applications et comprend toutes les options de mise en forme (polices, alignement, couleurs, styles...). On trouve ensuite des onglets spécifiques à chaque application. Le traitement de texte offre un onglet Insertion pour l'ajout d'images, de liens, de commentaires. Le tableur propose quant à lui deux onglets Tri et Formules. La barre est complétée, dans tous les cas, par un onglet Révisions particulièrement pratique, puisqu'il permet d'accéder à toutes les modifications successives des fichiers et de les comparer. Enfin, à droite de la barre, deux onglets permettent de publier et de partager les documents avec d'autres utilisateurs.

01F4000000603408-photo-google-documents-r-visions.jpg
L'onglet Révisions est très utile pour accéder aux modifications successives des fichiers


Formats de fichiers pris en compte

Les formats de documents pris en charge par Google Documents sont relativement nombreux. Si les services permettent la création de documents et leur édition en ligne, il est important de pouvoir utiliser des documents existants (et notamment issus de Microsoft Office), et de pouvoir les exporter afin de les envoyer à des utilisateurs de différentes suites bureautiques.

La compatibilité avec les formats de fichiers issus de Microsoft Office (sauf 2007) est de la partie : Google Documents permet d'importer des fichiers DOC, XLS et PPT, avec un degré de compatibilité néanmoins variable : les commentaires ou les macros passent à la trappe, et les objets tels que les graphiques, les cliparts ou les textes Wordart sont transformés en « bitmap ». Les colonnes sous Word ne sont pas gérées, et si le tableur dispose de son module graphique, ceux créés avec Excel sont également ignorés. Les utilisateurs d'OpenOffice.org ne sont pas en reste : le service de Google permet d'importer des fichiers ODS (tableur) et ODT (texte). En revanche, le module de présentation ne reconnaît pas encore les fichiers générés par OpenOffice Impress. Les formats « standards » comme les fichiers CSV, TXT ou RTF ne posent pas de problème.

012C000000083207-photo-mso-2003-word-2003-5.jpg
012C000000467938-photo-openoffice-org-vista.jpg

Les formats de fichiers de Microsoft Office (sauf 2007) et d'OpenOffice.org sont reconnus


Au niveau de l'exportation, on trouve là encore les principales options pour la partie traitement de texte et tableur (DOC, XLS, ODT, ODS, PDF, CSV ...), mais le module de présentation ne propose pas encore les mêmes options. Le service étant encore tout jeune, il n'est pas du tout impossible qu'il évolue dans les semaines à venir.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Comment le français Qobuz, fleuron du streaming audio HD, a fait face à la crise ?
Comparatif : quels sont les meilleurs SSD pour optimiser le stockage de vos données ?
Forfait mobile : notre sélection des 10 meilleurs forfaits sans engagement du moment
Test du Google Pixel 4a 5G : il cachait (très) bien son jeu
Comment un antivirus détecte-t-il un virus ?
The Americans : l'espionnage en pleine guerre froide n'a jamais été aussi passionnant (et accessible)
Raspberry Pi : notre top 10 des projets les plus insolites
C'est officiel, le film Willow (de 1988) aura droit à une suite, sur Disney+
Road trip électrique : tout ce que vous devez savoir pour voyager sereinement
eToro (Avis 2020) : notre test de cette plateforme crypto alléchante mais risquée pour les débutants
scroll top