TV Perso Freebox : qui y a-t-il à la télé ce soir ?

Par
le 02 août 2007
 0

Présentation du service


La TV Perso Freebox est, d'après ses propres concepteurs, le « mariage total du Triple Play comme cela n'a jamais été fait nulle part dans le monde. C'est nouveau techniquement, c'est nouveau règlementairement, c'est nouveau pour les utilisateurs de la Freebox ». Pour rappel, le triple play est la possibilité d'avoir accès à l'Internet, la téléphonie IP et un service de télévision dans une seule et même offre. Free est d'ailleurs à l'origine de l'apparition de ce néologisme en France. Alors pourquoi « mariage du triple play » ? Parce que la TV Perso Freebox lie intimement le fonctionnement de la Freebox avec celui de la télévision, comme nous allons le voir à présent.

Le principe de la TV Perso Freebox



L'idée conductrice de cette nouveauté est la suivante : le freenaute est son propre acteur, son propre producteur. Il va, avec un simple caméscope branché derrière la Freebox HD, pouvoir diffuser sa chaîne de télé personnelle, dont il gère le contenu, la présentation, les horaires de diffusion... La possibilité de communiquer via un tout nouveau genre de média, et cela de manière autonome. Mais c'est aussi la télévision interactive, dans laquelle le présentateur va pouvoir communiquer avec ses téléspectateurs en temps réel, via un chat, le téléphone ou... la télévision !

L'écran de démarrage



Comme toujours chez Free au niveau des interfaces, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? La page d'accueil contient donc à elle seule quasiment l'ensemble des fonctionnalités de la TV Perso Freebox ;

012C000000559500-photo-ecran-de-d-marrage-tv-perso.jpg
L'écran d'accueil du service de TV Perso Freebox : un modèle de... simplicité !

  • L'écran « Vidéo Live ! » amène au contenu le plus novateur de la TV Perso Freebox, celui des vidéos qui sont filmées au moment même où vous les regarder, c'est-à-dire le direct. Pas de montage, pas de filet, le freenaute est seul face à la caméra et découvre l'exercice périlleux du live.
  • Si vous cliquez sur « Video Club », vous aurez accès non plus à des vidéos diffusées en direct, mais à des séquences enregistrées et placées de façon plus ou moins temporaire sur les serveurs de Free. On retrouve ici un esprit Youtube ou Dailymotion, ainsi qu'un contenu comparable.
  • Le bouton « Diffuser » permet d'avoir accès à la fonctionnalité d'enregistrement, celle qui n'est disponible que pour les possesseurs du module HD.
  • Sur la seconde ligne, on trouve un lien vers les favoris, qui regroupe les vidéos que le freenaute aura sélectionnées comme étant ses préférées.
  • « Mes vidéos » ouvre une page contenant les informations sur les vidéos envoyées sur les serveurs de Free. Vous pouvez les éditer, les renommer, changer la description ou les supprimer.
  • Enfin en bas de page, un bandeau met l'accent sur les dernières vidéos publiées.
Les autres fonctionnalités seront explicitées plus avant.

Le matériel



Pouvoir émettre de chez soi une chaîne de télévision, c'est une idée intéressante. Pouvoir le faire en toute simplicité avec une Freebox HD et un caméscope, ça l'est encore plus. Voyons comment cela est possible.

La Freebox HD


00DC000000481040-photo-dossier-vid-o-freebox-hd-1.jpg
C'est l'outil principal de ce dispositif. Le module HD de la version 5 de la Freebox dispose en effet de quasiment tous les éléments qui rendent possible la création de sa TV Perso, mis à part la source de la vidéo qui est assurée par le caméscope ou tout autre appareil pouvant apporter des images à la Freebox. En effet, ses entrées audio-vidéo, sa puce d'encodage et l'affichage sur le téléviseur des informations émanant du flux ADSL font dire à Free que leur boîtier est « la première Box 2.0 ». Pour une télévision 2.0 ? Le chemin est encore long, mais la voie semble se dessiner.

Cependant, c'est justement cette dépendance totale du service à la Freebox HD qui entraîne la première limitation de cette fonctionnalité : en effet, si tous les freenautes éligibles au service de télévision peuvent bénéficier du programme sur le canal 13, seuls les possesseurs du module HD en zone dégroupée pourront diffuser leurs créations.

Un second problème lié à la Freebox HD existe, même si le service de TV Perso n'est pas directement en cause : l'absence de ventilation dans le boîtier. Le disque dur contenu dans la Freebox (si si il existe...) servant à la mise en cache des vidéos, et la puce d'encodage fournissant également sa part de dégagement thermique, les risques de freeze en plein direct ne sont pas négligeables. Free est d'ailleurs en train de mettre en place la distribution d'une seconde mouture du module HD (ventilé cette fois), mais seuls quelques nouveaux abonnés peuvent en bénéficier pour le moment. Alors pour éviter que certains d'entre vous ne mettent leur Freebox au Congélateur avant de commencer leur émission, voici deux possibilités pour refroidir votre boîtier HD :
  • Première solution, placer simplement la Freebox sur la tranche ; cette solution peut paraître simpliste, mais elle a fait ses preuves. Seul problème : les risques de chute de la Freebox et surtout le positionnement du disque dur sur la tranche également, alors qu'il n'est pas prévu pour.
  • Seconde solution, plus sérieuse : elle consiste à refroidir la Freebox via un système de ventilation plus ou moins évolué et donc coûteux. L'achat d'un support ventilé pour ordinateur portable s'adapte par exemple assez bien au boîtier HD, mais est relativement onéreux. La solution que nous avons retenue demande elle un peu de bricolage, mais est garantie sans freeze ! Il vous faut pour cela :
  • Un ventilateur (silencieux si possible) de 120 mm (dans les 5 à 10 euros selon la qualité) ;
  • Un adaptateur 3V-12V (6 euros) ;
  • Une barre en aluminium rigide de 50 cm (à peu près 3 euros) ;
  • Un peu de pâte à fixer ;
Avec ces ustensiles, vous pouvez refroidir votre Freebox sans bruit, sans tirer sur l'alimentation du boîtier (qui n'est pas prévu pour ça) et sans le dégrader, puisqu'il est la propriété de Free. Le prix total de ce montage varie de 15 à 20 euros, ce qui reste raisonnable en comparaison des 30 ou 40 euros qu'il vous faudra débourser pour une solution toute prête.

00FA000000560115-photo-montage-freebox-tv-perso-1.jpg
00FA000000560116-photo-montage-freebox-tv-perso-2.jpg
00FA000000560117-photo-montage-freebox-tv-perso-3.jpg

Petit montage sans prétention mais qui a l'avantage d'être silencieux si vous optez pour un ventilateur de 12cm

Enfin un dernier mot sur la Freebox, qui permet de naviguer dans les flux différés comme dans un film en VOD. Par ailleurs, Free considérant les oeuvres proposées comme de la VOD, il est par conséquent impossible d'enregistrer le moindre programme via la fonction PVR de la Freebox HD. Toutefois, le contrôle du direct reste possible, mais ne cherchez pas le canal 13 dans le multiposte, vous ne le trouverez pas.

L'encodage


0064000000559501-photo-puce-encodage-freebox.jpg
La puce d'encodage/transcodage contenue dans la Freebox HD est une Xcode II NS de la marque ViXS, qui gère le MPeg-2 et le Mpeg-4. Cela ne signifie pas pour autant que les flux que vous allez envoyer seront codés en MPeg-4, car seuls les possesseurs de Freebox HD pourraient alors visionner les vidéos, les versions 3 et 4 du boîtier de Free ne pouvant décoder que du Mpeg-2. Mais cela reste une possibilité intéressante. Le taux d'échantillonnage (bitrate) utilisé pour un flux direct est de 900 Kbits/s, alors qu'il est de 3,5Mbits/s pour une vidéo en différé.

Le débit


C'est, dans une moindre mesure, le second facteur limitant de ce service. En effet, le débit nécessaire pour envoyer une vidéo en direct est de 80 Ko/s, débit que tous les freenautes même dégroupés ne possèdent pas, ou alors de justesse. L'émission d'une vidéo en direct occupera alors une très grande partie de la bande passante, ce qui réduira la vitesse de téléchargement de façon conséquente. Pour l'envoi d'un fichier sur le serveur de Free (utilisation du différé), c'est vous qui réglez le débit d'émission dans les paramètres du service (50% de votre bande passante par défaut). Notez qu'il est possible de mettre en pause un chargement de votre vidéo vers les serveurs de Free, et que l'upload peut être interrompu par l'arrêt ou le redémarrage de la Freebox : il reprendra lors de la remise en marche de l'appareil.

Finalement, après prise en compte des limitations techniques (possession du module HD, débit suffisant), il resterait 1 million de freenautes réellement capables de créer leurs TV Perso. Ce qui reste conséquent, même si cela ne représente que 40% des abonnées Free.

Les serveurs


C'est sur les serveurs de Free que sont uploadés les vidéos que vous diffusez. Pour l'instant, Free n'a pas communiqué sur l'espace alloué à chacun, même si cette information apparaît lors de la préparation à la diffusion d'une vidéo. A titre indicatif, comptez 1,4 Go pour 1h de vidéo différée. Pour un direct, vous pouvez diffuser plus de 24h d'affilé, mais... pensez à dormir !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Boitier TV

La fondation Raspberry Pi vient de lancer un nouveau module équipé d’un Tuner TV Sony CXD2880 permettant de diffuser les transmissions télévisuelles DVB-T2. Produit sous le même format que le Pi Zero, ce nouvel add-on est désormais disponible pour 22,56 € !
19/10/2018 | Raspberry Pi
scroll top