Mju 770 SW et Optio W30 : les compacts se mouillent

31 mai 2007 à 17h13
0

Olympus mju 770 SW

Le Mju 770, qui appartient à une longue lignée de compacts étanches, fait partie des appareils les plus robustes de sa catégorie. Il est ainsi annoncé comme étant capable de résister à une chute de 1,5 mètres de hauteur, de rester opérationnel par moins 10 degrés et de « survivre » à un écrasement de 100 kilos. C'est également - raison pour laquelle nous nous intéressons à lui aujourd'hui -, un appareil qui peut être emmené sous l'eau jusqu'à 10 mètres de profondeur pendant une heure.

00FA000000446806-photo-appareil-photo-num-rique-olympus-mju-770-bleu-clone.jpg


Prise en mains

Plus fin que le W30, le mju 770 SW a également un aspect plus raffiné du fait de sa finition métallisée. Il a un rendu plus classique, et quelque part moins rassurant que celui du W30 qui, avec ses touches larges et explicites, est capable de mettre en confiance même les plus débutants.

L'objectif est protégé par un clapet. Contrairement à celui du W30 qui est parfaitement centré, ici sa présence dans l'angle supérieur gauche rendra inévitables les passages de doigt devant l'objectif.

En plus du classique pad à quatre touches, six touches sont réparties à l'arrière de l'appareil, ce qui est assez conséquent pour un compact. Il n'y a à première vue pas de molette de sélection des modes sur cet appareil. Toutefois, les différents modes sont bel et bien accessibles depuis le boîtier, comme une simple pression sur la touche portant la signalétique « SCN » le montre.

000000C800509758-photo-olympus-mju-770-vues.jpg
000000C800509759-photo-olympus-mju-770-vues.jpg

000000C800509760-photo-olympus-mju-770-vues.jpg
000000C800509761-photo-olympus-mju-770-vues.jpg


A cette interface un peu chargée s'ajoute celle des menus qui, comme toujours chez Olympus, sont peu attractifs et labyrinthiques. Le plus agaçant sera, après avoir sélectionné un réglage, de devoir presser deux fois la touche « Menu » pour revenir en mode prise de vue. En effet, contrairement aux appareils qui quittent les menus sitôt après une demie pression sur le déclencheur, le mju 770 oblige à des manipulations qui ont pour conséquence de limiter les possibilités de prise de vue spontanées. Seule lueur d'espoir, la touche « OK / Func » qui permet d'accéder aux principaux réglages (balance des blancs, sensibilité, mesure de lumière, cadence d'acquisition d'image), et qui de ce fait limite les incursions dans les menus.

00509157-photo-olympus-mju-770-interface.jpg

Les menus sont d'autant moins avenants qu'ils gardent l'utilisateur prisonnier. Pour les quitter et revenir en mode prise de vue après avoir modifié un réglage, il faudra presser deux fois la touche « Menu » .


Du côté des modes

A défaut de l'habituelle molette, c'est au moyen de la touche « SCN » que nous sélectionnerons le mode qui nous intéresse. En bon compact tout auto qu'il est, le mju 770 fait le plein de modes scènes au point d'en proposer plus qu'il n'est possible d'en utiliser :
  • Portrait, paysage, paysage + portrait, scène de nuit, nuit + portrait, sport, intérieur, bougie, auto portrait, naturel, coucher de soleil, feux d'artifice, cuisine, vitrine, documents, enchère, prendre et choisir 1, prendre et choisir 2, plage et neige, photo sous l'eau, sous-marin large 1, sous-marin large 2, sous-marin macro et movie.
Certains, comme les classiques Portrait et Paysage, ont pour fonction d'optimiser l'exposition dans des cas bien précis. De leur côté, d'autres touchent moins aux réglages fondamentaux qu'à des réglages secondaires tels que ceux de taille de l'image. Il en va ainsi du mode Enchère qui capture trois images en 640 x 480 (au lieu de 3 072 x 2 304 à la résolution maximale), de façon à permettre leur mise en ligne directe sur un site de vente sans avoir à les redimensionner au moyen d'un logiciel. Dans le même temps, il fait varier l'exposition (de -0,7 IL à +0,7 IL) de façon à nous permettre de choisir l'image la mieux exposée.

00509200-photo-olympus-mju-770-interface.jpg
00509199-photo-olympus-mju-770-interface.jpg


La sélection d'un mode plus complet n'est pas vraiment chose aisée. Il faudra en effet passer par plusieurs pressions successives sur la touche « SCN » de façon à faire apparaître le signe P dans l'angle supérieur gauche de l'écran. Il faut encore ensuite presser la touche « OK / FUNC » de façon à pouvoir sélectionner le mode Automatique ou Programme, chacun conditionnant l'éventail de réglages disponibles. Ainsi, en mode Automatique, c'est l'appareil qui aura la charge de l'ensemble des réglages, tandis que l'utilisateur du mode Programme pourra intervenir sur la balance des blancs, la sensibilité, la mesure de lumière et la cadence de l'image.

00509158-photo-olympus-mju-770-interface.jpg
00509159-photo-olympus-mju-770-interface.jpg

A côté des nombreux modes scène, le mju 770 donne accès un mode Automatique dans lequel l'appareil s'occupe de tous des réglages ainsi qu'à un mode Programme qui de son côté offre un meilleur contrôle des paramètres de prise de vue


Performances générales

Comme le Pentax W30, le mju 770 fait l'impasse sur le viseur optique, d'ordinaire si précieux pour nous permettre de viser malgré une forte luminosité. L'écran du mju 770 ne fait pas exception à la règle, en perdant sa lisibilité dès qu'il est utilisé dans une ambiance lumineuse forte. On notera également, mais à son avantage cette fois, qu'il est dispose d'une excellente visibilité angulaire et qu'il reste parfaitement utilisable lorsqu'on l'incline. Le zoom souffre également de quelques défauts. Mal dosé, il se parcourt par paliers et émet un bruit ressemblant à celui d'une petite voiture à laquelle on cherche à donner de l'élan. A noter que l'autofocus à son tour, lorsqu'il cherche la mise au point, se signale par un bruit un peu surprenant.

L'un des principaux points faibles des compacts tient encore et toujours aux flous enregistrés lors de prises de vue à main levée et en faible lumière. Les dispositifs de stabilisation, qui se sont généralisés ces derniers mois chez la plupart des constructeurs, ont permis d'améliorer la donne. Que pouvons-nous nous attendre de la part du mju 770, qui fait l'impasse sur un stabilisateur mécanique pour se contenter d'un système logiciel ?

00508946-photo-olympus-mju-770-main-lev-e.jpg
00508947-photo-olympus-mju-770-avec-stab.jpg
00508948-photo-olympus-mju-770-avec-pied.jpg

Prise de vue à main levée (1/3 sec - f/5 - 80 Iso), suivie de prises de vue avec stabilisateur puis avec pied


Pour capturer des images en continu ainsi que vous en ressentirez le besoin lorsque vous aurez à faire à des sujets en mouvement, modifiez le paramètre « Drive ». Le deuxième réglage vous permettra d'enregistrer trois clichés consécutifs au rythme poussif de 1,3 image / seconde, tandis que le troisième (Hi) enregistrera une dizaine d'images en continu lorsque le déclencheur est maintenu enfoncé à la cadence nettement plus convaincante de 2,5 images / seconde. Attention toutefois, notez que ce dernier appliquera automatiquement une limitation à la taille des images, qui de 7,1 millions de pixels passent à la résolution de 2 048 × 1 536 pixels (soit 3 millions de pixels). Pour capturer des images à un rythme plus élevé, il vous sera également possible de faire appel aux modes Prendre et choisir 1, qui sitôt après une prise de vue en rafale vous proposent d'éliminer les images qui ne vous conviennent pas. Ce mode présente un petit intérêt si vous disposez de temps pour effectuer ce tri, en sachant toutefois qu'il ne permet pas de zoomer dans l'image. A l'inverse, si vous devez vous consacrer pleinement à la prise de vue, délaissez-le pour faire votre sélection plus tard, au calme, et idéalement sur un PC de façon à pouvoir apprécier les images sur un écran digne de ce nom.

00509152-photo-olympus-mju-770-interface.jpg

Au prix d'une importante perte de résolution (3 millions de pixels contre 7,1), vous pourrez enregistrer des images en continu.


Pour aller plus loin

Moins performant en macro que le W30, le mju 770 semble en mesure de se rattraper au moyen d'un mode « Super Macro ». Toutefois, derrière cette appellation, se cache un mode qui ne permet pas de s'approcher à moins de 7 cm du sujet (à comparer au 1 cm du Pentax W30). Seul petit plus qui permet à ce mode de se démarquer : la possibilité d'activer un faisceau lumineux qui éclaire de 7 à 20 cm de l'objectif pour fournir la lumière d'appoint dont on prive si souvent les petits objets en venant s'intercaller entre eux et la source de lumière principale.

00509153-photo-olympus-mju-770-interface.jpg


Quels autres petits réglages propose le mju 770 de façon à permettre de sortir de l'ordinaire des prises de vue ? Un mode 16:9 par exemple, intéressant pour la photo de paysage, mais limité à la résolution de 1 920 x 1 080 pixels (soit 2 millions de pixels). Le mju 770 dispose également d'un mode panorama, intéressant parce qu'il facilite la prise de vue d'images jointives, mais décevant en ceci qu'il est réservé aux seuls utilisateurs d'une carte xD Olympus ! En effet, si vous utilisez une carte d'un autre fabricant, l'option restera grisée, et donc inaccessible, dans les menus. Par ailleurs, en mode lecture cette fois, le mju 770 offre des réglages qui permettent notamment de corriger les yeux rouges, convertir l'image en noir et blanc ou sépia, ajouter un cadre fantaisie autour de l'image, etc.

00509154-photo-olympus-mju-770-interface.jpg
00509155-photo-olympus-mju-770-interface.jpg


Cet appareil qui répond présent lorsqu'il s'agit de fonctions ludiques reste a contrario muet lorsqu'il s'agit de proposer des réglages avancés. Il oublie ainsi de proposer une mesure des blancs manuelle et fait l'impasse sur des fonctions de personnalisation. Sur cet aspect, le Pentax W30 lui est incontestablement supérieur.

Conclusion

Disons-le d'emblée : il est beaucoup plus difficile de s'enthousiasmer pour le mju 770 SW que pour l'Optio W30 de Pentax. Certes à première vue cet appareil peut sembler prendre le pas sur son rival en permettant des plongées jusqu'à 10 mètres au lieu de 3 mètres pour le W30. Son caractère submersible est par ailleurs renforcé par la disponibilité d'un caisson étanche qui permet alors de descendre jusqu'à 40 mètres. Mais sa robustesse (il résiste à une chute d'1,5 m) et son étanchéité mis à part - deux arguments qui seront déterminants pour les baroudeurs qui pratiquent les sports nautiques -, le W30 prend l'avantage sur lui.

Le caractère labyrinthique des menus du mju 770 SW est ainsi d'autant plus accusé qu'on les compare à l'interface aérée et explicite du W30. La question des modes tourne également à l'avantage du W30, qui sélectionne automatiquement le plus adapté à la prise de vue là où le mju 770 SW nous propose un éventail de modes scène dans lequel il est difficile de faire son choix. Seul l'écran, dont la lisibilité angulaire est à saluer, permet au mju 770 SW de prendre l'ascendant sur son rival. Il convient également de signaler la bonne autonomie des Batteries qui, parce qu'il y a une contrepartie, mettent un temps interminable à recharger, au point que bien souvent, las d'attendre, on partira photographier avec une batterie à moitié vide (ou à moitié pleine pour les optimistes ;-)). Robuste, mais limité au niveau des réglages et pas si simple à prendre en mains, le mju 770 SW ne peut pas compter sur la qualité de ses images pour s'imposer, les JPEG étant par trop compressés.

Galerie


0096000000509514-photo-olympus-mju-770-galerie-1.jpg
0096000000509515-photo-olympus-mju-770-galerie-2.jpg
0096000000509516-photo-olympus-mju-770-galerie-3.jpg

Téléchargez ces images en pleine résolution : , , ...

0000009600509517-photo-olympus-mju-770-galerie-4.jpg
0000009600509518-photo-olympus-mju-770-galerie-5.jpg
0000009600509519-photo-olympus-mju-770-galerie-6.jpg

... , , ...


Olympus mju 770 SW

Les plus
+ Bonne vision angulaire de l'écran
+ Jusqu'à 10 m pendant 1 h
Les moins
- Menus labyrynthiques / Non stabilisé
- Mode Super macro distant
- Ecran illisible en plein soleil
- Recharge interminable de la batterie
Ergonomie
Fonctions
Qualité d'image
2
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top