Profiter de ses vidéos au salon : le dossier

06 avril 2007 à 16h55
0

Quartek WHD500-V9

Très connu pour ses Platines DivX, le fabricant américain Quartek est un acteur arrivé somme toute récemment sur le marché français. Il propose pourtant une vaste gamme de produits du disque dur réseau NAS à l'écran plasma en passant par la platine de salon. C'est justement ce dernier type de produit qui nous intéresse aujourd'hui avec la WHD500-V9, une platine combinant un DMA, un lecteur DVD et un lecteur DivX, le tout en HD !

000000B400144526-photo-quartek-wifi-whd500-v9.jpg


Au format platine de salon, la WHD500-V9 affiche une façade dépouillée avec simplement un tiroir acceptant CD et DVD, un écran luminescent et un groupe de boutons tactiles. Une trappe dissimule la présence d'un port USB Mass Storage et, autant être clair de suite, la WHD500-V9 ne brille pas par la qualité de sa finition. Les plastiques sont assez bas de gamme et l'aspect de l'ensemble est loin de faire franchement Hi-Fi. Mais qu'importe car la dernière platine de Quartek a bien d'autres arguments à faire valoir comme nous le verrons au fur et à mesure. La connectique offerte est à elle seule assez exceptionnelle puisque, outre une sortie composante, le fabricant propose un connecteur DVI permettant ainsi de relier la WHD500-V9 à n'importe quel type d'écran ou presque ! Grâce à cette connectique plutôt fouillée, Quartek offre une prise en charge « Full HD », la sortie DVI acceptant sans broncher le 1080p ce qui d'emblée constitue une différence non négligeable avec les autres DMA de ce dossier. Il faut dire que Quartek a retenu une puce Silicon Image pour gérer le DVI ce qui explique au passage la qualité de la dite sortie et l'absence de scintillement même en 1080i/p sur les sorties numériques.

0000007D00480808-photo-dossier-vid-o-quartek-whd500-v9-1.jpg

Une partie de la connectique arrière du WHD500-V9 de Quartek


Animée par une puce Sigma Designs, la même qui équipe les DMA de et Philips notamment, la WHD500-V9 se démarque pas la richesse de ses fonctionnalités et par le vaste nombre de formats supportés. Alors bien sûr, l'interface affichée au premier démarrage ne séduira clairement pas les foules. C'est légèrement plus propre et clair que chez Netgear mais largement en retrait de l'interface proposée par Philips. La navigation dans les menus est particulièrement hésitante et peu intuitive alors que le récepteur infrarouge de la télécommande se montre d'une sensibilité médiocre avec un angle trop restreint. La configuration de la sortie vidéo exige un détour par le menu de configuration, proposé en français et que l'on obtient en pressant le bouton « Setup » de la télécommande. Vous aurez ici le choix entre une foule de modes : 576p, 720p, 1080i, 1080p et Quartek propose même du 50 Hz pour tous les modes précités sans oublier du 852x480 pour les téléviseurs Plasma ! Seul regret, si jamais vous sélectionnez un mode non supporté par votre écran, celui-ci restera noir et il faudra utiliser une autre sortie vidéo pour reconfigurer correctement la platine.

000000B400480817-photo-dossier-vid-o-quartek-whd500-v9-7.jpg
000000B400480816-photo-dossier-vid-o-quartek-whd500-v9-6.jpg

Menu de configuration et liste des modes d'affichage disponibles


A chaque démarrage, et après un court moment d'initialisation, la platine Quartek affiche un menu sommaire avec la possibilité de démarrer la lecture du disque présent dans le lecteur ou de se connecter à un ordinateur distant via les fonctionnalités DMA, sujet que nous évoquerons un peu plus loin. Le lecteur de la platine est compatible avec les CD et DVD ce qui permet de lire des DVD-Vidéo, des CD-Audio ou encore des CD/DVD de son cru comportant les films que vous y aurez gravé. Au cas où vous reliez un disque dur ou une clé USB au port de la platine, un élément supplémentaire apparaît dans le menu et vous pourrez alors naviguer dans l'arborescence du périphérique de stockage pour peu que celui-ci soit en FAT32 (le NTFS n'est pas supporté). Il est donc possible de lancer la lecture directement depuis un disque dur ou une clé USB, possibilité qui fait défaut au DMA de Philips mais pas à celui de Netgear.

000000DC00480810-photo-dossier-vid-o-quartek-whd500-v9-3.jpg

L'interface « brute » affichée par la platine : navigation dans un disque externe


Proposant un fonctionnement de type DMA, la platine peut se connecter à un PC serveur via le réseau, soit en utilisant le connecteur RJ45, soit en passant par le circuit Wi-Fi intégré. Côté PC vous aurez là encore le choix avec la possibilité d'utiliser soit Windows Media Connect, soit le logiciel myiHome développé par Syabas. Ce dernier est du reste assez léger et offre l'avantage de fonctionner avec un plus grand nombre de fichiers que la solution Microsoft sans requérir de configuration particulière. Une fois installé, le logiciel, hélas proposé uniquement en anglais, parcourt automatiquement les Disques durs pour ajouter certains médias à la liste des fichiers partagés. Cette étape accomplit, vous pouvez mettre en route la platine et au bout de quelques secondes, le serveur PC devrait automatiquement apparaître sur le menu de démarrage. Il ne vous restera alors plus qu'à le sélectionner à la télécommande pour voir apparaître une nouvelle interface, du reste assez soignée. Celle-ci donne accès à vos médias par catégories : Vidéo, Musique, Photos et service en ligne. Les vidéos apparaissent sous forme de liste, tout comme la musique, alors que les photos profitent de miniatures et d'effets de transition.

000000DC00480465-photo-quartek-myihome-3-4.jpg

Logiciel myiHome


En matière de formats pris en charge (que la platine opère en mode autonome ou en DMA), Quartek fait fort, très fort. Non seulement son dernier bébé a pu lire sans problème toutes les variétés de DivX dont nous disposons (du DivX 3 aux DivX 5/6 en passant par quelques intermédiaires) mais elle a su afficher les sous-titres sans manipulation particulière ! Ces derniers s'affichent proprement mais en mode HD il n'est pas possible de les redimensionner. Autre bonne surprise, les fichiers VOB peuvent être lus tout comme les fichiers MS-DVR ! La compatibilité avec les WMV est ici sans faille puisque les WMV8 et 9 ont été lus sans problème, qu'ils soient HD ou non. Le H.264 n'est ici pas pris en charge, la puce Sigma Designs employé par Quartek n'étant pas compatible VC-1. Durant la lecture de vidéos on retrouve tous les contrôles habituels (pause, avance et retour rapide) mais aussi la possibilité d'avancer automatiquement à un certain pourcentage du film en pressant l'une des touches du pavé numérique de la télécommande : 1 pour 10%, 2 pour 20%, etc. Il est également possible d'ajuster la vidéo en cours de lecture afin de l'afficher à sa taille d'origine ou en mode plein écran.

0000009600480809-photo-dossier-vid-o-quartek-whd500-v9-2.jpg
0000009600480811-photo-dossier-vid-o-quartek-whd500-v9-4.jpg
0000009600480812-photo-dossier-vid-o-quartek-whd500-v9-5.jpg

Captures de l'interface affichée par la WHD500-V9 lors de la connexion à myiHome


Quartek WHD500-V9

Les plus
+ Nombreux formats supportés
+ Lecteur DVD intégré
+ Sortie DVI
Les moins
- Finition à revoir
- Interface largement perfectible
Fonctionnalités
Prise en main
Qualité globale
4
Modifié le 18/09/2018 à 14h32
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Selon Bloomberg, un MacBook 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top