Profiter de ses vidéos au salon : le dossier

06 avril 2007 à 16h55
0

La problématique réseau : Wi-Fi ou filaire ?



000000A000407386-photo-r-seau-sans-fil-wifi-linksys-wap4400n.jpg
Avant de jeter un œil aux diverses solutions permettant de profiter de ses médias numériques dans le salon, il nous faut revenir sur l'épineux problème de la connexion réseau qui va se poser quasi-systématiquement pour tous les appareils de type DMA ou Digital Media Adapter. En effet, ceux-ci exigent par définition d'être connectés à votre PC et pour cela il vous faudra généralement opter pour une connexion filaire, une connexion sans-fil de type Wi-Fi ou pourquoi pas une liaison de type CPL (réseau par courant porteur en ligne). De toutes les solutions, le bon vieux câble Ethernet est assurément la meilleure puisqu'il permet de profiter du débit le plus élevé sans se soucier de la distance, des interférences ou des problèmes de sécurité. Revers de la médaille, l'installation d'un câble Ethernet circulant le long de vos plinthes sera particulièrement disgracieuse et il n'y a que peu de chance que Madame apprécie ce nouvel ornement.

Etant donné que vous êtes passé maître dans l'art de la conciliation et histoire d'éviter les foudres de la maîtresse de maison, vous opterez vraisemblablement pour une solution sans fil de type Wi-Fi. Solution qui a le bon goût d'être plus simple à mettre en place : pas besoin de suer sang et eau pendant des heures à quatre pattes contre les cloisons pour tirer un maudit câble. Pourtant, le Wi-Fi n'est pas nécessairement la solution la plus souple ou la plus performante ! En effet, d'après nos tests les appareils i802.11g, même survitaminés (SpeedBooster et autres technologies), se montrent tout juste capables de délivrer un débit suffisant pour la diffusion en streaming de flux MPEG2 en résolution standard. Inutile dès lors de parler de HD ! L'i802.11n semble donc préférable avec son débit théorique de 300 Mb/s même s'il faut bien être conscient de certaines de ses faiblesses : les matériels sont encore à un stade intermédiaire dit pre-N, alors qu'ils restent sensibles, Wi-Fi oblige, aux parasites, interférences et autres problèmes de mixité du signal ; si vous vivez dans un château aux murs épais mieux vaut donc faire une croix définitive sur ce genre de solutions, même chose si l'environnement dans lequel vous évoluez est pollué d'ondes Wi-Fi ce qui, merci les box des opérateurs Internet, est de plus en plus fréquent.

000000DC00479558-photo-dossier-vid-o-mce-vista-3.jpg
000000DC00479557-photo-dossier-vid-o-mce-vista-2.jpg

Tests de débit sous Windows Vista


Durant nos tests, nous avons ainsi pu mettre en évidence une lacune des solutions pre-N Linksys avec un schéma bien spécifique : un PC serveur muni d'une carte PCI i802.11n, une passerelle i802.11n et notre Xbox 360 muni de son adaptateur sans fil officiel en i802.11g. Dans cette configuration, le débit des données en streaming vidéo est inférieur à celui obtenu avec notre ancien réseau i802.11g en SpeedBooster. Impossible donc de profiter des films du PC serveur sur la Xbox 360 via cette configuration, la console affichant dès les premières secondes le message « Surcharge réseau ». Nous avons alors blâmé l'adaptateur Microsoft pour finalement le remplacer par un point d'accès autonome en i802.11g, hélas sans succès. Visiblement les appareils pre-N Linksys utilisés pour ce test affichent des performances largement dégradées lorsqu'un élément du réseau opère en i802.11g, un point noir qui n'affecterait en revanche pas les solutions . Et même en remplaçant la passerelle tout-en-un par un couple modem ADSL2 et routeur Wi-Fi Linksys WRT300N, le débit obtenu est encore loin d'être optimal, l'assistant de configuration Media Center de Microsoft qualifiant notre réseau d'à peine correct pour de la vidéo dite SD (définition standard).

0000011800312431-photo-routeur-linksys-wrt300n.jpg

Wi-Fi Linksys i802.11n : oui mais sans le mixer avec du i802.11g


Reste alors une dernière alternative, plus élégante que le câble RJ45 : le réseau porteur ou CPL. Pour peu que votre installation électrique soit aux normes, et ne comporte ni tabatières ni fusible en porcelaine ni fils en coton, vous pouvez recourir à deux adaptateurs pour relier votre PC serveur au DMA en utilisant le réseau électrique existant. Naturellement, il n'est pas question ici de retenir des adaptateurs CPL en 85 Mb/s, ceux-ci n'offrant pas un débit suffisant. Mieux vaut se tourner alors vers les adaptateurs CPL 200 qui devraient en prime garantir un débit suffisant pour véhiculer un signal HD.

000000DC00349758-photo-r-seau-courant-porteur-netgear-xe103-clone.jpg

Le CPL 200 Mbps Netgear : l'alternative ultime ?


Durant nos tests, nous avons mis en oeuvre deux adaptateurs HDXB101 signés Netgear et certifiés à 200 Mbps. Le schéma de connexion était le suivant : notre PC Media Center est resté relié en Wi-Fi à notre routeur toujours en i802.11n alors que nous avons relié le premier adaptateur CPL au routeur pour connecter la Xbox 360 au second adaptateur CPL. S'il faut éviter de brancher les adaptateurs en bout de multiprise - il est même conseillé d'éviter les multiprises, le bilan du CPL est plutôt positif puisque le débit entre notre PC Media Center et la console a littéralement bondi, nous permettant même de transmettre des flux HD (720p uniquement). Pour ceux d'entre vous désireux d'en savoir davantage sur le CPL, nous vous renvoyons à notre dossier consacré au courant porteur.

000000BE00481562-photo-performances-cpl-netgear-hdx101.jpg

Performances relevées avec les adaptateurs CPL200 de Netgear
Modifié le 18/09/2018 à 14h32
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Un démantèlement des GAFA ?
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top