Comparatif des plateformes de blog gratuites

02 février 2007 à 19h30
0

Skyblog, premier sur le blog ?

00441192-photo-skyblog-logo.jpg
S'il en est un qui a su surfer sur la vague des blogs, c'est bien Pierre BELLANGER, fondateur de la radio Skyrock : sa plateforme Skyblog revendiquait en octobre 2006 2,6 millions de visiteurs uniques par jour. Avec 3,5 milliards de pages vues sur le mois, Skyblog décroche même la 29e place mondiale des sites les plus visités. Pourtant, aucune plateforme n'est aussi négativement connotée que Skyblog. Pour certains, elle est l'antre et l'apologie du langage SMS, que les habitués des forums fuient comme la peste. D'autres y voient le siège de toutes les dérives liées au blog : discrimination, non respect de la vie privée ou photos volées, sans parler de ce triste phénomène qu'est le happy slapping...

Bien que certains Skyblogs correspondent à cette image d'Épinal, il serait réducteur de s'en tenir aux clichés. Skyblog héberge bon nombre de pages qui correspondent à la définition première d'un blog, à savoir une page personnelle sur laquelle l'auteur est en mesure de livrer ses passions, ses coups d'humeur ou de diffuser ses photos et autres délires. À l'heure actuelle, Skyblog annonce en page d'accueil de son portail la bagatelle de 6,8 millions de blogs, pour un total de près de 350 millions de billets postés. La plateforme ne précise toutefois pas combien de ces blogs sont encore actifs à l'heure actuelle - actifs signifiant généralement qu'ils ont été mis à jour au moins une fois dans les trois derniers mois (erratum : Skyblog nous précise que le total indiqué en page d'accueil de son service correspond bien au nombre de blogs actifs recensés sur le service, soit des blogs « consultés ou modifiés dans les derniers 90 jours »). Quel que soit ce total, Skyblog peut se payer le luxe de revendiquer la place de première plateforme de blogs française, loin devant ses concurrents directs, en proposant un service intégralement gratuit, financé par la publicité. Preuve de ce succès : les versions anglaises, allemandes et espagnoles de Skyblog devraient ouvrir en 2007.

015E000000441219-photo-skyblog-d-tail-billet.jpg

Détail d'un billet


Création d'un skyblog et premier billet

Pour créer un Skyblog, direction la page d'accueil de la plateforme et l'encart « Crée ton Skyblog ». Précisons tout de suite que le ton employé par la plateforme à l'égard de ses utilisateurs est symptomatique de la cible visée : par exemple, le tutoiement est de rigueur. Il est donc encore temps pour les amateurs de la vieille école de tourner les talons ;-) Première étape : vérifier que le pseudo désiré, qui constituera la partie personnalisée de l'adresse Web du blog, est disponible. Avec un pseudo comme « Lachetesloutres », la voie est immédiatement libre et nous pouvons enchaîner sur le processus d'inscription proprement dit. Banco : lachetesloutres.skyblog.com est notre nouvelle adresse.

Inscription

Le formulaire d'inscription s'articule autour des nom, prénom et coordonnées postales. Votre sexe vous sera également demandé. Inutile de chercher les traditionnels « homme » et « femme », sur Skyblog, on est un mec ou une nana ! Il est ensuite nécessaire d'accepter ou de décliner les éventuelles publicités en provenance de Skyblog (par email ou sur mobile, pour les plus téméraires d'entre vous), puis d'accepter les conditions d'utilisation du service. Après confirmation par email commence la phase de personnalisation du Skyblog. Il s'agit premièrement de lui trouver un titre, de le décrire en quelques lignes puis de déterminer l'ordre des billets (par défaut, du plus récent au plus ancien) avant de choisir d'activer ou non la modération a priori des commentaires. L'activer signifie qu'il faudra valider manuellement chacun des commentaires laissés par les visiteurs afin qu'ils puissent être visibles sur le blog.

000000D200441193-photo-skyblog-inscription.jpg
000000D200441194-photo-skyblog-installation.jpg
000000D200441195-photo-skyblog-installation.jpg

Inscription, configuration du blog et accueil de l'administration une fois ces étapes passées

Dernier point : le choix d'un thème, parmi les 24 disponibles. Seules les couleurs employées diffèrent, la mise en page restant systématiquement composée de deux colonnes. Le menu, de largeur fixe, prend place du côté droit de la page. Précisons tout de suite qu'il comporte un certain nombre de liens sponsorisés, qui prennent place dans un cadre identifié. La partie principale de la page est occupée par la colonne de contenu. Celle-ci est adopte un design fixe : la page ne s'étendra pas donc en largeur pour s'adapter à votre écran. Cette partie centrale est surmontée d'une bannière de publicités. Avant de créer notre premier billet, précisons que Skyblog insère également des publicités dans la zone d'administration de ses blogs.

000000DC00441198-photo-skyblog-choix-th-me.jpg

Choix d'un thème. Le nôtre sera dans les tons rouges.


Edition d'un billet

La simplicité d'utilisation semble au premier abord être le mot d'ordre de la zone d'édition d'un billet dans l'interface d'administration d'un Skyblog. Au niveau des options de mise en forme, Skyblog propose de définir l'alignement du texte (droite, gauche, centré) et d'insérer des liens hypertextes. Le reste concerne les styles appliqués à la police d'écriture : les options gras, italique et souligné sont disponibles. Le reste de l'interface est occupé par une palette de couleurs qu'il est possible d'appliquer au texte ou au fond de la ligne de texte, afin d'appliquer un effet « souligné ». La mise en forme passe par un système de balises assez basique. Notons qu'ici, l'interface n'est pas de type WYSIWYG et les modifications de style apportées au texte ne sont visibles qu'au moyen du mode Aperçu.

000000D200441196-photo-skyblog-dition.jpg
000000D200441197-photo-skyblog-dition-apercu.jpg

Edition d'un billet et mode aperçu

Une fois le billet rédigé, il suffit de cliquer sur Continuer pour enregistrer son billet. S'il n'a pas chargé d'image dans son billet, l'utilisateur se voit alors proposer le champ d'insertion, qu'il est possible de passer pour en arriver directement à la publication. Le billet enregistré n'est en effet pas immédiatement publié : il faut encore demander manuellement la publication via le lien ad hoc.

000000DC00441202-photo-skyblog-zone-dition.jpg

Zone d'édition

Précisons que la publication d'un billet n'est pas instantanée ! Celle-ci peut prendre plusieurs minutes, particulièrement si le billet comporte des images. Skyblog dispose en effet d'une équipe dédiée à la modération, qui vérifie autant que possible les contenus envoyés par les utilisateurs. Ainsi, la plateforme est en mesure d'affirmer qu'elle lutte de son mieux contre les éventuelles dérives occasionnées par ses utilisateurs.

Gestion des images

Lors de la création d'un billet, l'interface de gestion des images n'est pas directement proposée. Il est d'abord nécessaire de valider une première fois ses écrits avant de se la voir proposer. Toutefois, l'alignement de l'image doit être paramétré lors de l'édition du billet. Nous aurions trouvé plus logique d'envoyer notre image vers les serveurs de Skyblog, puis de la placer dans notre billet, mais les choses ne se passent pas comme ça. Une fois l'image chargée, l'utilisateur revient donc à la liste des derniers billets rédigés et doit cliquer sur Publier pour que ses derniers billets apparaissent sur son blog. Impossible au premier abord de publier plus d'une image par billet, d'où des galeries photo qui s'étendent parfois sur des dizaines de billets. Vous l'aurez compris : Skyblog est adapté à la publication ponctuelle et non à la constitution d'une bibliothèque d'images. Il n'existe d'ailleurs aucun gestionnaire centralisé.

000000FA00441205-photo-skyblog-accueil-blog.jpg

Il est possible d'insérer simplement images et vidéos - Notre page d'accueil

À ceux qui ont l'habitude d'écumer les sites de vidéos ou qui souhaitent partager leurs productions en ligne, Skyblog propose l'insertion simplifiée de vidéos en provenance des sites YouTube et Google Video. Les autres services ne sont pas compatibles et il n'est pas question de rentrer soi-même le code HTML qui permettrait d'afficher une vidéo ou un objet non autorisé par le service. Pour les services compatibles, il suffit de coller le lien direct de la vidéo dans le formulaire prévu à cet effet.

Administration, commentaires, fonctionnalités...

L'édition d'un billet ne revêt aucune difficulté particulière, mais les amateurs de mises en page recherchées seront déçus. Même sobriété du côté de l'interface d'administration, avec un nombre d'options relativement peu élevé. La personnalisation se limite au choix d'une photo personnelle, un avatar et à la définition de Skyblogs amis qui constitueront la « blogroll », ou liste de lecture connexes, de votre blog. Inutile de penser y insérer l'adresse de vos proches qui utilisent d'autres services concurrents : l'une des clefs de Skyblog est son fonctionnement en mode autarcique. S'ils veulent apparaître sur votre blog, vos « amis » ont donc tout intérêt à utiliser la même plateforme.

000000D200441199-photo-skyblog-ajout-commentaire.jpg
000000D200441216-photo-skyblog-consultation-commentaires.jpg

Ajout et consultation de commentaires

Le menu d'administration ci-dessus témoigne du désir de Skyblog d'aller à l'essentiel sans pour autant oublier les sources de revenus potentielles comme le « Skyblog vocal », qui permet d'enregistrer un message audio au moyen d'un appel facturé 0,34 euro la minute. L'onglet « Skyblog SMS » permet d'envoyer des billets depuis son téléphone portable (0,50 euro plus prix du SMS), tandis qu'une option baptisée « fais ta pub » permet d'inviter jusqu'à cinq contacts à visiter son blog. Notons qu'il est également possible, toujours au moyen de SMS surtaxés, de faire passer l'adresse de son blog en page d'accueil du portail Skyblog, sous la forme d'un message défilant.

00441200-photo-skyblog-menu-admin.jpg

Menu de l'interface d'administration

Une fois ces quelques options lucratives pour Skyblog évoquées, restent les archives, qui permettent comme leur nom l'indique de retrouver les anciens billets et l'onglet « Publier », qui sert à demander le rafraichissement de son blog afin de faire apparaitre les modifications récentes. Restent également un lien direct vers le blog et le lien de déconnexion de l'administration. On y trouve aussi un accès au module de statistiques, qui indique simplement le nombre de visites sur les quinze derniers jours, ainsi que le nombre de visites enregistrées chaque mois. Notons enfin que si l'on n'a pas activé la modération a priori des commentaires, il est possible de supprimer les messages désobligeants via les archives du blog.

Accessibilité

La relative simplicité de la plateforme Skyblog lui permet d'être compatible avec la plupart des navigateurs du marché, sans qu'aucun problème ne soit rencontré lors de la visite ou de l'administration d'un blog. Les développeurs de Skyblog se targuent d'ailleurs de proposer des pages personnelles dont le code respecte scrupuleusement les recommandations du consortium W3C. Ils ont même opté pour le niveau le plus exigeant (à défaut d'être le plus accessible), le XHTML 1.1.

Bien que Skyblog ne soit pas exempt de contenus du plus mauvais goût, la modération est omniprésente, notamment parce que la plateforme cible un public relativement jeune qu'il faut préserver de la pornographie ou du racisme. Un bouton « Cybercop », présent sur chacun des blogs, permet d'alerter un modérateur qui se chargera de vérifier si les contenus du blog concerné contreviennent à la loi.

Pour finir, nous déplorerons l'absence de flux RSS sur la plateforme Skyblog. Ceux-ci, qui permettent d'être tenus au courant en temps quasi-réel de la publication de nouveaux billets, ne font manifestement pas partie de la stratégie de l'éditeur. L'usage du RSS se démocratise et si la cible de Skyblog n'est peut-être pas le premier client de ce genre d'outils, la plateforme aurait tout à gagner à adopter cette méthode de syndication de contenus. Sans flux RSS, l'internaute qui souhaite savoir si de nouveaux billets sont apparus doit afficher le blog qui l'intéresse. Peut-être cette lacune est-elle volontairement orchestrée par Skyblog, afin d'inciter les visiteurs à afficher le plus de page possible ? L'éditeur pourrait toutefois remédier à cette carence très rapidement s'il le souhaitait, la mise en place d'un flux RSS ne revêtant aucune difficulté technique particulière.

Conclusion

D'un point de vue « business », Skyblog est une redoutable machine à faire de l'argent : les publicités, relativement discrètes, sont néanmoins nombreuses, et peu de sites sont en mesure d'avancer un nombre de pages vues aussi élevés. Le public est extrêmement ciblé (13-14 ans environ), ce qui permet d'encore mieux négocier les contrats publicitaires. La plateforme sert en outre de moteur à la radio qui se cache derrière, Skyrock.

0000012C00441218-photo-page-d-accueil-skyblog-com.jpg
Le point de vue de l'utilisateur est plus délicat à déterminer. Disons que Skyblog parait plus adaptée au partage de délires entre potes qu'à la dissertation métaphysique et qu'il est difficile, au vu des options fournies par Skyblog, d'envisager de faire de son carnet personnel une œuvre d'art, une boutique en ligne ou un espace de réflexion. Essentiellement adolescente, la population de Skyblog a tendance à publier des photos de ses amis, partager les gags reçus par email, régler ses comptes par blog interposé ou vanter les mérites de sa passion : quartier, équipe de foot, jeu vidéo, musique... Toutefois, d'autres vont plus loin, utilisent leur blog pour s'épancher, combler un manque ou tenter de communiquer leur mal-être. Loin des « Lach tes coms » ou des « ho ma choute, j'te kiffe grave », quelques pages recèlent de réels moments d'émotion. Devenues populaires, certaines d'entre elles suscitent des centaines, voire des milliers de commentaires tandis que d'autres, comme partout, resteront à jamais ignorées.

Techniquement, Skyblog présente quelques lacunes. Il manque par exemple la possibilité d'administrer de façon plus globale les images ou d'en poster plusieurs par billet. Manque aussi la faculté d'exploiter des contenus en provenance d'autres sites ou d'uploader ses propres fichiers sur la plateforme. La mise en forme des billets et l'onglet de statistiques se révèlent vraiment sommaires. Par ailleurs, il ne conviendra pas à tous de fonctionner dans un système fermé, où même les robots des moteurs de recherche ne passent pas en profondeur. À côté de cela, Skyblog dispose d'une imposante communauté au sein de laquelle il est très facile de trouver des blogs avec lesquels on se sent des affinités. Bref, une plateforme à choisir en connaissance de cause.

Skyblog

Les plus
+ Très simple
+ Esprit communautaire : 12 - 25 ans
Les moins
- Pauvreté du service
- Publicité omniprésente
Simplicité
Ergonomie
Fonctionnalités
2
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top