Comparatif des plateformes de blog gratuites

le 02 février 2007 à 19:30
 0

Windows Live Spaces



Présentation : création et rédaction du premier billet



00429631-photo-logo-windows-live-spaces.jpg
La création d'un blog sur une plateforme distante ne présente aucune réelle difficulté. Il suffit généralement de se munir d'une adresse de courrier électronique, d'un mot de passe et de réfléchir au pseudonyme que l'on aimerait adopter, ainsi qu'à l'intitulé de son futur espace d'expression sur le Web. Chez Microsoft, la procédure est conforme au modèle générique, à ceci près qu'il est nécessaire d'être équipé d'un compte Live ID, ce dernier correspondant à votre adresse Windows Live Messenger (WLM), ou d'en créer un, qui servira par la suite à l'ensemble des services Windows Live.

Son intégration à WLM est probablement la plus grande force de Windows Live Spaces (WLS). En effet, les modifications apportées sur un blog WLS sont immédiatement répercutées sur le profil WLM, tandis qu'apparait dans la liste des contacts une petite étoile à côté des pseudonymes récemment mis à jour. Ainsi, inutile de spammer vos amis pour les prévenir de la publication d'un nouveau billet : ils peuvent le constater d'eux-mêmes dès leur connexion à WLM, pour peu que vous soyez dans leur liste de contacts. Adolescents et jeunes adultes français plébiscitent littéralement WLM, au détriment de toutes les messageries instantanées concurrentes. Pour beaucoup, WLS s'impose alors comme la solution par défaut, celle qui assurera la meilleure diffusion de ses contenus auprès de ses contacts. Pour autant, la solution de blogs de Microsoft est loin d'être exempte de défauts...

Notons que pour beaucoup, Windows Live Spaces se limite à une « page personnelle », munie de quelques photos et de quelques informations. Au mois d'août 2006, Microsoft revendiquait 120 millions d'utilisateurs dans le monde, pour près de trois millions d'adeptes en France. Parmi eux, nombreux sont ceux qui n'ont même pas activé le blog et se sont contentés de remplir un profil par le biais de Windows Live Messenger. 500 Mo de stockage sont proposés gratuitement pour les notes et les images. Une option « premium », payante, permet de faire disparaître les publicités.

Inscription

Via Windows Live Messenger ou via le site Windows Live Spaces, Microsoft vous propose de définir votre espace personnel, qui contiendra non seulement votre blog, mais également vos galeries de photo, un récapitulatif de vos contacts ou la liste de vos lectures favorites. L'objectif de Microsoft est de proposer aux internautes une sorte de carte de visite en ligne, permettant d'établir des contacts avec des personnes dont vous partagez certaines affinités. Une fois équipé d'un compte Live, il suffit de se connecter au service Spaces pour se voir proposer la création d'un blog. Par défaut, l'URL de celui-ci (l'adresse Web, que vous entrez dans votre navigateur) se composera selon le modèle suivant : pseudo.spaces.live.com, à moins que votre surnom soit déjà utilisé par un autre internaute. Il vous sera ensuite demandé de choisir un nom pour votre espace personnel (ici : Onesque teste Live Spaces). En quelques secondes, le blog est créé et prêt à l'emploi.

0190000000429594-photo-captures-windows-live-spaces-inscription.jpg


Création d'un billet

Commençons par la création d'un premier billet, afin de rapidement présenter l'interface de rédaction, avant de nous attacher plus en détail aux possibilités offertes en matière de personnalisation de l'interface du blog ou de gestion des contenus multimédia. Il suffit de cliquer sur « Ajouter » pour accéder à l'interface de rédaction, qui est de type WYSIWYG (What You See Is Chat You Get), ce qui signifie que les modifications apportées à la mise en page d'un billet sont immédiatement perceptibles dans la zone d'édition de ce dernier. Comme dans un traitement de texte, il suffit de souligner un texte puis de sélectionner Gras ou Italique pour que ce dernier soit transformé. Pour la mise en forme du texte, WLS propose les options de base d'un traitement de texte, avec quelques raffinements comme des styles prédéfinis, la possibilité de choisir l'alignement de son texte (gauche, droite, centré), d'insérer des listes à puces, de modifier la couleur ou l'attribut (gras, souligné, italique), d'insérer des émoticônes ou un filet horizontal, ainsi que d'effectuer des retraits de paragraphes. L'insertion de liens hypertextes passe par un clic sur l'icône générique représentant un trombone sur un globe. La mise en forme d'un billet se déroule très simplement, d'autant qu'un module de prévisualisation permet de se rendre compte de l'aspect de la page finale instantanément. Nous allons donc maintenant tenter d'enrichir notre billet à l'aide d'une ou deux illustrations, histoire de rendre notre blog plus attractif.

015E000000429596-photo-captures-windows-live-spaces-interface-billet.jpg

Microsoft ciblant tout particulièrement le jeune public, certains mots sont automatiquement refusés lors de la rédaction d'un titre de billet. Le célèbre mot de cinq lettres du général Cambronne, ainsi que certaines façons peu élégantes de désigner les parties génitales humaines, entraînent systématiquement un avertissement. Aucun problème toutefois pour insérer des mots crus dans le corps d'un billet, ou dans les commentaires.

Utilisateur avancé, code HTML, insertion de balises ?

Windows Live Spaces permet par ailleurs aux utilisateurs avancés de mettre en forme leurs billets en mettant directement les mains dans le code HTML qui compose le billet en cours de rédaction. Malheureusement, le code posté ci-dessous (capture de gauche), nous affiche bien le paragraphe concerné en centré, mais ne prend pas directement en compte notre lien vers un lecteur flash externe à la page (en l'occurrence Dailymotion). Vous l'aurez compris, Windows Live Spaces nettoie automatiquement le code source des billets de certaines balises qu'il juge peu convenables. Il est toutefois possible depuis quelques jours d'insérer des vidéos de type YouTube au moyen d'un lien dédié ! L'éditeur indique par ailleurs qu'il est possible d'insérer des vidéos sur son site au moyen du lecteur multimédia maison, Windows Media Player, qu'il faut auparavant avoir ajouté à son site au moyen des modules annexes.

00FA000000429605-photo-captures-windows-live-spaces-html.jpg
00FA000000429606-photo-captures-windows-live-spaces-html.jpg


Gestion des images



La gestion des images est primordiale pour une plateforme de blogs : rien de plus triste qu'une page personnelle sans la moindre illustration ! Si la mise en forme d'un texte ne soulève aucun problème particulier, l'envoi d'images vers les serveurs de Microsoft et leur insertion dans un billet devient un exercice quelque peu délicat, d'autant que la procédure varie en fonction du navigateur que vous utilisez.

Comble du comble, c'est avec le navigateur maison que les choses se révèlent au final les plus compliquées ! Avec Internet Explorer, il est d'abord nécessaire d'installer un plug-in ActiveX de gestion et d'envoi des images. Une fois en place, celui-ci ouvre un module de gestion des images fort élégant, mais d'une lourdeur assez désagréable, sensible sur une machine récente équipée de Windows XP et de 1 Go de mémoire vive. Passons sur la phase d'installation, qui a manqué de provoquer le plantage de notre navigateur (IE version 7.0) et attaquons la gestion des images proprement dites. Le module dédié au sein de WLS prend la forme d'un explorateur de fichiers dans lequel on navigue pour localiser les images de son choix. Un clic sur une image permet de la sélectionner. Une fois la sélection effectuée (pour un total de 1 Mo maximum par envoi), il suffit de cliquer sur « télécharger les contenus ». Auparavant, il est toutefois possible d'opérer, au sein du navigateur, un certain nombre de transformations sur ces images : zoom, contraste et luminosités peuvent être modifiés. Il est également possible de redimensionner une image ou de la « rogner » pour n'en conserver qu'une partie. Une fois chargées, les images apparaissent sous la zone d'édition du billet, ainsi que dans des albums photo, que l'on pourra afficher sous la forme de diaporamas dans les colonnes latérales de son blog, comme contenu annexe ou sur la page de son profil Live Spaces.

00C8000000429600-photo-captures-windows-live-spaces-images-ie.jpg
00C8000000429601-photo-captures-windows-live-spaces-images-ie.jpg
00C8000000429602-photo-captures-windows-live-spaces-images-ie.jpg

Une fois chargée, l'image apparaît sous forme d'un lien sous la zone d'édition du billet. Pour insérer cette image dans le corps de son texte, il est nécessaire de cliquer sur ce lien, ce qui a pour effet d'ouvrir l'image dans une nouvelle fenêtre du navigateur. Il faut ensuite positionner cette dernière de façon à faire glisser l'image d'une fenêtre à l'autre, vers le corps du billet que l'on rédige ! Une fois identifiée, la manipulation n'a rien de difficile, mais encore faut-il avoir l'idée de procéder de cette façon quelque peu alambiquée. Un simple glisser-déposer au sein de la même page aurait tout de même été nettement plus intuitif.

Il est important de noter que Windows Live Spaces retraite de façon automatique les images, de façon à éviter que les utilisateurs ne plombent leurs blogs de photographies trop lourdes. Le résultat de cette compression, relativement sévère, est particulièrement sensible lorsqu'on envoie des images sur lesquelles figure du texte. Notons pour finir qu'avec un navigateur comme Firefox, la procédure diverge quelque peu dans la mesure où il n'est pas possible d'utiliser le plugin ActiveX propre à Internet Explorer. Le chargement des images se fait par le biais de formulaires d'envoi de fichiers traditionnels. Les fonctionnalités de retouche des images ne sont alors pas disponibles.

00FA000000429603-photo-captures-windows-live-spaces-images-ie.jpg
00FA000000429604-photo-captures-windows-live-spaces-images-ie.jpg

Une fois glissée à l'intérieur d'un billet, l'image peut être arrangée comme elle le serait dans un traitement de texte de type Word. Une fois sélectionnée, elle affiche des marqueurs qui permettent de la redimensionner à la volée ou de la déplacer d'un simple glisser-déposer dans le corps du billet. Attention toutefois : les proportions de l'image ne sont pas automatiquement conservées, quels que soient les marqueurs utilisés ! Il faut donc ajuster à l'œil nu ses images, avec un résultat parfois plus qu'approximatif...

En cas d'image dont la taille dépasse la largeur de la colonne de contenu de votre blog, Windows Live Spaces n'opère pas un redimensionnement automatique, mais n'affiche que la partie visible de l'image. Enfin, chaque image affichée dans le corps d'un billet sera reprise à la fin de ce dernier sous la forme d'une miniature cliquable, qui permet d'afficher la version « originale » de l'image.

L'interface au quotidien



Contrairement à d'autres plateformes de blogs, sur lesquelles le « front-office » (partie publique de votre site, dédiée à la consultation) et le « back-office » (partie privée, réservée à l'administration) n'ont rien à voir, l'interface de gestion d'un blog Windows Live Spaces reprend trait pour trait la présentation de la page d'accueil, avec un certain nombre d'options et de liens permettant d'accéder aux menus avancés. La page est constituée d'un certain nombre de blocs ou de modules d'information, dont certains sont optionnels. Par défaut, l'accueil de l'administration n'affiche que les blocs utilisés sur votre site et il est nécessaire de passer par le menu dédié pour en ajouter de nouveaux. Notons que le module « blog », celui qui nous intéresse le plus ici, est également optionnel : une page WLS pouvant ne constituer qu'une simple « carte de visite » enrichie de quelques informations sur l'utilisateur.

000000D200429622-photo-windows-live-spaces-admin.jpg
000000D200429595-photo-captures-windows-live-spaces-admin.jpg

La personnalisation du blog commence par le choix d'un titre, puis la saisie de quelques informations qu'il est possible de ne pas rendre publiques. Un bloc « profil » réunit ces informations, tandis qu'un bloc « photos » permet d'assembler des images au sein de diaporamas. Un bloc « archives » permet de naviguer au sein des précédents billets, mois par mois, alors qu'un autre bloc est dédié à la syndication de contenus : il propose au visiteur un flux RSS lui permettant d'être tenu au courant de vos nouvelles publications.

Pour classer vos écrits et vos photos par « catégories », il vous faudra aller activer manuellement le bloc correspondant dans la rubrique « général » de l'onglet « modules » : ces différents niveaux de navigation permettent à Microsoft de proposer un certain nombre d'options sympathiques, bien que pas vraiment indispensables, mais alourdit considérablement la tache pour ceux qui souhaitent se contenter des fonctions de base. Parmi ces onglets, on trouve également les options qui permettent de paramétrer l'apparence de son blog. La plupart des couleurs employées sur le blog peuvent être modifiées : polices, couleurs de fonds, sélection de texte... La nature des bordures peut aussi être modifiée suivant les différentes variétés qu'autorise le langage HTML. Un onglet permet également d'effectuer un choix parmi divers modèles de mise en page prédéfinis, proposant des thèmes basés sur une, deux, trois ou quatre colonnes de contenus.

000000FA00429599-photo-captures-windows-live-spaces-modules.jpg
000000FA00429598-photo-captures-windows-live-spaces-couleurs.jpg
000000FA00429597-photo-captures-windows-live-spaces-colonnes.jpg

Onglets modules, couleurs et colonnes

Enfin, la position des différents blocs peut être modifiée manuellement, via un simple glisser-déposer, sur la page d'accueil de l'interface d'administration. Il suffit de jouer avec ses blocs jusqu'à trouver la configuration optimale, puis de cliquer sur Enregistrer pour que la configuration soit retenue et immédiatement appliquée. Amusante, cette fonctionnalité qui repose essentiellement sur l'usage du langage JavaScript, laisse augurer un certain nombre de problèmes au niveau de l'accessibilité...

Accessibilité

Les validateurs du W3C (consortium chargé de la promotion et de l'organisation des standards sur le Web) virent au rouge vif dès qu'ils arrivent en vue d'une page Windows Live Spaces. Notre modeste blog de test, enrichi de trois billets et du diaporama photo, affiche un score impressionnant de 91 manquements aux règles du XHTML 1.0 Transitionnal, considéré à l'heure actuelle comme la version la plus « propre » des évolutions du HTML. Un tour dans le code source de la page permet de souligner quelques belles incohérences, comme des balises de style ouvertes puis fermées, sans qu'elles ne s'appliquent à des contenus, ou des blocs de type « div » imbriqués dans des tableaux, eux-mêmes insérés dans d'autres blocs... Par ailleurs, les pages sont lourdement chargées de JavaScripts. Avec Internet Explorer 6, le verdict est sans appel : le navigateur plante avant même que nous ayons pu charger complètement la page d'accueil !

015E000000429621-photo-windows-live-spaces-plantage-ie6.jpg

IE6 n'apprécie guère notre blog...

Si Firefox permet d'obtenir une navigation exempte de défauts, tout comme Internet Explorer 7.0, il n'en va pas de même avec Opera. Comme vous pourrez le constater vous-même sur les deux captures ci-dessous, certains blocs sont tout simplement incompatibles avec le navigateur norvégien, ces derniers disparaissent donc tout simplement ! Au moins ne provoquent-ils pas la fermeture intempestive du navigateur... Quant à l'édition de votre blog à l'aide d'Opera, n'y pensez même pas. Il est effectivement possible de s'authentifier et d'effectuer quelques manipulations au sein de l'administration, mais les commandes de mise en forme du texte n'apparaissent plus, tandis que l'envoi d'images ne fonctionne tout bonnement plus. Bref, vous l'aurez compris : amateurs d'Opera, ne tenez pas un blog sur Windows Live Spaces, vous seriez déçus ! Même problème avec Safari, qui par exemple n'affiche pas les commandes de mise en forme dans la zone d'édition d'un billet, passant automatiquement celle-ci en mode HTML. Quant aux navigateurs textuels, nous vous laissons deviner de quoi il retourne...

000000C800429619-photo-windows-live-spaces-firefox.jpg
000000C800429620-photo-windows-live-spaces-opera.jpg
000000C800429638-photo-windows-live-spaces-safari.jpg

La même page affichée avec Firefox (à gauche) et Opera (au centre). À droite, édition sous Safari


Agrémentez votre blog : modules divers et variés

Si la gestion des images au sein des billets sur WLS n'est pas toujours évidente, la plateforme de Microsoft dispose d'une fonctionnalité de « diaporama » relativement bien conçue. De nombreux espaces personnels construits sur Windows Live Spaces ne sont d'ailleurs utilisées que pour stocker et diffuser des photos, leurs utilisateurs ne cherchant pas à animer un blog. Ce diaporama prend place dans l'un des blocs latéraux sur le blog. Il permet de faire défiler les images directement, celles-ci étant rangées dans des albums au sein desquels il est possible de naviguer. Enfin, le diaporama peut être agrandi dans une sorte de « mode plein écran ». Il occupe alors la position centrale et permet de consulter les images dans une taille raisonnable. Le défilement au sein d'un album est automatique.

Windows Live Spaces propose également un certain nombre de modules permettant d'afficher ses dernières lectures, les derniers disques achetés ou ses sites favoris. Ceux-ci prennent place dans les colonnes latérales de votre espace et s'administrent comme de simples listes. Par défaut, WLS propose de syndiquer les contenus de divers cybermarchands dans ce genre de liste. Par exemple, la plateforme propose d'afficher automatiquement la couverture du livre que vous venez d'entrer : cette couverture est issue des bases de données du marchand Amazon et s'accompagne d'un lien permettant de l'acheter sur son site. En proposant un service à l'internaute (complétion automatique des informations), Microsoft profite du mécanisme de l'affiliation pour monétiser son audience.

Un certain nombre d'autres modules sont disponibles : ils vont du profil Xbox Live à la liste de blogs amis, en passant par la syndication d'un flux RSS (pour afficher les dernières actualités de Clubic sur votre blog ;-)), le partage des favoris Web enregistrés sur Windows Live. L'ensemble des « gadgets » Windows Live est également accessible aux utilisateurs de WLS. Ceux-ci proposent, en vrac, sorties ciné, programmes TV, mini jeux, fils d'actualité, horloge, etc.

Commentaires, trackbacks, syndication, statistiques

Comme toute bonne plateforme de blogs, Windows Live Spaces permet aux visiteurs de laisser des commentaires, l'idée étant qu'ils réagissent à vos billets et qu'une discussion s'enclenche entre l'auteur et les différents internautes de passage. Attention toutefois, les blogs Windows Live Spaces fonctionnent comme un espace clos : il est impératif de disposer d'un compte Live ID pour commenter ! Microsoft use ainsi d'une technique assez peu élégante pour gonfler le nombre d'inscrits à ses services et inciter les internautes à opter pour Windows Live Spaces. Une fois l'utilisateur authentifié, les champs de rédaction d'un commentaire sont automatiquement renseignés avec l'adresse de votre propre espace Windows Live Spaces, ainsi qu'avec votre nom. Le service laisse toutefois la possibilité de renseigner manuellement ce champ, afin par exemple de ne pas faire apparaître son pseudonyme ou d'indiquer l'adresse d'un blog ou d'un site personnel qui ne serait pas hébergé sur Live Spaces.

015E000000429628-photo-windows-live-spaces-commentaires.jpg

De la même façon, Windows Live Spaces autorise les « trackbacks » ou rétroliens, qui sont une façon, pour un internaute, de faire apparaître sur votre blog un lien vers le sien de façon automatique, afin de signaler, à vous et vos lecteurs, l'existence sur son espace d'un billet sur le même sujet. Il est toutefois assez difficile d'obtenir qu'un trackback soit correctement enregistré depuis un blog Dotclear par exemple... Du côté de la syndication, Windows Live Spaces propose un flux RSS (Really Simple Syndication) permettant d'être tenu en temps réel des nouvelles publications. Ce flux ne concerne que les billets du blog. Aucun n'est proposé, comme sur d'autres plateformes, pour suivre les commentaires.

015E000000429629-photo-windows-live-spaces-statistiques.jpg


L'administrateur du blog a la possibilité de supprimer les commentaires ou les rétroliens mais ne peut pas, comme sur Dotclear par exemple, éditer le corps d'un commentaire. Terminons ce tour d'horizon par l'onglet « statistiques » qui permet à l'utilisateur de Windows Live Spaces de quantifier le succès de son espace personnel. Les informations sont prodiguées de façon chronologique, les dernières visites étant montrées en premier. L'outil de statistiques interne ne permet que de disposer du nombre de pages vues affichées, de la page affichée, de l'heure de la visite et du lien ayant conduit le visiteur vers votre site. L'indicateur « total des pages vues » permet de juger de l'audience globale de votre blog depuis sa création. Notez le succès de notre espace de test, créé pour l'occasion, avec un faramineux total de 73 pages vues !

Conclusion


La principale force de Windows Live Spaces vient sans doute de sa proximité avec les autres services Microsoft, à commencer par le logiciel de messagerie instantanée Windows Live Messenger. Bien que le service soit régulièrement amélioré (par exemple, insertion de vidéos), il nous apparait à l'heure actuelle comme une plateforme moyenne, lourde et assez lente, bien qu'elle soit dotée de fonctionnalités intéressantes. Rappelons pour finir que Microsoft vise avec Live Spaces un public plutôt jeune : la cible privilégiée de son logiciel de messagerie.

Windows Live Spaces

Les plus
+ Intégration avec Messenger
+ Galerie photo
+ Cible définie : 15 - 25 ans
Les moins
- Peu accessible
- Problèmes de compatibilité navigateurs
- Gestion des images
2
Simplicité
Ergonomie
Fonctionnalités
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Logiciel

VLC est le logiciel français le plus téléchargé au monde. Jean-Baptiste Kempf, président de l’association VideoLAN, qui le développe, revient sur la success story de l’outil pour Clubic. Il nous dévoile également quelques détails intéressants sur la future version du logiciel (en fin d'interview).
La plateforme de musique et d’audio en continu vient de lancer son tarif étudiant et s’aligne ainsi sur ses concurrents Apple Music et Spotify.
PCMark 10 accueillera bientôt deux nouveaux protocoles de test. Le premier n’est autre que le très attendu PCMark 10 Battery life qui, comme son nom l’indique, aura pour but de jauger l’autonomie de nos laptops. Le second, PCMark 10 Applications, s’annonce pour sa part comme un test basé sur les applications de la suite Microsoft Office.
27/02 | Logiciel
Protégez votre vie privée en effaçant l'ensemble de vos traces numériques !
16/02 | Logiciel
Ne ratez aucun épisode de votre série préférée et, surtout, évitez les spoilers
10/02 | Logiciel
Le nouveau phénomène qui mêle réseau social, fun et, surtout musique entre amis !
09/02 | Logiciel
Quand vous naviguez sur Google, les revenus publicitaires vont directement dans la poche des régies et du géant américain. Mais qu'en serait-il si ce mode de fonctionnement servait à financer des projets collaboratifs et sociaux ? C'est le pari lancé par les créateurs de Lilo, un jeune moteur de recherche français qui a la main sur le cœur. Cerise sur le gâteau, il est respectueux de la vie privée ! Dans ce dossier, nous vous disons tout ce qu'il faut savoir sur ce métamoteur original qui mérite d'être connu.
04/02 | Logiciel
Face au quasi-monopole de Google dans le domaine des moteurs de recherche, il est difficile de trouver des alternatives efficaces ne servant pas qu'à alimenter les bases de données des GAFAM. Quelques développeurs aventureux tentent cependant l'aventure, dont certains en Europe. On peut citer Qwant ou Lilo, créés en France. Mais connaissez-vous Ecosia ?
Les employés de Facebook ne peuvent plus utiliser les versions de test de toutes les applications appartenant au réseau social. Apple a révoqué le certificat d’entreprise de Facebook jusqu’à nouvel ordre.
31/01 | Facebook
Comment peut-on récupérer de données depuis un disque dur endommagé ? Quels sont les bons réflexes à adopter en cas de panne ? Notre dossier complet.
Stellarium : Le Google Earth des étoiles !
21/01 | Google Earth
L'enregistreur et éditeur audio libre désormais en version 2!
20/01 | Logiciel
Sécurisez l'accès à votre ordinateur avec une clé USB transformée en cadenas numérique !
19/01 | Logiciel
Gérer une bibliothèque d’e-books avec le puissant logiciel Open Source Calibre
18/01 | Logiciel
Racheté il y a quelque 6 mois par Microsoft, GitHub évolue. En effet, le service vent de rendre les dépôts de projets privés gratuits et modifie légèrement ses offres payantes pour les entreprises.
scroll top