Trois compacts avancés sur la sellette

03 août 2006 à 12h20
0

Canon Ixus 800 IS

Depuis 10 ans que le premier Ixus a vu le jour, Canon n'a eu de cesse de faire évoluer ses compacts phare pour les rendre toujours plus attrayants. Les Ixus appartiennent à la série la plus stylée, et à chaque génération ses ultra compacts se raffinent. Sur le 800IS, l'arrière est en partie noir, et les lignes plus fuselées. Ce qui surprend le plus, c'est que la présence d'un stabilisateur n'ait en rien ou presque influé sur les dimensions de l'appareil, l'Ixus 800IS étant à peine plus large et lourd que les Ixus 60 et 65 sortis dans le même temps.

00FA000000339659-photo-canon-ixus-800is.jpg
00FA000000339660-photo-canon-ixus-800is.jpg

00FA000000339658-photo-canon-ixus-800is.jpg
00FA000000339657-photo-canon-ixus-800is.jpg


À l'exception du déclencheur et du zoom situés sur le dessus et prenant la forme d'une commande double, toutes les touches prennent place à l'arrière de l'appareil. La molette de sélection des modes est pour moitié logée à l'intérieur de l'appareil. On l'actionnera avec le pouce, et il faut reconnaître que si elle se parcourt vite - elle ne comporte que 5 positions -, elle est un peu trop plastique et crantée pour être d'une manipulation agréable.

00FA000000338185-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg

Les touches sont confortables, à l'exception de la molette de sélection des modes, trop rigide


L'interrupteur se loge dans l'angle supérieur droit du boîtier, au-dessus de l'écran et juste à côté du viseur. Le viseur est l'une des caractéristiques fortes du 800IS, tant il en vient à se faire rare sur les compacts. Ainsi, tout pourvu de défauts qu'il est - l'image cadrée correspond rarement à l'image capturée - il reste précieux pour les situations de plein soleil dans lesquelles l'écran devient généralement illisible. Le 800IS comprend peu de commandes, les réglages les plus courants (sensibilité, flash, retardateur, macro) étant localisés sur les quatre positions du pad, les autres regroupés derrière la touche Fonction. La touche supérieure du pad accueille deux réglages concernant la sensibilité « auto » et « auto élevée ». Dans les deux cas, c'est l'appareil qui fait varier la sensibilité afin d'opter pour la valeur convenant aux conditions de prise de vue. Les trois touches indépendantes permettent l'une de transférer les photos et de lancer une impression à distance, l'autre de mettre l'écran en position d'économie d'énergie, la dernière d'accéder aux menus. Ces commandes sont certes un peu fines et enfoncées, mais d'un aspect caoutchouté très agréable.

Le 800IS dispose d'un zoom plutôt proéminent, mais sur lequel on peut prendre appui pour tenir l'appareil en mains. C'est d'autant plus agréable que le 800IS offre par ailleurs peu de prises. Ce zoom a toutefois un inconvénient, qui est d'être visible lorsque l'on cadre au moyen du viseur !

Naviguons dans les menus

Les réglages sont principalement répartis derrière les touches Fonction et Menu. L'interface à laquelle on accède lorsque l'on presse la touche Fonction est à première vue un peu austère ; ce minimalisme est en fait loin de la desservir, puisqu'il permet d'accéder rapidement au réglage souhaité. Cette présentation est d'autant plus opportune que les réglages ainsi disposés empiètent peu sur l'image, et qu'ils restent disponibles tant que l'on n'a pas pressé la touche Fonction. C'est très pratique pour faire des essais, choisir une valeur, en changer, y revenir, etc. La seule réserve que l'on pourra formuler, est que pour parcourir ces réglages de façon rapide et efficace, il faut avoir impérativement intégré la signification des sigles et icônes utilisés, qui paraîtront ésotériques aux débutants.

00338183-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg

À première vue austère, cette interface permet en fait d'aller rapidement au réglage souhaité


Le ratio 16:9 est à la mode, et désormais les Ixus le proposent, caché derrière l'intitulé « Écran large 2 816 x 1 584 pixels ». C'est un bon point, mais l'on regrette que Canon n'ait pas poussé la démarche jusqu'au bout et proposé également un ratio 3:2, celui que les images doivent adopter pour être imprimées sans recadrage au classique format 10 x 15 cm.

Quant aux réglages de type utilisateur, ils sont abrités derrière la touche Menu proprement dite. Ils sont plutôt simples, et les rares qui réclameront quelques explications sont les suivants :
  • AiAF : lorsque ce réglage est actif, l'appareil choisit automatiquement l'un des 9 collimateurs autofocus pour effectuer la mise au point.
  • Retardateur personnalisé (10 sec / 2 sec / Personnalisé) : cette dernière option est intéressante, puisqu'elle permet de sélectionner à la fois un intervalle (10 secondes par exemple)et un nombre de vues(5 prises). Lorsque l'on fait des photos de groupe, ou des auto-portraits, c'est une fonction que l'on apprécie de pouvoir paramétrer.
  • Mode stabilisé (Prise de vue / Panoramique / Continu / Arrêt) : dans le premier cas, l'image n'est stabilisée qu'au déclenchement : on ne « voit » pas les effets de la stabilisation à l'écran. Dans le deuxième, seuls les mouvements verticaux sont compensés (on peut effectuer des filés sans être gênés par la stabilisation). En mode continu enfin, l'image est stabilisée en permanence, ce qui permet de bénéficier d'une image nette à l'écran comme après le déclenchement.
  • Obturateur lent (Marche / Arrêt) : l'Ixus 800IS ne permet pas de contrôler manuellement la vitesse et l'ouverture. À défaut, il offre ce réglage qui nous permet de modifier manuellement le temps de pose pour choisir une valeur comprise entre 1 et 15 secondes.
00338174-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg
00338172-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg
00338171-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg

Un aperçu des menus du 800IS


En mode prise de vue
Les informations se gèrent au moyen de la touche Disp, qui permet d'afficher tout ou partie des réglages en cours. Le 800IS est sur ce point moins bavard que ses concurrents, puisqu'il fait notamment l'impasse sur les indications de vitesse et d'ouverture.

00338184-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg

On choisir de faire apparaître une grille, aidant à la composition au tiers
.

En mode lecture
L'une des nouveautés de cette génération d'Ixus, est que le mode « Mes couleurs » (accentuation des couleurs, ajout de filtres...) est à présent utilisable aussi bien lors de la prise de vue qu'après. Le 800IS propose un mode diaporama complet, capable de prendre en charge les vidéos, d'appliquer quelques effets de transition, et dont la durée peut être programmée. La navigation dans les dossiers se fait de façon rapide et efficace au moyen des options « Saut d'image (10 /100) », « Saut par date » et « Aller au dossier ou à la vidéo ».

00338163-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg
00338162-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg
00338161-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg

On peut redécouvrir ses photos sous la forme d'un diaporama agrémenté de transitions, et à tête reposée « jouer » avec ses photos en leur appliquant un filtre de couleur


En mode lecture, l'appareil récapitule bien peu de réglages, le plus intéressant étant l'histogramme qui permet de juger de la répartition des zones d'ombres et de lumière. Il manque donc beaucoup d'indications, à commencer par celle de sensibilité : en effet, comment juger de la pertinence des modes « Auto » et « Iso élevée auto » si l'on ne peut pas savoir quelles valeurs ils adoptent ? Il manque également les indications de vitesse et d'ouverture, mais cela est moins critiquable sur un appareil de type automatique. On peut toutefois choisir de masquer totalement ces indications au moyen de la touche « Display ».

00338164-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg

Le 800IS est chiche au niveau des informations délivrées : qu'en est-il notamment de la sensibilité en mode automatique ?


Du côté des modes

Les différents modes sont comme il se doit accessibles sur la molette de sélection à demi enfoncée dans le boîtier. Elle comporte seulement cinq positions, tous les modes scène étant regroupés, ce qui permet de la parcourir rapidement.

Le mode manuel
Ce mode manuel est le plus complet de tous ceux proposés par le 800 IS. Toutefois, il usurpe un peu son appellation en ne permettant pas de débrayer les automatismes et de faire varier, manuellement, les réglages d'ouverture et de vitesse.

00338183-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg
00338175-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg
00338179-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg

Quelques-uns des réglages accessibles en mode Manuel


Ce mode se subdivise pour nous proposer une fonction de macro numérique (sur laquelle on reviendra en page test) et une autre d'assemblage. Cette dernière permet de prendre plusieurs images jointives, de la droite vers la gauche ou de la gauche vers la droite. Canon met ensuite à disposition un excellent logiciel, PhotoStitch, pour les assembler sous forme de panorama.

00338181-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg
00338182-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg

Le mode Manuel abrite deux fonctions intéressantes, celles de macro numérique et panorama


Le mode manuel donne également accès au mode Mes couleurs, que l'on retrouve ensuite en mode lecture. Lorsqu'on le sélectionne, on peut appliquer un filtre de couleur à l'image, opter pour un plus classique noir et blanc ou sépia, ou encore augmenter la netteté ou le contraste de l'image.

00338178-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg
00338177-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg
00338176-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg

Lors de la prise de vue, ou bien en post-traitement, Mes couleurs permet de jouer sur le rendu de l'image


Les modes scène
Les modes scène sont présentés de façon très sobre, seulement au moyen d'un intitulé et d'une petite icône. C'est concis, mais toutefois explicite.

00338170-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg

Les modes scène sont introduits de façon très succincte


Seuls les modes « Couleur contrastée » et « Permuter couleur » peuvent obliger à quelques recherches et tâtonnements. Toutefois, en suivant à la lettre les manipulations indiquées en bas de l'écran, on arrive à s'y retrouver et à réaliser, sans difficultés, des photos comiques ou hors norme. « Couleur contrastée » permet ainsi de réaliser des photos monochromes comportant juste une touche de couleur, préalablement sélectionnée au moyen d'une pipette. De son côté, « Permuter couleur » permet de remplacer une couleur par une autre choisie dans notre environnement. Dans les deux cas, les clichés obtenus sont amusants, mais la fonction est bien moins probante (la couleur déborde de la zone sélectionnée, elle ne se repartit pas uniformément sur l'objet)que la manipulation équivalente effectuée au moyen d'un logiciel de retouche.

00338169-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg
00338167-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg
00338168-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg

Les modes « Couleur contrastée » et « Permuter couleur » permettent quelques manipulations ludiques, comme ici avec ces citrons que l'on passe du jaune au rouge


Voici l'ensemble des modes scène :
  • Portrait, mode nuit, enfants et animaux, intérieur, feuillages, neige, plage, feu d'artifice, sous-marin, couleur contrastée, permuter couleur.
À noter : Il n'y a pas de mode Paysage sur cet appareil. Pour bénéficier d'une profondeur de champ importante et d'une mise au point sur l'infini, il faut sélectionner la position « Infini » de l'autofocus.

Le mode automatique
Le mode automatique réduit drastiquement le choix des réglages, les seuls encore accessibles étant ceux de retardateur, qualité d'image et flash. Ce mode est fait pour les utilisateurs débutants qui ne veulent pas se poser de questions lors de la prise de vue. Tant que l'on reste dans des conditions de prise de vue classiques (en extérieur), il est à même de produire des résultats tout à fait satisfaisants.

Quid des performances ?

Comme le TZ1 de Panasonic, le 800IS de Canon fait partie de ces appareils que l'on qualifiera de « faussement manuels » ou « d'automatiques avancés ». Il comporte de nombreux réglages pointus, mais pour compter parmi les appareils réellement manuels il lui manque le principal, à savoir de permettre à l'utilisateur de débrayer les automatismes de mise au point et de mesure de lumière. Toutefois, certains réglages avancés que l'on peut s'attendre à voir, même sur des appareils sans prétention, sont ici manquants. Le 800IS oublie ainsi de mettre le Bracketing à notre disposition, et de nous signaler les zones sur ou sous-exposées.

D'un autre côté, il donne pleinement satisfaction lorsqu'il s'agit de mise au point. Il est alors véloce, et surtout précis, et l'on apprécie particulièrement que les collimateurs soient matérialisés à l'écran ce qui permet de voir avec précision sur quelle partie de l'image s'effectue la mise au point. En revanche, lorsque l'on effectue la mise au point au moyen d'une demie pression sur le déclencheur, l'appareil émet un cliquetis assez prononcé, un peu désagréable à la longue.

00338160-photo-canon-ixus-800is-interface.jpg

Il est facile de voir où se fait la mise au point grâce aux collimateurs matérialisés à l'écran


Le zoom est fluide, et assez bien dosé malgré un mouvement de va-et-vient impossible à éviter et un rien agaçant. Quant à l'écran, c'est un des rares à garder un semblant de lisibilité en plein soleil. Même si ce n'est pas parfait - l'écran est franchement assombri -, on a encore la possibilité de maîtriser ses cadrages, et au besoin, on peut se rabattre sur le viseur de cet appareil, l'un des rares également à en posséder un. Donc même si le jugement que nous allons émettre doit être relativisé au regard des limitations propres aux écrans LCD et aux viseurs optiques, on peut dire du 800IS qu'il permet vraiment une visée de qualité.

En prise de vue simple, l'appareil n'enregistre qu'une image à chaque pression sur le déclencheur. En mode continu, tout change : on enregistre des clichés tant que le déclencheur est maintenu enfoncé et jusqu'à saturation de la carte, et la cadence s'accroît jusqu'à permettre l'enregistrement de 10 images aux dimensions et qualités maximales, en à peine 4 secondes.

Conclusion

Les Ixus n'avaient déjà pas grand-chose à prouver avant cette dernière génération d'appareils. A présent qu'ils se sont encore raffinés et qu'un modèle comme le 800IS bénéficie d'un module de stabilisation, ils semblent plus que jamais difficiles à critiquer. Le 800IS est très convaincant mais, à l'exception de la visée sur laquelle il fait mieux que ses « concurrents » grâce à son viseur et son écran encore lisible en plein soleil, il n'y a guère de point fort sur lequel il n'est concurrencé. En continu ou juste au déclenchement, l'appareil tire parti de son stabilisateur pour offrir des images plus nettes. Mais le TZ1 de Panasonic a pour lui un dispositif équivalent, et en tire un profit encore plus important dans la mesure où son zoom 10x est encore plus sujet aux tremblements. Comme cet appareil, le 800IS est un « tout auto » avancé, mais qui fait bien plus d'impasses que lui sur les réglages, notamment ceux d'exposition et de mise au point : il ne nous signale pas les zones sur et sous exposées, ne permet pas de « bracketer », de faire une mise au point manuelle, etc. Le 800IS préfère donner dans les fonctions ludiques qu'avancées, et il le fait avec un certain talent grâce aux modes « Panorama », « Mes couleurs » et « Permuter couleurs » notamment. Mais sur ce point, il subit la concurrence du L85, signé Smasung, qui propose de jouer avec de nombreux cadres et surtout, d'assembler plusieurs images en une directement depuis l'appareil.

Le 800IS est un ultra compact réactif, performant et ludique, pouvant convenir à ceux qui sont à la recherche d'un appareil tout auto à glisser dans la poche. C'est également un modèle qui peut donner satisfaction aux utilisateurs avancés à la recherche d'un appareil d'appoint : toutefois, à leurs yeux, certains des réglages précédemment indiqués manqueront, tandis que la prise en main pourra décevoir ce public, sûrement plus en phase avec l'ergonomie des robustes TZ1 et L85, sur lesquels on sait où placer les doigts.

Canon Ixus 800IS

Les plus
+ Viseur utilise lorsqu'il fait soleil
+ Stabilisé / Très réactif
+ Des fonctions ludiques et créatives
+ Bon mode macro
Les moins
- Prix élevé
- Appareil faussement manuel
Ergonomie
Fonctions
Qualité d'image
3


Galerie


0096000000338757-photo-canon-ixus-800is-galerie-1.jpg
0096000000338758-photo-canon-ixus-800is-galerie-2.jpg
0096000000338759-photo-canon-ixus-800is-galerie-3.jpg

Télécharger ces images à leur format d'origine : , ,

0000009600338760-photo-canon-ixus-800is-galerie-4.jpg
0000009600338761-photo-canon-ixus-800is-galerie-5.jpg
0000009600338762-photo-canon-ixus-800is-galerie-6.jpg

Télécharger ces images à leur format d'origine : , ,
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top