8 moniteurs LCD : le 19 pouces pour tous

le 06 mars 2006
 0

Mirai DML-519W100


Mirai DML-519W100
Taille
19 pouces
Résolution1 440 x 900 pixels
Luminosité300 cd/m2
Contraste
500:1
ConnectiqueD-Sub 15 broches, DVI-D
Caractéristiques avancées
Angle de vision H / V150 ° / 130 °
Temps de réponse8 ms
Consommation43 Watts
Dimensions (LxHxP)463,6 x 377,2 x 192,4 mm
Poids4,5 kg
Garantie 
Accessoires
Haut-parleurs ?2 x 2 W
Hub USB ?Non
Tuner TV ? Non
Montage mural ?Non
Mode portrait ? Non
Avec ViewSonic, Mirai signe l'un des deux moniteurs 16:10 de notre comparatif. Si l'on s'en tient au seul moniteur, l'installation est aisée : le pied est séparé de l'écran, mais l'un et l'autre s'assemblent très facilement, sans vis, simplement par un mécanisme de clip. En revanche, le branchement des câbles est malaisé, comme c'est trop souvent le cas lorsque les prises sont situées dans un renfoncement difficile à atteindre.

00FA000000261236-photo-comparo-lcd-19-mirai-vues.jpg
0096000000261237-photo-comparo-lcd-19-mirai-vues.jpg

L'apparence du Mirai est des plus sobres. Peu d'audace au niveau du pied de forme rectangulaire, légèrement incurvé et entièrement noir. Peu d'audace également au premier abord au niveau des commandes... car on ne les voit pas ! Mirai les a en fait disposées au verso du cadre et seule celle de mise sous tension se signale à l'avant au moyen d'une diode et d'une signalétique. Six touches sont visibles sur la tranche gauche lorsque l'on tire le moniteur vers soi. Le contraste et la luminosité bénéficient d'un accès direct, tandis qu'une commande menu récapitule tous les réglages disponibles. La navigation est simple, la commande de retour aux réglages d'usine présente et accessible... dommage seulement qu'il faille ainsi se pencher ainsi pour accéder aux touches ! Mais puisque l'on ne s'en sert pas à tout moment, on peut accepter ce choix qui nous permet de bénéficier d'un écran vraiment sobre.

00C8000000260995-photo-comparo-lcd-19-mirai-osd.jpg
00C8000000260996-photo-comparo-lcd-19-mirai-osd.jpg

Le Mirai s'incline d'avant en arrière pour permettre de bénéficier d'un bon confort de vision, mais contrairement à des moniteurs plus ergonomiques munis d'un pied ajustable, il n'est pas possible de le tourner latéralement ou de l'ajuster en hauteur. C'est un écran « monobloc » qui pourra parfois sembler un peu pesant à manipuler.

0096000000260949-photo-comparo-lcd-19-mirai-d-tails.jpg
0096000000260950-photo-comparo-lcd-19-mirai-d-tails.jpg
0096000000260951-photo-comparo-lcd-19-mirai-d-tails.jpg
0096000000260994-photo-comparo-lcd-19-mirai-d-tails.jpg


En action


Que dire d'autre concernant l'ergonomie et la construction de ce moniteur qui se veut simple et sobre ? L'écran en lui même est peu profond, mais il s'élargit dans sa partie centrale pour accueillir les prises et le pied. Il est dépourvu de haut-parleurs, ce qui ne peut guère lui être reproché lorsque l'on sait qu'il y a peu à en attendre au niveau de la qualité sonore. Cela permet en revanche de le distinguer d'emblée et nettement du ViewSonic qui lui a l'ambition d'être un périphérique multimédia et qui dispose de haut-parleurs sur toute la partie inférieure du cadre.

Images en mouvement
On le dira à nouveau dans la partie suivante : le Mirai manque un peu de souffle au niveau rendu des couleurs et luminosité. Il lui manque notamment la capacité d'afficher un blanc bien pur seul à même d'assurer « l'immersion » dans le jeu ou la vidéo, en donnant de l'éclat au dégradé de bleu d'un ciel, en faisant ressortir chacun des personnages et objets. Sur des applications « hautes en couleur » comme des films d'action, on pourra regretter que le moniteur ne soit pas en mesure de restituer fidèlement l'ambiance colorée seule à même de nous permettre de nous immerger vraiment dans le scénario.

01F4000000261231-photo-comparo-lcd-19-mirai-angles-de-vision.jpg


Photo et bureautique
On s'est déjà étendus par ailleurs sur le confort d'utilisation de ce format 16:10 et l'on ne fera pas un nouveau « roman ». Mais vraiment, pour s'en tenir à l'essentiel, force est de constater que ses dimensions sont idéales pour ce que l'on qualifie de « multi usage » et qui correspond à l'utilisation courante de la plupart d'entre nous. Au fil des sept heures quotidiennes (ou plus) que l'on passe devant son moniteur, on alterne entre applications photo, bureautique, logiciels de messagerie, tableur... et autres. En dégageant un assez large espace à droite, ce format 16:10 permet de garder plusieurs applications ouvertes et de les avoir affichées en même temps à l'écran. Finis ou presque les détours vers la barre des tâches, moins de clics, plus de lisibilité et surtout la satisfaction d'être face à un format beaucoup plus « naturel », tellement plus adapté à nos besoins courants que ce 5:4 un peu archaïque.

S'il convainc en bureautique, le Mirai DML-519W100 ne donne qu'à moitié satisfaction lorsque l'on passe à la manipulation de photos. Il manque de la luminosité nécessaire pour faire ressortir les fins détails tels que des éclats de lumière dans une goutte d'eau ou une brume qui s'élève d'un lac. Amplement suffisant pour un usage « amateur », il sera en revanche un peu à la traîne lorsqu'il s'agira, par exemple, de retouches fines. La dynamique n'est pas suffisante pour apprécier les nuances dans les tons moyens et globalement, les teintes paraissent sourdes et légèrement dépourvues d'éclat.

Conclusion


Il est toujours intéressant dans le cadre d'un comparatif d'inclure l'un des modèles les moins chers de la catégorie de produits testés, ce que nous avons fait avec ce moniteur Mirai qui, comme les autres produits du constructeur, se caractérise par son « petit prix » ; il est en effet proposé à partir de 289 euros dans notre , ce qui fait de lui le produit le meilleur marché de notre sélection. Face à ses concurrents, tout bon marché qu'il est, le DML-519W100 ne démérite pas tant que cela. S'il est un peu à la traîne, c'est surtout sur le chapitre de l'ergonomie ; il s'en tient à tout ce qu'il y a de plus simple au niveau de l'apparence, et ne propose aucun de ces petits plus à même de faire la différence lors d'une utilisation soutenue : un pied qu'on ajuste en hauteur, des réglages simples à portée de main, une prise audio, des connecteurs bien dissimulés... Bref, le DML-519W100 est un moniteur tout ce qu'il y a de plus basique, mais qui sort tout de même du lot grâce à son format 16:10. Grâce à ces proportions, il offre un vrai confort pour tout ce qui rentre dans le cadre d'une utilisation courante de type bureautique / Internet / photo. Ce moniteur est tout à fait à même de satisfaire les utilisateurs les plus « généralistes ».

Mirai DML-519W100

Les plus
+ Fourni avec un câble DVI-D
+ Confort du format 16:10 en multi usage
+ Sobre
Les moins
- Peu lumineux
2
Ergonomie
Bureautique/photo
Jeux/vidéo
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Mozilla vient tout juste de publier sa version stable de Firefox 66 pour Windows, Mac, Linux et Android, elle est disponible au téléchargement depuis aujourd’hui ! Alors quoi de neuf pour le navigateur web libre et gratuit qui revendique désormais plus de 300 millions d’utilisateurs actifs ?
Intel va développer pour les États-Unis ce premier supercalculateur baptisé Aurora. La puissance extraordinaire de cette machine va être utilisée dans des travaux d’intelligence artificielle qui serviront à la recherche médicale, énergétique et environnementale.
En direct de la Game Developers Conference, où il a tenu une conférence historique, Google a dévoilé le nom et les détails de son service de cloud gaming : Stadia.
Le service de messagerie instantanée teste l’intégration d’un navigateur et d’une recherche d’images inversée dans l’application mobile pour lutter contre la propagation des fake news.
20:35
C'est un jeu bien connu des amateurs de réalité virtuelle qui arrivera sur le futur Oculus Quest.
20:06 | Jeux vidéo
Microsoft déploie de nombreuses nouveautés sur Windows 10 au fur et à mesure des mises à jour (réussies) du système. Certaines profitent d’un éclairage suffisant pour attirer l’attention de l’utilisateur averti, d’autres non. Ajouté avec la mise à jour Creators Update, le son spatialisé Windows Sonic est un peu passé à la trappe. On vous explique aujourd’hui comment en profiter.
19:37 | Windows 10
Une équipe de recherche de Stanford a réussi à produire de l’hydrogène à partir d’eau de mer. Une belle prouesse dans la production d’énergie propre.
Le président des États-Unis n’est clairement pas un fan des voitures autonomes, qu’il voit comme une menace pour la société.
Les modules photo, c’est bien, mais encore faut-il savoir où les mettre sur des smartphones de plus en plus borderless. Après les encoches, les dalles percées d’un orifice (comme sur le S10 de Samsung) et les tiroirs verticaux, le constructeur chinois ZTE miserait pour son prochain flagship sur un tiroir latéral. Les cinq capteurs (deux frontaux, trois dorsaux) dudit smartphone apparaîtraient alors sur une languette émergeant de son flanc droit.
Ça vous dit d’économiser 30€ tout en donnant une autonomie du tonnerre à votre smartphone ? Pour ça, il vous suffit de profiter de la promo Amazon sur la batterie externe Aukey 20000 mAh qui passe à 19,99€ seulement.
18:00 | Bon plan
Bonne nouvelle pour tous les amoureux de la petite Fiat 500 : le groupe confirme l'arrivée en Europe, en 2020, de la version 100% électrique.
17:41
Si vous vous intéressez au monde de l'informatique et aux précieux composants donnant vie à nos machines de jeu, vous l'avez peut-être vu passer sur YouTube sous le pseudo de Frenerth.
La plateforme de formation en ligne Coursera a classé les pays du monde en fonction des compétences de leurs apprenants, selon trois domaines majeurs. La France s’y distingue particulièrement en data science, avec une 8e place mondiale.
Annoncée officiellement il y a quelques heures, l’arrivée du Ray-Tracing sur les GPU Nvidia ne disposant par des RT-Cores (GTX série 10, entre autres) fait office de petit tremblement de terre dans la communication de la firme au caméléon. Le studio teuton Crytek, auquel on doit l’éminent CRYENGINE 5, avait pourtant publié dès la fin de semaine dernière une démo fonctionnelle présentant le Ray-Tracing sur… une RX Vega 56 de chez AMD. Preuve s’il en fallait qu’il est possible de générer des reflets affriolants sans ces fameux RT-Cores.
Elon Musk a publié une photo qui s’apparenterait au bloc lumineux de son pick-up Tesla. Rapidement, les internautes se sont lancés dans la conception de rendus visuels 3D. L’occasion d’avoir une idée plus ou moins claire de son design final.
scroll top