Les tuners TNT HD USB au banc d'essai

Par
Le 30 septembre 2009
 0

Test du Nova TNT HD

Rappel à propos de la partie logicielle :

Le gestionnaire vidéo qui accompagne les produits Hauppauge que nous avons testés dans ces colonnes est toujours le même, quel que soit le modèle. Seul le driver du tuner et le modèle de télécommande par défaut changent en fonction des appareils. Pour de plus amples informations sur les logiciels d'Hauppauge, consultez la page intitulée « Hauppauge : la partie logicielle ».

Quid de la qualité de réception

Avant de commencer, précisons un point d'importance. Comme son nom ne l'indique pas, le Nova TNT HD est équipé non pas d'un, mais de deux tuners TNT intégrés. Cette particularité technique permet l'apparition d'une technologie nommée « Diversity ». Le principe consiste à utiliser les signaux des deux tuners pour former un seul et même signal dont la qualité de réception est améliorée. En théorie, le mode « Diversity » apporte uniquement un plus en situation de mobilité (avec les deux antennes passives). En pratique, ce gain est particulièrement difficile à palper. À titre d'exemple, dans une zone citadine située à 2.5 km d'un émetteur TNT, pour la HD, le mode « Diversity » ne permet pas d'éviter les « lags » et autres apparitions sporadiques de petits carrés parasites. La carte d'entrée de gamme (mono tuner) semble offrir un rendement quasi similaire.

0258000002449210-photo-clipboard01fgsdfhhfh.jpg

Le mode « Diversity » n'empêche pas l'apparition de défauts.


À propos des deux tuners

Un utilitaire permet de basculer du mode « Diversity » au mode classique à double tuner. Comme expliqué dans le premier paragraphe, dans le premier cas, la couche logicielle exploite les signaux reçus par les deux tuners pour améliorer la qualité de réception. Dans le second mode en revanche, on pourra utiliser les deux tuners séparément pour enregistrer une émission pendant qu'on en regarde une autre, ou pour utiliser un mode PIP (voir photo d'écran).

01f4000002449224-photo-clipboard04dfdfdfdf.jpg

Sélection du mode de fonctionnement de la carte.


Attributs extérieurs et prise antennes

À la manière du ministick HD, la carte reprend le form factor d'un stick USB classique. En revanche, cette fois, le dispositif est plus volumineux que le stick d'entrée de gamme. Autre point négatif par rapport à son petit frère : non seulement il faudra brancher

deux

prises antennes, mais en plus, on à cette fois affaire à une petite connectique métallique qui n'aura pas forcément la prétention d'être aussi résistante qu'une prise antenne classique. L'ensemble mâle/femelle semble tout de même être plus robuste que les microbroches qui équipent certains tuners concurrents. Ceci étant dit, nous aurions préféré disposer d'une connectique classique. Cette dernière aurait été plus robuste et elle n'aurait pas nécessité l'utilisation d'un adaptateur annexe.

0190000002449324-photo-test-tuner-tnt-hauppauge-014.jpg
0190000002449326-photo-test-tuner-tnt-hauppauge-015.jpg

Design sobre et prises antennes plus fragiles qu'un coaxial classique.


Antennes : une usine à gaz portative ?

Puisque nous en parlons, un petit zoom sur les antennes s'impose. Rares sont les cartes double tuner « Diversity » qui sont équipées d'une unique antenne. Hauppauge ne fait pas dans l'exotisme... Comme la plupart des modèles concurrents, le Nova TNT HD est équipé de deux antennes distinctes. Autant l'avouer de suite, lorsque le dispositif est en place, on a plus l'impression d'observer une station orbitale qu'un PC ou un écran de télévision conventionnel. En situation de mobilité, il faudra promener la rallonge USB (conseillé), les deux antennes ainsi que leurs socles magnétiques associés (ventouse venant se loger sous l'antenne)... sans oublier au besoin, une télécommande aussi ergonomique qu'encombrante. L'idée de base n'est pas mauvaise (amélioration de la réception), mais lorsqu'on passe à la pratique, la besace s'alourdit dangereusement.

0190000002449328-photo-test-tuner-tnt-hauppauge-016.jpg
0190000002449330-photo-test-tuner-tnt-hauppauge-017.jpg

La panoplie complète fait presque peur à voir. Cet enchevêtrement de câbles est de mise avec la majorité des tuners « Diversity » (à l'exception du modèle d'AVerMedia).


À propos de la télécommande

La télécommande qui est fournie avec WinTV Nova TNT HD ne brille pas par sa portabilité. En revanche, l'ergonomie est excellente. Hauppauge n'a pas fait dans la demi-mesure. L'accessoire est massif (cette caractéristique plaira, ou non), il est robuste et sa finition est exemplaire. Le constructeur est allé au bout des choses : on a vraiment l'impression de tenir la télécommande d'un téléviseur traditionnel entre les mains. Autre point positif : contrairement à la télécommande qui accompagne le ministick HD, le dispositif est alimenté avec des piles bâton conventionnelles.

0190000002449334-photo-test-tuner-tnt-hauppauge-019.jpg
0190000002449332-photo-test-tuner-tnt-hauppauge-018.jpg

La télécommande fournie est d'excellente facture. Il s'agit d'un modèle bien plus abouti que celui qui accompagne le modèle d'entrée de gamme.


Conclusion

Le bilan est à peu de choses près identique à celui de la ministick HD. Ceci est un peu réducteur dans la mesure où cette fois, il s'agit d'un produit à double tuner. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, cette caractéristique n'empêchera pas l'apparition de problèmes de réception passagers dans les zones couvertes. D'autre part, sur un plan purement pratique, la présence d'antennes multiples n'est pas vraiment idéale. L'ensemble donne toujours l'impression de devoir déployer une véritable usine à gaz portative. Toujours par rapport au modèle de base, les baroudeurs qui apprécient de pouvoir emmener leur matériel partout avec eux ne verront pas la présence d'une connectique un peu fragile d'un très bon œil. Bien que semblant robustes, les mini broches antenne n'auront pas la prétention de rivaliser avec un coaxial classique. Pour ce qui est de la partie logicielle cette fois, tout comme avec le Ministick HD, on apprécie la possibilité de réaliser des enregistrements (HD ou SD) dans un format ouvert ainsi que la bonne gestion du timeshifting. Au rang des petites déceptions, on regrettera la lourdeur de l'application (WinTV), ses quelques bugs ainsi que l'absence d'un programme TV digne de ce nom. Le premier point mentionné est le plus important, mais il impactera uniquement les utilisateurs de netbook ou de machines un peu anciennes (dans ce cas, il sera préférable de s'abstenir). À moins de tenir absolument aux possibilités qui sont offertes par le double tuner, les acheteurs potentiels se retrancheront peut-être sur le modèle d'entrée de gamme.

WinTV Nova TNT HD (Hauppauge)

Les plus
+ Pas de format propriétaire pour les flux HD
+ Télécommande de haut vol
+ Utilitaire convivial
Les moins
- Utilitaire un peu lourd et pas dénué de bugs
- Durée qui sépare les changements
- de chaines (parfois, plus de 10 secondes)
- Aspect usine à gaz lié aux deux antennes
Sensiblité
Qualité du matériel
Qualité du logiciel
Programme TV
3
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités TNT

scroll top