Le retour de l'IGP NVIDIA: Comparatif GeForce 6150

Julien
01 décembre 2005 à 17h39
0

NVIDIA C51G : 1 chipset, 4 déclinaisons



Les fabricants de Cartes Graphiques ne sont pas réputés pour la clarté de leurs gammes, et le moins que l'on puisse dire est que NVIDIA ne facilite pas la tâche du consommateur avec son nouveau C51G. À vouloir être suffisamment souple, pour offrir diverses combinaisons de son chipset capables de répondre aux besoins des fabricants de Cartes mères, NVIDIA décline finalement son C51G en quatre éléments. C'est ainsi qu'on distingue les nForce 410 ou nForce 430, qui en extrapolant correspondent au southbridge du C51G, quand on trouve, pour la partie graphique, les GeForce 6100 ou GeForce 6150. Il est généralement admis que le GeForce 6100 est accompagné du nForce 410, alors que le GeForce 6150 est épaulé par le nForce 430, mais un fabricant de cartes mères peut très bien en décider autrement... Pour autant et afin de simplifier les choses, nous appellerons ici le couple nForce 410, GeForce 6100, tout simplement GeForce 6100 alors que nous désignerons de GeForce 6150 l'ensemble nForce 430 et GeForce 6150.

000000B400207102-photo-chipset-nvidia-geforce-6150-nforce-430.jpg

Chipset NVIDIA GeForce 6150 avec nForce 430

Avant de nous pencher sur la partie graphique du chipset nous allons nous concentrer sur ses fonctions et sur son architecture. Si jusqu'à maintenant les chipsets NVIDIA pour les Processeurs Athlon 64 avaient la particularité d'être composés d'une seule puce, le C51G met un terme à cet état de fait. Le GeForce 6100 tout comme le 6150 sont en effet composés d'un northbridge et d'un southbridge. Le northbridge est pour la première fois gravé en 90nm et intègre, outre le cœur graphique, la gestion du bus PCI-Express, aujourd'hui devenu incontournable. Quand le GeForce 6100 gère 19 lignes au total seules 17 lignes PCI-Express sont effectivement exploitables quand le GeForce 6150 permet d'en exploiter 18, ce qui se traduira dans les faits par la présence d'un connecteur PCI-Express 16x et de deux connecteurs PCI-Express 1x sur les cartes mères. Conçu pour les processeurs Athlon 64, le C51G gère le bus HyperTransport, et le southbridge est interconnecté au northbridge via ce même bus. Nombre de BIOS permettent d'ailleurs de régler la vitesse d'échange entre les deux composants, celle-ci étant généralement fixée, par défaut, à 800 MHz avec 8 bits sur chaque voie.

0000011800207522-photo-nvidia-geforce-61xx-block-diagram.jpg

Diagramme des interconnexions du chipset GeForce 6150 avec nForce 430

Le gros des fonctionnalités offertes par le nouveau chipset de NVIDIA se trouve logiquement du côté du southbridge. Comme on pouvait s'y attendre, le MCP nForce 430 offre plus de fonctions que la version 410. Si dans tous les cas NVIDIA propose la gestion du Serial-ATA 3Gb/s, le nForce 410 ne peut gérer que 2 ports Serial-ATA quand le nForce 430 en gère quatre. L'IDE reste d'actualité et du côté du RAID on a droit soit aux modes RAID 0 et RAID 1 avec le nForce 410 soit aux modes RAID 0, RAID 1, RAID 0+1 et RAID 5 avec le nForce 430. Attention, le RAID ne fonctionnera que sur les disques Serial-ATA. Le nForce 430 est le seul chipset à intégrer le pare-feu NVIDIA, ActiveArmor, et il profite d'un contrôleur réseau Gigabit Ethernet. Les possesseurs de nForce 410 devront eux se contenter d'un contrôleur réseau 100 Mbits alors que les deux MCP gèrent jusqu'à huit ports USB 2.0.

000000F000207018-photo-nvidia-geforce-61xx-nvida-network-manager.jpg
000000C800123969-photo-nforce-4-sli-intel-edition-mediashield.jpg

Gestion du pare-feu NVIDIA et application MediaShield pour la gestion du RAID
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top