Windows Live Messenger : optimisation, alternatives

Frédéric Cuvelier
03 juillet 2009 à 12h35
0

Les alternatives

Malgré toutes les améliorations permises par un logiciel comme Messenger Plus! Live, il restera toujours des mécontents du logiciel de Microsoft. Certains problèmes demeurent en effet, et nous en avons pointé certains du doigt en tentant de proposer des alternatives à Windows Live Messenger.

La problématique multiplateforme

L'un des principaux problèmes de Windows Live Messenger est son incompatibilité avec Linux, tandis que la version Mac souffre d'un retard qui va en grandissant. Les linuxiens utilisant Wine vous diront qu'il est possible de faire tourner l'application de Microsoft sous Linux, mais leur nombre est probablement réduit. Ils préfèreront sans doute utiliser aMSN, Pidgin ou emesene, trois logiciels parmi de nombreux autres qui ont de plus l'avantage d'être multiplateformes, et pour Pidgin multiprotocole, c'est-à-dire qu'il est capable de gérer des comptes Windows Live Messenger, Yahoo! Messenger ou encore ICQ. Notez de plus que contrairement au logiciel de Microsoft, ces logiciels sont dépourvus de bandeaux publicitaires.

000000FA01350348-photo.jpg
   
000000FA01527056-photo.jpg

emesene et aMSN, deux clients alternatifs, multiplateformes et multiprotocoles


Ces logiciels possèdent toutefois quelques limitations face à Windows Live Messenger, notamment au niveau des transferts de fichiers ou de la gestion des discussions audio-vidéo. Toutefois, un programme comme emesene, qui gère (encore de façon expérimentale) les webcams et bénéficie d'une communauté très active, peut devenir une vraie alternative à Windows Live Messenger. Sans parler de iChat, sous Mac, qui dépasse même le logiciel de Microsoft en certains points, comme la conversation vidéo à plus de deux interlocuteurs.

Le Web est par ailleurs une autre façon de s'affranchir de la dépendance au système d'exploitation. Un service comme Meebo va en effet vous permettre de vous connecter à votre compte Windows Live, aim ou Yahoo! sur une interface en ligne. Il gère également les comptes Facebook, Gtalk, ICQ, Jabber et MySpace. Enfin, notez que Microsoft a récemment transférer son Web Messenger, auparavant présent sur une page dédiée, directement sur vos pages Windows Live. Ainsi, si l'un de vos contacts est en ligne et vous envoie un email, vous pouvez tout à fait lui répondre via la messagerie instantanée qui est disponible sur la page.

0190000002282954-photo-meebo.jpg
   
0190000002283034-photo-windows-live-web-messenger.jpg

Meebo et le Web Messenger de Windows Live, deux possibilités de discuter sans client


Sur l'iPhone

L'iPhone est sans conteste un succès dans le monde des smartphones. Évidemment, Windows Live Messenger ne se trouve pas sur le portable d'Apple. Cependant, il existe des solutions alternatives pour profiter de votre compte et de vos contacts sur ce téléphone. est le programme le plus connu, car gratuit et multiprotocole. Ce logiciel est assez développé et propose un assez grand nombre de possibilités, comme celle d'envoyer des messages vocaux différés à vos contacts ou encore de transmettre des clichés pris par l'appareil photo du téléphone. Seul problème, et de taille : le système d'exploitation présent sur l'iPhone ne permet pas d'exécution en tâche de fond, et lorsque vous utiliserez Palringo, vous ne pourrez pas lancer le moindre autre programme.

00FA000002284272-photo-palringo.jpg
Palringo, un client gratuit et multiprotocole sur iPhone


Le récent OS 3.0 pour iPhone a fait la part belle à la fonction de push qui permet d'être averti lors de l'arrivée d'un nouveau mail, par exemple. Des applications, payantes cette fois, comme eBuddy, BeejiveIM 3.0 ou IM+ with Push, bénéficient de cette toute dernière avancée technologique. Lors de l'arrivée de nouveaux messages, vous êtes ainsi prévenu, sans que l'application n'ait besoin de tourner en tâche de fond. Une limitation existe toutefois pour les possesseurs d'iPhone qui ne seraient pas abonnés à un forfait dédié à l'iPhone. En effet, les ports ouverts pour ces forfaits sont peu nombreux et les applications de messagerie instantanée ne parviennent pas à communiquer avec l'extérieur.

L'audioconférence à plus de deux

Si Windows Live Messenger autorise évidemment les conversations audio, ces dernières ne peuvent s'effectuer qu'entre deux personnes. Deux logiciels viennent alors à l'esprit lorsqu'il s'agit d'organiser des discussions à trois, quatre ou plus : Skype et TeamSpeak. Si ces deux programmes (et particulièrement le second) ne possèdent pas toutes les options de Windows Live Messenger, ils sauront se rendre indispensables dans le cas d'une discussion entre de nombreux interlocuteurs.

0190000002284582-photo-skype.jpg
Lorsqu'il s'agit de discussion à plus de deux personnes, Skype peut compléter Windows Live Messenger


La vidéoconférence à plus de deux

Tout comme pour les discussions audio, Windows Live Messenger ne peut assumer une conversation vidéo à plus de deux intervenants. ooVoo peut pallier cet inconvénient en gérant jusqu'à 6 interlocuteurs différents. Véritablement dédiée à cet usage, l'interface de ce logiciel est particulièrement soignée et rappelle celle d'iChat, autre logiciel capable de gérer ce type de conversation. Quelques bémols cependant : quelques cases à décocher au moment de l'installation, et une utilisation en version gratuite qui, après 30 jours, n'autorise plus la vidéoconférence à 6, mais à seulement 2 personnes.

0190000002284636-photo-oovoo.jpg
ooVoo vous permet de réaliser de véritables conférences audio-vidéo à 6 interlocuteurs


Une autre alternative serait l'utilisation de VLVC, un module de conférence basé sur le fameux VLC. En mode « Salle de discussion », il permet à chaque utilisateurs de voir et d'entendre les autres interlocuteurs, créant ainsi une vraie salle de rencontre par webcam interposée. La seule limitation de ce logiciel concerne le débit de la connexion la moins performante des participants. Problème : le projet semble avoir du plomb dans l'aile, l'application étant relativement difficile à trouver sur le Net.

La seule vraie alternative se trouve alors du côté du libre et de Linux, avec Ekiga (connu sous le nom de GnomeMeeting), qui autorise gratuitement et nativement la conversation à plus de deux personnes. Une version fonctionnant sous Windows est même disponible (Télechargez ekiga sous Windows).

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Fortement attendue, l'application britannique de traçage de la COVID massivement téléchargée
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Enchères 5G : Orange montre ses muscles, Free Mobile en retrait, le bilan de ce jour 1
scroll top