Alienware Area-51m 7700 : « l'extra-terrestre »

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
31 août 2005 à 13h45
0
0104000000142193-photo-alienware-area-51m-7700.jpg

Conclusion

Un unique test de portable 17 pouces ne peut évidemment mener à une conclusion ferme. Avant d'arrêter définitivement notre opinion sur ce monstre, il faudra bien sûr passer d'autres « desktop replacement » en revue et ainsi peser le pour et le contre de chacune des décisions du constructeur. En l'état actuel des choses, on ne peut pas dire qu'Alienware se soit fichu du monde, et ce, même si son Area-51m 7700 n'est pas n'est pas exempt de défauts. Pour commencer par ce qui fâche, on regrettera évidemment l'encombrement et le poids de la bête en relativisant immédiatement : l'Area-51m n'a pas vocation à être nomade, mais il n'en demeure pas moins que l'épaisseur de la machine rend la saisie inconfortable à long terme.

Deuxième problème posé par l'intégration de composants aussi puissants : les nuisances sonores. Il faut bien admettre que le portable d'Alienware est le plus bruyant qui me soit jamais passé entre les mains. Tant que l'on se contente de travaux de bureautique, la machine s'avère supportable, mais dès lors que l'on attaque la 3D (jeux) ou de lourdes opérations de compression, les ventilateurs se font vraiment entendre. Ils permettent bien sûr de refroidir convenablement la bête, mais il ne faut malgré tout pas s'attendre à des miracles et si le Pentium 4 pose des problèmes aux machines traditionnelles, il est normal que les choses deviennent délicates dans si peu d'espace. Ainsi, la chaleur dégagée est bien réelle et il est hors de question de poser l'Area-51m sur ses genoux. Plus gênant, il faut aussi faire bien attention à le poser sur une surface plane et dure pour éviter d'obstruer les grilles de ventilation. Enfin, on regrettera que la température se ressente jusque sur le clavier, rendant la saisie encore un peu moins confortable.

012C000000142191-photo-alienware-area-51m-7700.jpg
0104000000142192-photo-alienware-area-51m-7700.jpg

À côté de cela, l'Area-51m est un condensé de technologies qui rend ridicule n'importe lequel des portables déjà testé sur Clubic.com. Si Alienware s'est tout d'abord fait remarqué en intégrant l'un des Processeurs les plus puissants du moment, c'est surtout au niveau des composants « secondaires » que le résultat est saisissant. Ainsi, nous pouvons compter sur 1024 Mo de DDR2 et de la place pour étendre très généreusement cette mémoire. Nous avons également droit à la carte graphique pour portable la plus puissante de chez NVIDIA (GeForce Go 6800 Ultra) et pas moins de 256 Mo de mémoire vidéo dédiée : avec un tel équipement n'importe lequel des jeux actuels tourne aussi bien que sur un PC « de bureau » et ce n'est pas le sous-système disque qui va ralentir les choses puisque Alienware a opté pour une organisation en RAID 0 basée sur deux unités du modèle 2"1/2 le plus rapide du moment. Enfin, le côté accessoires n'a pas été oublié avec des entrées / sorties en nombre, un clavier de grande taille, une caméra intégrée, des enceintes 4.1...

En définitive, les avantages l'emportent sur les défauts et à condition de l'acheter pour les bonnes raisons, ce portable devrait ravir ses acquéreurs. Il n'est bien sûr pas question d'en faire un nomade, mais l'Area-51m permet de traiter les mêmes tâches qu'une machine « fixe » et, le cas échant, il permet d'emporter son « bureau » tous les soirs à la maison, en week-end ou bien lors de déplacements à l'étranger. Reste qu'Alienware fait payer assez cher la prouesse d'avoir intégré toutes ces technologies et l'Area-51m se négocie à environ 2800 euros pour le niveau d'équipement de notre exemplaire de test. Ce n'est pas injustifié compte tenu des services offerts par le constructeur, mais reste inaccessible pour nombre d'entre nous.

Alienware Area-51m 7700

Les plus
+ Performances remarquables
+ Technologies mises en oeuvre
+ Évolutivité intéressante
+ Richesse fonctionnelle
Les moins
- Nuisances sonores fortes
- Chaleur au niveau du clavier
- Tout juste transportable
Performances
Autonomie
Design
3

Cet article n'est pour le moment disponible que sur le site de son constructeur Alienware.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top