ATi All In Wonder 9700 Pro

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
22 avril 2003 à 10h00
0
00FA000000057646-photo-all-in-wonder-9700-pro-tuner-tv.jpg

Retour au tuner analogique ?

Les plus attentifs à la gamme des All In Wonder, auront enfin remarqué qu'un composant brille par son absence : le tuner digital. L'ancien haut de gamme de la série, la All In Wonder 8500DV, proposait en effet un tel composant mais pour différentes raisons, ATi a choisi de ne pas renouveller l'expérience. Tout d'abord, il faut bien avoir à l'esprit qu'une carte aussi complexe n'est pas simple à mettre au point et ajouter à cette compléxité une nouvelle pièce de silicium n'est pas une mince affaire. En outre, les avantages théoriques d'un tuner digital, comme la qualité d'image ou le changement plus rapide des chaînes, ne se sont pas révélés particulièrement décisifs alors que l'augmentation de la consommation électrique était elle bien réelle.

ATi a donc décidé de faire en quelque sorte "marche arrière", d'autant que Philips est maintenant capable de produire des tuners analogiques certes toujours plus gros que les digitaux mais tout de même relativement petits. En définitive, le seul véritable reproche que l'on puisse faire à ce tuner-TV est sa non-universalité. Il faut en effet intégrer un tuner NTSC pour l'Amérique du Nord et un tuner différent, PAL-SECAM, pour l'Europe. C'est d'ailleurs, avec la localisation des nombreux logiciels, ce qui explique une partie du décalage entre les sorties américaines et européennes des All In Wonder.


Du matériel en quantité

La série des All In Wonder nous a habitué à un matériel abondant et ce n'est pas cette version "ultime" qui viendra nous décevoir. En plus de la carte graphique à proprement parler, nous retrouvons ainsi une pléthore d'accessoires afin d'exploiter la moindre des fonctions du produit. Depuis la All In wonder 8500DV, ATi a décidé de revenir à un système de connecteurs plus classiques. Sur la carte, nous retrouvons donc l'entrée antenne, la sortie DVI et les deux connecteurs spécifiques.

0190000000057648-photo-all-in-wonder-9700-pro-les-connecteurs.jpg

0190000000057649-photo-all-in-wonder-9700-pro-du-c-ble-en-quantit.jpg

Ne proposant pas de connecteur VGA standard (DB15), ATi livre la carte avec un adaptateur DVI / DB15 pour satisfaire tout le monde. Les deux connecteurs spécifiques servent pour leur part à connecter les entrées et sorties audio / vidéo et deux câbles adaptateurs sont livrés avec la carte. Le premier, reconnaissable à son pimpant violet, offre toutes les entrées nécessaires alors que le second fait de même avec les sorties. Au final, l'utilisateur dispose d'une entrée composite, d'une entrée S-Video et d'une entrée stéréo d'un côté, d'une sortie composite, d'une sortie S-Video et d'une sortie stéréo de l'autre. On se réjouira en outre de la présence de câbles rallonge (un composite et un S-Video) pour les entrées / sorties vidéos.


0072000000057650-photo-all-in-wonder-9700-pro-le-r-cepteur-radio-usb.jpg

La fameuse télécommande radio

Terminons cette description détaillée du produit par un petit paragraphe sur l'un des accessoires les plus réussis : la splendide télécommande ATi. Il s'agit d'un produit pratiquement parfait et qui malgré son âge (elle était déjà livrée avec les ATi All In Wonder 8500DV, il y a plus d'un an) fait encore figure de leader dans le domaine. Il faut dire que ses atouts sont nombreux et que la concurrence n'est soit pas au niveau technique, soit nettement trop cher. Les ondes radio (transmises au PC via un petit adaptateur USB) sont beaucoup plus pratiques que l'infra-rouge de la majorité des concurrents et le seul véritable défaut est le mouvement un peu lent du curseur de la souris. Le pilote de la télécommande permet heureusement de remédier en partie à ce défaut à l'aide d'une fonction d'accélération du curseur. Le logiciel est d'ailleurs plutôt riche de fonctions et permet en plus d'ajouter des plugins développés par des programmeurs indépendants.

01F4000000057667-photo-all-in-wonder-9700-pro-la-fameuse-t-l-commande-radio.jpg

Par défaut, la télécommande permet bien sûr de manipuler les logiciels du Multimedia Center, mais également Powerpoint et Winamp 2.x. Les plugins disponibles sont assez nombreux et ajoutent par exemple le contrôle de Winamp 3.x, de BSPlayer ou de Windows Media Player. Parmi les commandes accessibles directement depuis la télécommande on notera en particulier la présence des classiques touches "magnétophone" (arrêt, lecture, pause, avance/retour rapide), mais aussi des contrôles nécessaires à l'enregistrement ou à l'activation du "TimeShifting". Plusieurs touches de raccourcis permettent d'accéder à certaines fonctions "spéciales" (télévision, navigateur Internet...) et enfin quelques six touches supplémentaires (de A à F) sont laissées à la discrétion de l'utilisateur. Regrettons toutefois qu'il ne soit pas possible de paramétrer chacun des autres boutons de la même manière que ces six là.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
scroll top