Microsoft SmartPhone 2002 (Orange SPV)

Julien
04 avril 2003 à 10h05
0

Microsoft SmartPhone 2002

SmartPhone 2002 est, vous l'aurez compris, une déclinaison du système Pocket PC 2002. Afin de contrer les systèmes d'exploitation Symbian et Tréo fortement répandus dans le monde du mobile, Microsoft a fait un véritable travail de fond pour que son système d'exploitation pour téléphones hybrides tienne la route. Ainsi la première différence avec un Pocket PC est que l'écran du SPV n'est pas tactile. La navigation dans les menus et applications se fait donc en utilisant principalement les boutons et la croix de direction qui fait office de mini souris. Cette dernière est d'un excellent niveau et offre une précision imbattable.

La première déception de taille lors de notre prise en main du SPV tient au temps excessif qu'il faut pour allumer le téléphone. Entre le moment où nous l'allumons et le moment où celui-ci demande le code PIN il ne s'écoule pas moins de 28 secondes, chronomètre en main. Cette durée d'allumage nous paraît excessive et dénote la lenteur globale de l'appareil. Malgré l'évidence de cet indéniable problème, il faut envisager que le SPV engendre un nouveau style d'utilisation. Avec un téléphone mobile normal il est fréquent d'éteindre l'appareil pour une raison ou pour une autre. Au contraire il est fort probable que beaucoup d'utilisateurs laissent leur SPV allumé en permanence notamment pour effectuer les synchronisations avec le PC. Dès lors les lenteurs de démarrage sont un mauvais souvenir et il suffit de changer de profil pour passer du mode normal au mode silencieux. Toutefois si l'utilisateur choisit de laisser son SPV tout le temps allumé, il devra surveiller l'autonomie de sa batterie comme le lait sur le feu.

En allumant le SPV et une fois le code PIN entré, l'écran de l'appareil affiche la page d'accueil, dont le fond d'écran est personnalisable. L'organisation de cette dernière est assez claire avec cinq icônes : Internet Explorer, Contacts, Email, Calendrier et Journal des appels. L'écran indique bien entendu l'état de la batterie, l'heure (mais pas la date), la qualité de la réception radio, les rendez-vous prévus, les SMS, MMS ou emails reçus ainsi que des liens rapides vers l'actualité, la météo, le sport et un service de cartographie.

007D000000057231-photo-spv-page-d-accueil.jpg
007D000000057235-photo-spv-liste-des-programmes.jpg
007D000000057403-photo-spv-page-d-accueil-personnalis-e.jpg

Interface et ergonomie de SmartPhone 2002


L'accès aux autres programmes se fait en cliquant non pas sur un bouton 'démarrer' mais sur un bouton 'Programmes'. Ce faisant une liste des programmes disponibles apparaît et on retrouve ActiveSync, Windows Media, Tâches, Notes, etc. Les utilisateurs habitués aux Pocket PC ne seront donc pas dépaysés et retrouveront leurs programmes courants même si leur fonctionnement a été quelque peu revu, absence d'écran tactile obligeant. Les plus assidus d'entre vous noteront l'absence de Pocket Word. Certes il serait totalement loufoque de vouloir rédiger des textes sur son SPV, mais Word aurait au moins pu servir à lire les documents que l'on vous envoie par email. SmartPhone 2002 dispose en outre d'un calendrier servant à planifier son agenda et ses rendez-vous et d'une liste de contacts.

007D000000057237-photo-spv-liste-de-contacts.jpg
007D000000057236-photo-spv-rendez-vous.jpg
007D000000057407-photo-spv-rendez-vous-vue-hebdo.jpg
007D000000057423-photo-spv-rappel-rdv.jpg

Liste des contacts et rendez-vous


A l'usage, le SPV surprend par son ergonomie. En effet le système a été relativement bien conçu et la navigation dans les menus est des plus plaisante. On peut non seulement utiliser le mini joystick intégré mais aussi les touches du pavé numérique pour accéder directement à une commande dans un menu ou pour accéder dans la liste de contacts à une lettre en particulier. Aussi excellente soit-elle, l'ergonomie du SPV souffre d'un gros reproche. Si sur un Pocket PC il n'est déjà pas évident de saisir des données en utilisant le clavier tactile, c'est encore pire avec le SPV puisqu'il faut utiliser des combinaisons de touche, à la manière des SMS. La saisie de caractères spéciaux (accents, point, virgule, etc.) est malheureusement délicate et fort peu intuitive.

Tout comme avec un PocketPC il est possible d'installer de nouveaux logiciels sur votre SPV. Toutefois Orange bride par défaut cette fonction afin que seuls les programmes ayant reçus la signature numérique Orange puissent s'installer. Ce choix est contestable dans la mesure où nombre d'utilisateurs ne pourront profiter de la logithèque Pocket PC recompilée pour SPV. Afin de remédier à cet épineux problème Orange vient de mettre à la disposition des utilisateurs la possibilité de débloquer son SPV en ligne. Nous avons pu tester cette fonction à partir de ce site et cela à merveilleusement bien fonctionné. Comme sur un Windows de bureau, le SPV propose une fonction de vérification et de téléchargement des mises à jour éventuelles du système.


Navigation Internet

Il faut bien reconnaître que le principal intérêt du SPV est la possibilité de naviguer sur Internet depuis l'appareil. Pour ce faire le téléphone utilise une version allégée d'Internet Explorer. Au lancement celui-ci affiche par défaut le portail Orange. L'ouverture d'un nouveau site n'est pas chose aisée puisque aucune barre d'adresses n'est présente à l'écran. Il faut en effet cliquer sur le menu puis sur la commande atteindre pour pouvoir taper une URL. Mais les difficultés ne s'arrêtent pas là ! Plutôt que de proposer simplement une adresse http://www à compléter, le mobile affiche l'adresse complète du portail Orange. Il faudra donc effacer dans un premier temps une partie de cette adresse, en utilisant le bouton précédent du clavier qui fait ici office de touche d'effacement, pour rentrer la nouvelle adresse. Fort heureusement le SPV dispose d'une fonction historique ainsi que de la possibilité de mettre en favoris vos sites préférés. Alors que Palm propose sur son navigateur des boutons complétant automatiquement l'extension d'une URL, il faut ici le faire manuellement. Il n'y a donc pas de miracle et la saisie sur le SPV est aussi chaotique que sur un téléphone portable normal ce qui est regrettable mais inhérent à ce type de dispositif ultra portable.

007D000000057243-photo-spv-edition-mobile-clubic.jpg
007D000000057406-photo-spv-bo-te-de-r-ception.jpg
007D000000057424-photo-spv-navigation-internet.jpg


L'autre atout majeur du SPV est bien entendu la possibilité de consulter ses emails en direct depuis le terminal. Ici l'ergonomie de la boîte de réception est fort heureusement meilleure que celle du navigateur Internet. Au lancement une liste des messages reçus s'affiche avec le nom de l'expéditeur et l'en-tête du message. L'organisation de la messagerie est assez claire et son utilisation des plus simples. Une fois les nouveaux messages relevés il suffit de cliquer sur le message qui vous intéresse pour le lire. Il vous sera bien évidemment possible de répondre à vos emails au prix d'une fastidieuse séance de frappe sur le clavier. Cerise sur le gâteau, la boîte de réception permet de consulter aussi bien les emails que les SMS et MMS. Certains trouveront cela un peu fouillis, mais pour notre part nous estimons cette intégration bénéfique puisqu'elle évite de jongler entre diverses applications.

Le système SmartPhone 2002 propose également un logiciel de chat, MSN Messenger en l'occurrence, qui mettra vos doigts à rude épreuve !
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Les États-Unis songent à interdire TikTok
NVIDIA : les spécifications des RTX 3070 et 3070 Ti en fuite, la RTX 2080 SUPER battue ?
Facebook Messenger et WhatsApp bientôt réunis ?
scroll top