Souris Microsoft Wireless Laser Mouse 6000 v2 / 7000

Par Julien Jay
le 16 mai 2008 à 12h30
0

Microsoft Wireless Laser Mouse 7000 : le mulot qui a du style



Parallèlement à la version 2.0 de la Wireless Laser Mouse 6000, Microsoft lançait il y a peu la Wireless Laser Mouse 7000, une souris optique sans fil rechargeable. Celle-ci reprend dans son ensemble le design de la Wireless Laser Mouse 6000 avec toutefois une robe différente. Exit le coloris argent de la Wireless Laser Mouse 7000 et place à une robe noire avec des joncs chromés. Offrant la même prise en mains que la Wireless Laser Mouse 6000, la Wireless Laser Mouse 7000 dispose des mêmes boutons. On retrouve sans surprise deux boutons sur le côté gauche là où votre pouce se loge, des boutons qui conservent la même affectation que sur la Wireless Laser Mouse 6000 v2 même s'ils sont cette fois-ci de couleur noire. Une fois de plus, Microsoft persiste et signe puisque la molette de cette souris est toujours aussi déprimante avec son défilement mou, le géant de Redmond réservant toujours les roulettes crantées aux souris de joueurs, un choix tout à fait contestable à nos yeux.

0000010901322898-photo-microsoft-wireless-laser-mouse-7000-1.jpg


Plus légère que la Wireless Laser Mouse 6000 v2, la Wireless Laser Mouse 7000 est dotée d'une pile rechargeable au Nickel Cadnium de type LR03. Celle-ci est interchangeable, un petit logement étant présent au dos de la souris pour l'accueillir. Microsoft n'a ici prévu aucun emplacement pour accueillir la clé USB radio, si bien qu'un bouton de mise en marche est présent au dos de la Wireless Laser Mouse 7000. A l'instar de la Wireless Laser Mouse 6000, on découvre un bouton de liaison radio : celui-ci est par défaut inutile, les souris étant appariées avec leur récepteur à la sortie d'usine pour faciliter la connexion initiale.

000000D701322900-photo-microsoft-wireless-laser-mouse-7000-2.jpg
000000D701322902-photo-microsoft-wireless-laser-mouse-7000-3.jpg

Détails de la Microsoft Wireless Laser Mouse 7000


Rechargeable, la Wireless Laser Mouse 7000 est livrée avec une base, au format horizontal, se reliant au secteur via l'adaptateur fourni. Celle-ci épouse la forme de la souris et est extra plate alors qu'il suffit de poser la Wireless Laser Mouse 7000 dessus pour lancer un cycle de charge. Lors de la charge, le voyant de la souris s'illumine progressivement de vert. Techniquement parlant, et hormis son alimentation électrique, la Wireless Laser Mouse 7000 reprend les caractéristiques du modèle 6000 v2 avec un capteur optique laser et une transmission radio sur la bande des 2,4 GHz.

0000010401323000-photo-microsoft-wireless-laser-mouse-7000-4.jpg

La Wireless Laser Mouse 7000 sur sa base


Microsoft IntelliPoint : des pilotes toujours aussi bien intégrés



Alors que les pilotes Logitech pêchent depuis de longs mois par une interface utilisateur franchement peu ergonomique, les pilotes livrés avec les souris Microsoft sont eux nettement plus agréables. Souples, les pilotes sont bien plus légers et réactifs alors qu'ils sont parfaitement intégrés au système d'exploitation qu'il s'agisse de Windows XP ou Windows Vista. On retrouve ici la possibilité de programmer la plupart des boutons de la souris en leur assignant une fonction autre que celle prévue par défaut.

000000DC01322848-photo-pilotes-microsoft-intellipoint-6-2-1.jpg
000000DC01322850-photo-pilotes-microsoft-intellipoint-6-2-2.jpg

Bref aperçu des pilotes Microsoft Intellipoint


Il est même possible d'activer des paramètres de bouton spécifiques à un programme, afin que la roulette ait par exemple un comportement différent sous Photoshop. Les pilotes IntelliPoint permettent également de modifier les paramètres de pointeur, vitesse de déplacement, accélération, précision, etc., mais aussi les fonctions de la roulette. Etrangement, le niveau des piles ne peut pas être contrôlé depuis un onglet dédié comme c'est le cas avec certaines souris de la marque.

Microsoft Wireless Laser Mouse 6000 v2/7000 : prise en main, confort et maniement



Les deux dernières souris de Microsoft partageant un design et des caractéristiques techniques communes, elles offrent logiquement les mêmes sensations à l'usage. Face à la Wireless Laser Mouse 7000, le modèle 6000 est un peu plus lourd lorsqu'on le prend en main, ce qui est confirmé par l'épreuve de la pesée : alors que la Wireless Laser Mouse 7000 pèse 106 grammes, le modèle 6000, avec ses deux piles LR6, revendique 119 grammes. En pratique, cela ne change pas grand-chose alors que certains trouveront d'ailleurs ces souris un peu trop légères. Souris, dont les deux modèles offrent un bon niveau de glisse même si l'on aurait apprécié des patins un peu plus larges. Le capteur optique a pour sa part déjà fait ses preuves avec une bonne fluidité et une précision tout à fait convenable pour ce type de souris bureautiques.

Côté prise en main, les Wireless Laser Mouse 6000 v2 et 7000 sont particulièrement confortables, leur ergonomie étant franchement réussie. Les gauchers regretteront bien sûr que Microsoft ne pensent pas à eux alors que les utilisateurs aux grandes mains seront ravis d'apprendre que la surface de contact des Wireless Laser Mouse 6000 v2 et 7000 est adaptée à leur morphologie.

Au chapitre des regrets, on fustigera une fois encore (on ne compte du reste plus le nombre de fois où nous l'avons fait) cette fichue molette ! Pourquoi diable Microsoft s'entête t'il à proposer des molettes non crantées sur ses souris bureautiques ? Un jour, peut être, le géant de Redmond suivra l'exemple de son concurrent suisse Logitech pour innover sur cette partie des souris, une partie pourtant importante pour nombre d'utilisateurs.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

LG veut être neutre en émissions carbone d'ici à 2030 et explique comment
Star Wars : après l'échec de Solo, Lucasfilm abandonne les spin-off
Comparatif 2019 : quels processeurs pour jouer et travailler ?
Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
Google lance la livraison de repas directe depuis Search, Maps et l'Assistant
AIDA64, l'outil de bench et de diagnostic, disponible en version 6.0
La transition écologique de l'industrie chimique va demander beaucoup d'énergie renouvelable
Le serveur test de PlayerUnknown's Battlegrounds arrive sur consoles
scroll top