Comparatif : Les cartes mères i815E

Vincent RAMARQUES
21 août 2000 à 20h22
0
00044339-photo-logo-intel.jpg
Après le succès prolongé du chipset BX et le bide total du i820 , Intel le géant du processeur PC, nous propose aujourd’hui sous le doux nom de "i815E", un nouveau chipset qui supporte à la fois la mémoire SDRAM et les dernières nouveautés matérielles. Intel aurait-il réussi à mettre au point un véritable successeur au bon vieux «BX » ? C’est que nous allons chercher à savoir à l’aide de ce dossier. Pour cela nous allons tout d’abord nous intéresser au chipset i815E à proprement parler avant de comparer les principales Cartes mères à base de i815E, à savoir l’Abit SE6, l’Asus CUSL2 et la MSI i815E Pro.

Le chipset i815E :

Présentation:

0136000000045197-photo-chipset-i815e.jpg
Avant tout il est important de rappeler qu’il existe deux versions de ce nouveau chipset « made in Intel » : l’i815 et l’i815E. Ces deux versions se différencient par le fait que l’i815 est pour sa part équipé du ICH version 1 (partie du chipset chargée de gérer les entrées/sorties) alors que l’i815E est lui équipé du ICH version 2. Cette nouvelle version à l'avantage de supporter l’UDMA 100 (contre UDMA66 pour l’ICH 1 et donc pour l’i815), un maximum de 4 ports USB via 2 contrôleurs (2 ports USB via un seul contrôleur pour l’ICH1) et le port CNR qui est un port destiné à recevoir des cartes Modem, réseaux, audio bas de gamme. Le CNR est donc la logique évolution du port AMR qui équipe les cartes i815 et qui se limite aux cartes modem et réseaux.
Malheureusement vu le nombre de cartes AMR qui ont vu le jour, on peut se demander si le port CNR ne va pas suivre le même chemin et s’il va vraiment servir à autre chose qu’à faire de la figuration sur nos cartes mères.

Au niveau sonore l’i815E intègre les fameux Codec AC’97 qui permettent de se passer de carte son et qui supporte désormais un maximum de 6 canaux sonores (contre 2 avec l’i815). Bien sur cette solution audio intégrée ne pourra en aucun cas remplacer une bonne " Sound Blaster Live !".

Vu les spécifications plus qu'alléchantes et le faible prix de l’i815E , les fabricants de cartes mères ont en très grande majorité opté pour ce chipset plutôt que pour l’i815, ce qui explique pourquoi nous allons nous uniquement nous intéresser dans ce dossier aux cartes mères équipées de l’i815E.

Pour ce qui est du reste l’i815E, tout comme l’i815 « classique », propose un chip graphique 2D/3D intégré, aux performances 3D plus que discutables comme le prouve le graphique ci-dessous. Cette solution intégrée n’aura donc aucun intérêt pour n’importe quel joueur et suffira uniquement pour les applications bureautiques et pour le surf sur Internet. Heureusement pour les joueurs Intel a eu la bonne idée, cette fois-ci, d’offrir la possibilité d’avoir recours sur les cartes mères i815E à une solution graphique externe via le port AGP 4x qui équipe chaque carte mère i815E. Ainsi les joueurs pourront très facilement désactiver la solution graphique du i815E pour pouvoir profiter de leur carte graphique 3D AGP préférée.

Performances solution graphique integrée de l'i815E


00045183-photo-performances-graphiques-i815e.jpg


00043419-photo-barrettes-m-moire-vive.jpg
Au niveau de la gestion de la mémoire on remarque un rapprochement entre l’i815E et le bon vieux chipset BX, ainsi le nouveau chipset d’Intel supporte « d’origine » la mémoire SDRAM. Ce qui signifie que contrairement au chipset i820, l’i815 ne passe par un MTH (Memory Translator Hub : convertisseur permettant aux cartes mères équipées de chipset ne supportant que la RAMBUS de supporter la SDRAM) pour supporter la mémoire SDRAM, et c’est tant mieux vu la catastrophe que fut le MTH sur l’i820 : grosses pertes de performances, bugs en tous genres…

Enfin, il ne faut pas oublier de noter que tout comme les derniers chipsets Intel ou VIA, l’i815E supporte la vitesse de bus de 133 Mhz et ce de manière officielle (c’est à dire sans overclocker les bus AGP et PCI comme sur le chipset BX), en plus des fréquences officielles de 66 Mhz et 100 Mhz. Ce qui lui permet de supporter aussi bien les Processeurs Pentium III que les processeurs Celeron et Celeron II.

A la vue de ces spécifications on peut donc espérer qu’Intel à (enfin) mis au point un chipset à la fois performant et disposant des dernières nouveautés matérielles. C’est ce que nous allons maintenant chercher à savoir.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top