Linux est-il prêt pour le grand public ?

13 mars 2008 à 17h26
0

Wine : un peu de Windows dans Linux



Nous l'avons vu tout au long de ces tests, il n'est pas question pour un néophyte de pouvoir utiliser Linux comme il utiliserait Windows. Il existe cependant un paquet possédant un certain intérêt pour ceux qui hésiteraient à franchir le pas du libre : Wine.

Ce logiciel, dont le nom est un acronyme récursif signifiant « Wine Is Not a Emulator », permet de faire fonctionner sous Linux des applications tournant habituellement sous Windows. Un logiciel pourvu de l'extension .exe téléchargé sur Clubic pourra par exemple être ouvert avec Wine.

Les logiciels officiellement compatibles



Wine n'est cependant pas compatible avec l'ensemble des programmes fonctionnant sous Windows et ses concepteurs mettent régulièrement à jour une liste des logiciels acceptant l'utilisation de Wine, liste de près de 6.000 programmes que vous pouvez consulter à l'adresse suivante :
Notez la présence de 726 applications multimédias (comme Mediacoder) et de quelque 2605 jeux, dont Counter-Strike Source, Crysis ou PES 2008.

Utilisation



Comment, en pratique, faire fonctionner une application initialement destinée à Windows sous Linux ? Il faut avant tout utiliser le gestionnaire de paquet de votre distribution préférée et faire une recherche sur le nom « Wine ». Cocher le paquet correspondant pour l'installation et cliquez sur « Appliquer ». Si le gestionnaire vous demande de satisfaire des dépendances, vous n'avez qu'à cliquer sur « OK » et l'installation devrait se passer sans problème. Un menu « Wine » apparait alors dans le menu avec, selon les distributions, des applications déjà disponibles comme la désinstallation de programmes ou Notepad.

Dès lors, il vous suffit de vérifier la compatibilité de l'application que vous souhaitez installer avec Wine (via le lien proposé plus haut) et de lancer le téléchargement sur les serveurs de Clubic, par exemple. Vous aurez alors le choix d'enregistrer le logiciel ou de l'ouvrir avec Wine. Cette dernière option vous permettra d'accéder à une installation tout à fait semblable à celle que vous trouverez sous Windows. L'installation achevée, vous pouvez alors lancer l'application en question via le menu Wine.

012C000000964872-photo.jpg
Une fois vos applications installées, elles deviennent accessibles via votre menu Wine


Dans la pratique



Si la liste des logiciels supportés par Wine est impressionnante, qu'en est-il dans la pratique ? Nous avons tenté d'installer des logiciels listés par les éditeurs de Wine, et d'autres qui ne le sont pas, comme Windows Live Messenger, Studio ou Photoshop Elements. Pas de surprise pour ces derniers, ils ne s'installent effectivement pas, une erreur arrivant soit au début, soit à la fin de l'installation.

Quant aux logiciels listés et donc censés être compatibles avec Wine, certains s'installent sans problème, comme Mediacoder, Filezilla, Hamachi ou VNC Viewer, mais d'autres ne semblent pas fonctionner. Counter-Strike Source, par exemple, nous a posé problème. Si Steam s'est parfaitement installé, impossible de lancer le jeu. Cependant, les difficultés à installer les bons pilotes pour notre carte graphique expliquent peut-être que nous ne soyons pas parvenus à faire fonctionner ce jeu. Un autre logiciel, censé tourner sous Wine, nous a également fait défaut, à savoir Speedfan, qui s'est installé mais ne s'est pas lancé. Notons toutefois que l'ordinateur utilisé possède un chipset qui supporte assez mal la lecture des sondes.

012C000000964854-photo.jpg
         
012C000000964870-photo.jpg

Si Steam s'est correctement installé, impossible de faire tourner Counter-Strike Source


Enfin, précisons que l'utilisation de Wine n'est pas une fin en soi et que le recours à des paquets Linux constitue l'assurance d'une stabilité plus grande, même si, évidemment, trouver les logiciels répondant à un besoin précis n'est pas toujours simple.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top