Coronavirus : une application en Chine pour savoir si on a côtoyé des personnes contaminées

12 février 2020 à 17h12
0
masque chirurgical

La Chine a lancé une nouvelle application mobile, pour endiguer la propagation du coronavirus. Son objectif : permettre à ses utilisateurs de savoir s'ils ont été en contact avec des personnes infectées, pour les inciter, le cas échéant, à rester confinés chez eux.

Vous connaissez Happn ? Il s'agit d'une application de rencontres, offrant la possibilité de retrouver en ligne les personnes croisées dans la journée. La Chine a pensé à une déclinaison de ce concept, mais appliqué à l'épidémie de coronavirus. Cela vous paraît glauque ? Attendez de lire les détails du fonctionnement.

« Contact étroit » ou « contact général » ?

L'application mobile « Close contact detector » a été lancée par l'entreprise China Electronics Technology Group, appartenant à l'État chinois. Son développement a été soutenu par plusieurs organismes gouvernementaux, dont la Commission nationale de la santé et le ministère des Transports.


Concrètement, elle propose aux citoyens chinois de vérifier s'ils ont été en « contact étroit » (close contact) avec des personnes infectées par le coronavirus, ou même simplement soupçonnées d'en être atteintes. Si la réponse est positive, l'application demandera à son utilisateur de rester chez lui et de se tourner vers les autorités sanitaires du pays.

Mais qu'est-ce qu'un « contact étroit » ? D'après l'agence de presse chinoise Xinhua, cela correspond, par exemple, aux collègues de travail, aux camarades de classe ou aux personnes vivant dans la même maison. La question se complique dans d'autres situations, comme lors d'un voyage en avion. Dans ce cas, on parlera de « contact étroit » si l'individu contaminé se trouvait à moins de trois rangées de l'utilisateur. Sinon, il ne s'agira que d'un « contact général ».

Vérifier la situation de ses proches

Pour obtenir ces renseignements, les utilisateurs sont invités à scanner un QR code via une application comme WeChat ou Alipay. Ensuite, il leur suffit d'entrer leur nom et leur numéro national d'identification. Et pour ne rien enlever au côté malsain de la démarche, chaque personne peut effectuer ces vérifications sur trois individus différents (à condition de connaître leur numéro d'identification).


Sans surprise, cet outil a soulevé des inquiétudes chez les défenseurs de la vie privée, déjà préoccupés par le recours de plus en plus systématique à la surveillance des citoyens. Mais d'autres observateurs ont souligné que la fin justifiait les moyens. Face à un virus qui a déjà fait plus de 1 000 morts dans le pays, la question de la confidentialité des données passerait donc au second plan.

Source : Engadget
Modifié le 12/02/2020 à 17h25
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top