cPark, le Waze du stationnement, arrive à Paris

le jeudi 31 mai 2018
Le Waze du stationnement arrive à Paris. Après avoir conquis les grandes villes belges avec 85.000 utilisateurs, cPark arrive en France et commence par la capitale.

L'application permet aux utilisateurs de signaler à la communauté les contrôles de stationnement en direct ou à l'inverse, les zones où les contrôles sont absents.

cpark


Un Waze du stationnement bientôt en France, déjà à Paris


Éviter les amendes en sachant où se garer et trouver le stationnement adéquat, c'est ce que propose cPark. L'application belge permet de manière légale de trouver les différentes zones de stationnement (gratuites, payantes, à disque) selon la ville où vous vous trouvez. Elle communique à ses utilisateurs les informations nécessaires comme le tarif, les heures où il est autorisé de se garer ainsi que la durée maximale autorisée.

L'application compte 85.000 utilisateurs en Belgique et elle est déjà utilisable dans les grandes villes belges, comme par exemple Anvers, Bruxelles, Bruges et Namur. Elle est désormais prête à s'installer dans les grandes villes françaises et commence par la capitale, ce qui constitue une aide non-négligeable pour les conducteurs parisiens, vu la difficulté à trouver une place et le prix des amendes. La start-up bruxelloise a pour objectif d'avoir « 200.000 utilisateurs en France d'ici la fin de l'année » explique Hadrien Crespin, fondateur de cPark au Figaro.

cpark


Le fonctionnement communautaire semblable à celui de Waze


L'application bruxelloise permet aux utilisateurs de signaler plusieurs informations à la communauté. Ils peuvent, dès qu'ils voient un contrôle des stationnements, le signaler et les usagers en seront immédiatement informés. Si un utilisateur reçoit malheureusement une amende, il peut également le signaler et indiquer son montant. Il est par ailleurs possible au contraire de donner les lieux de stationnement où il y a peu ou pas de contrôle.

Grâce aux informations envoyées, l'application peut estimer les horaires de passages des contrôles de stationnement et indiquer les risques d'être contrôlé (en fonction de l'heure) dans la zone où l'utilisateur est garé. La fourchette du montant de l'amende est aussi indiquée à l'utilisateur.

L'application n'est pour le moment disponible qu'à Paris, la start-up bruxelloise attendant de voir si cPark est suffisamment populaire avant de la rendre disponible dans les autres villes.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top