Fuite de données : même la NASA s'y met

Par
Le 19 décembre 2018
 0
hacker-cybercriminel.jpg

Même une institution gouvernementale ultra-protégée n'est pas à l'abri d'une grosse fuite de données privées. C'est ce qu'a subi la NASA en octobre dernier. Dans un communiqué, l'agence spatiale a détaillé le piratage dont elle a été victime. Les employés sont les premiers concernés par ce hack assez inquiétant.

Dans un message interne, la NASA précise qu'elle a été hackée et qu'un intrus, toujours inconnu, s'est emparé de données personnelles de plusieurs nouveaux et anciens employés, en accédant aux serveurs stockant des informations importantes telles que des numéros de sécurité sociale.

Des données personnelles subtilisées sur les serveurs

Le hack a été découvert le 23 octobre dernier, et on ne sait pas vraiment pourquoi l'agence spatiale est restée silencieuse pendant presque deux mois. La pratique reste tout de même assez courante aux USA, les entreprises préférant d'abord enquêter sur un incident de ce type avant d'en notifier les victimes.

Pour le moment, la NASA n'est pas encore en mesure de donner une échelle précise sur le volume de données dérobées. Elle travaille actuellement avec ses partenaires spécialisés dans la cybersécurité pour examiner les serveurs touchés et mesurer l'ampleur du piratage. Le nombre d'employés concernés n'est pas non plus connu à ce jour. La NASA a tout de même informé l'ensemble de ses salariés afin qu'ils puissent prendre des mesures dans le cas où ils seraient victimes d'escroquerie.

Les investigations avanceront petit à petit

L'agence spatiale a promis d'informer régulièrement son personnel au sujet des avancées de l'enquête. La NASA a précisé que cette enquête prendrait beaucoup de temps, et aucun représentant de l'entreprise n'a voulu faire une déclaration plus officielle pour le moment.

C'est la troisième fois que la société est victime d'un hack après ceux de 2011 et 2016.

Source : ZDNet

Les dernières actualités Piratage informatique

scroll top