Le Coronavirus et Greta Thunberg : des leurres idéaux pour les victimes des cybercriminels

04 février 2020 à 15h35
0
Greta Thunberg
© Leonhard Lenz / Wikipédia

Les groupes de hackers n'hésitent jamais à rebondir sur les inquiétudes collectives pour mener des campagnes malveillantes. La preuve avec le coronavirus et la militante suédoise.

Alors que le coronavirus a franchi la barre des 20 000 cas dans le monde mardi et Greta Thunberg fêté ses 17 ans en janvier, les deux sujets, très commentés ces dernières semaines pour le premier et depuis plusieurs mois pour le second, attirent aussi bien l'attention du public que celle des cybercriminels, qui y voient une opportunité pour développer leurs activités. La peur du coronavirus et du changement climatique constitue un vrai catalyseur. Le groupe TA542, très actif et notamment à l'origine du cheval de Troie bancaire Emotet, surfe sur cette tendance pour obtenir des clics.

Des menaces qui se répandent

Les équipes du spécialiste de la cybersécurité Proofpoint ont constaté l'utilisation de leurres sur le thème du coronavirus dans des campagnes frauduleuses par courrier électronique au Japon. Il n'est pas impossible que d'autres pays soient touchés à l'avenir.


Concernant Greta Thunberg, la jeune militante écologiste suédoise fait l'objet de diverses campagnes malveillantes réparties cette fois un peu partout dans le monde : de l'Australie aux États-Unis en passant par l'Autriche, l'Allemagne, Hong Kong, le Japon, la Malaisie, Singapour, l'Espagne, la Suisse ou les Émirats arabes unis.

Sensibilisation, conseils, offres de goodies... l'efficacité des techniques des cybercriminels

Le groupe TA542 dispose des moyens nécessaires pour mener plusieurs campagnes en même temps. Pour tenter de piéger les internautes japonais, les hackers envoient des courriers électroniques en se faisant notamment passer pour une salle de bien-être issue d'un centre de santé publique. Avec malice, TA542 inclut dans ses mails des conseils de santé en indiquant les symptômes et les précautions à respecter s'agissant du coronavirus. Les courriers sont généralement accompagnés d'une pièce-jointe au format Word, qui une fois ouverte permet l'installation d'Emotet.

Les hackers commencent également à se servir de sites web sur le thème du virus pour se livrer à de nouvelles attaques malveillantes.

emotet_jan.png
© Proofpoint


Les leurres sur le thème de Greta Thunberg sont aussi basés sur le principe de la pièce-jointe insérée au mail. Mais certains courriers électroniques tentent d'appâter les internautes en leur proposant de profiter d'une offre de t-shirts, pantalons, stylos, affiches et tasses à l'effigie de la militante, le tout gratuitement. Une première campagne de ce type avait déjà été lancée en décembre dernier. La retrouver à nouveau est une preuve qu'elle fut un succès pour les cybercriminels.

emotet_greta.png
© Proofpoint

Source : Proofpoint
Modifié le 04/02/2020 à 15h39
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Star Wars : un énorme coffret 4K Ultra HD

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top