Une université attaquée par ses ampoules et ses distributeurs

13 février 2017 à 09h48
0
Les experts en sécurité informatique qui s'inquiètent de l'avènement des objets connectés et de la possibilité de les détourner pour les utiliser dans des attaques ont trouvé, en 2016, un nouvel argument. La branche sécurité de l'opérateur américain Verizon a publié fin janvier 2017 un extrait de sa prochaine publication sur les risques informatiques et les études de cas réels traités par ses équipes.

L'extrait se concentre sur l'attaque subie par une université américaine qui n'a pas été nommée : son propre réseau d'objets connectés s'est retourné contre elle.

Les pirates transforment tous les objets connectés en botnets



Ce cas d'école présenté par Verizon a de quoi poser des questions sur la sécurité des réseaux connectés. Les pirates n'ont en effet pas eu de mal à pénétrer le réseau : le logiciel malveillant utilisait une simple technique de force brute (qui consiste à tester les mots de passe un par un pour trouver le bon) afin de prendre le contrôle d'un objet connecté. Ensuite il s'installait sur celui-ci et l'utilisait pour attaquer le suivant, toujours par la même technique de force brute.

Lorsque l'université s'est rendu compte du problème, il était trop tard : le malware avait transformé en machine zombie près de 5 000 objets connectés. Les distributeurs de soda et même les ampoules sont tombés sous son contrôle : afin de mettre en place un système informatisé de gestion et de réduction des dépenses, quasiment tout objet avait été connecté au réseau. Le malware en a pris le contrôle et changé les mots de passe de sorte à ce que l'administrateur ne puisse plus y accéder.

0258000008315104-photo-botnet-malware-ban.jpg


Une attaque DDoS contre plusieurs noms de domaine



L'université a donc appelé la Verizon RISK Team, la task-force de l'opérateur américain contre les attaques informatiques. Cette dernière a analysé les logs et découvert que ce réseau de plus de 5 000 objets connectés envoyait une requête DNS toutes les 15 minutes vers des noms de domaine liés aux poissons, algues ou encore crustacés... toute nourriture marine en somme. La raison reste inconnue.

La Verizon RISK Team a réussi à résoudre le problème en réussissant à capter les nouveaux mots de passe pour accéder de nouveau aux objets connectés transformés en zombies. Une solution bien moins chère que celle initialement pensée par les services de l'université : changer tous les objets connectés.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top