Quel est le meilleur antivirus ? Notre comparatif 2018

le vendredi 06 avril 2018

Les clés pour choisir un antivirus


Avec la multiplication des outils de protection intégrés dans les OS, les logiciels antivirus gratuits et les suites de sécurité payantes à renouveler chaque année, faire son choix peut vite devenir un véritable casse-tête.

Avant toute chose, il est important de déterminer quels sont vos besoins en fonction de votre niveau de connaissance en informatique, du nombre d'appareils et OS à protéger, de vos usages et bien sûr de votre budget. Pour mettre en place la meilleure protection possible, il convient également de bien comprendre les rouages, les capacités, mais aussi les limites des antivirus.

antivirus avast launch lifestyle


Comment faire son choix ?


Si vous faites partie des internautes prudents ayant une parfaite connaissance des bonnes pratiques de sécurité à respecter pour éviter les dangers, un antivirus gratuit tel que Windows Defender peut faire l'affaire.

À partir du moment où vous recherchez une solution plus complète pour protéger tous les appareils du foyer, deux choix s'offrent à vous : opter pour une suite de sécurité gratuite (Avast Antivirus, Avira Antivirus...), ou privilégier un abonnement à une édition payante à renouveler chaque année telle que McAfee Antivirus Plus ou Trend Micro Maximum Security.

Pour vous aider à faire votre choix, nous avons testé et confronté les dernières versions des principaux antivirus du marché en nous concentrant notamment sur leur capacité défensive, leurs fonctions additionnelles, leur impact sur le système et l'interface utilisateur.

Quel est le minimum que doit faire mon antivirus ?


Chaque année, les éditeurs de sécurité détectent plusieurs centaines de millions de fichiers malveillants à travers le monde. Les virus qui se propagent au hasard d'ordinateur en ordinateur en les bloquant ou en détruisant leurs données ne sont plus vraiment à l'ordre du jour. Même si les éditeurs continuent d'exploiter les bases de signatures traditionnelles pour les détecter, la grande majorité des cyberattaques actuelles reposent aujourd'hui sur des techniques beaucoup plus sophistiquées. Des spywares aux adwares (logiciels espions et publicitaires), en passant par les trojans, les rootkits, le cryptomining, les malwares, les ransomwares, les exploits de vulnérabilité, ou encore le phishing, les internautes sont menacés de toutes parts. Ces attaques visent à infecter les machines connectées dans le but de subtiliser des informations confidentielles (coordonnées bancaires, mots de passe, adresses email...), prendre le contrôle d'un ordinateur à distance, chiffrer des données personnelles afin d'exiger une rançon à leur propriétaire contre leur restitution (ransomwares), etc.

Pour lutter contre l'ensemble des menaces connues et inconnues, les suites de sécurité disposent d'une part d'une base de signatures virales mises à jour en permanence via le cloud, et d'autre part, de différents boucliers défensifs plus ou moins avancés.

bitdefender interface comparatif antivirus


L'évolution des menaces


Selon une étude réalisée par les chercheurs de Malwarebytes entre 2016 et 2017, les ransomwares contre les particuliers et les entreprises ont augmenté respectivement de 93 et 90 % en 2017. Pire encore, entre les mois de juillet et septembre 2017, la détection de ransomwares via les outils de l'éditeur américain a grimpé de 700 % ! L'exploitation des vulnérabilités, les trojans bancaires, les adwares, les spywares et les mineurs de cryptomonnaie font également partie des menaces ayant augmenté significativement. Pour lutter contre ces nuisibles, les antivirus intègrent plusieurs couches de protection.

Outre une base virale sur le cloud, ils disposent d'un système d'analyse comportementale et heuristique en temps réel permettant de détecter des fichiers malveillants en se basant sur la reconnaissance de parties de codes ou sur leur comportement. Les moteurs d'analyse s'appuient sur ces deux techniques pour détecter les codes malveillants qu'ils soient connus ou inconnus (sans signature répertoriée). L'ensemble des solutions de sécurité de notre comparatif intègre également des modules anti-spyware et anti-phishing plus ou moins avancés pour bloquer les tentatives d'usurpation de l'identité ainsi que les sites web et les téléchargements dangereux.

norton antivirus


Richesse fonctionnelle et ergonomie


Pour se démarquer les uns des autres, la plupart des éditeurs de sécurité avant tendance ces dernières années à multiplier les ajouts de fonctionnalités additionnelles : gestionnaire de mot de passe, protection des réseaux Wi-Fi et de la webcam, outils d'optimisation PC, chiffrement de fichiers, broyeur de fichiers, etc. Mais attention, ces outils sont souvent loin de tenir toutes leurs promesses et ils peuvent se révéler très décevants comparativement à des solutions dédiées telles que Dashlane (gestion des mots de passe), CCleaner (optimisation du système), ou AxCrypt (chiffrement de données), par exemple.

Parmi les nouvelles tendances, soulignons Norton qui offre un généreux espace de stockage cloud sécurisé de 25 Go, ou encore Avira qui a intégré dans sa version gratuite un VPN indépendant (limité à 500 Mo/mois). Les éditions de Kaspersky et BitDefender notamment disposent d'un VPN intégré qui ne peut pas être utilisé indépendamment.

Les suites de sécurité se singularisent également par leur interface plus ou moins simple à prendre en main, et surtout leurs possibilités de réglages avancés. Certains éditeurs comme Norton ou Trend Micro s'adressent clairement au plus grand nombre en privilégiant un mode de fonctionnement « tout automatique » avec très peu de possibilités de paramétrages. BitDefender, Kaspersky ou encore ESET jouent sur les deux tableaux en proposant un mode automatisé pour les néophytes, et des outils avancés (bien cachés) permettant aux utilisateurs experts de paramétrer les modules de protection jusque dans les moindres détails.

Quid des nouvelles protections des antivirus ?


Tradition du nouveau millésime oblige, la plupart des éditeurs renouvellent chaque année leurs suites antivirus. Ils profitent de l'occasion pour renforcer leurs moteurs de détection, développer de nouveaux boucliers défensifs ou de nouvelles fonctionnalités diverses et variées.

Entre 2017 et 2018, on constate une accalmie chez les éditeurs qui en dehors de quelques exceptions se sont essentiellement concentrés sur l'amélioration de leurs outils de défense proactive et la couverture multiplateforme. Les versions Mac et iOS se révèlent globalement encore très limitées par rapport à celles pour Android et Windows. Plusieurs éditeurs mettent enfin l'accent sur un accès gratuit et illimité à leur support technique pour leurs abonnés.

Défense proactive : les moteurs d'analyse de dernière génération


Cette année encore, les ransomwares (ou rançongiciels) focalisent toute l'attention des éditeurs de sécurité. En 2017, les vagues d'attaques des ransomwares WannaCry et Petya ont fait des milliers de victimes parmi lesquelles se trouvent de nombreuses entreprises et institutions dans le monde qui étaient pour la plupart protégées par des solutions antivirus.

De plus en plus subtiles et complexes, les attaques par rançongiciels combinent différentes techniques pour infecter les machines et in fine crypter leur contenu. Une situation qui force les éditeurs à essayer d'améliorer constamment leur arsenal défensif. Toutes les suites antivirus de notre comparatif, y compris Windows Defender, disposent d'un bouclier anti-ransomware (englobé parfois dans un module anti-malware selon les éditeurs) plus ou moins performant.

Les principales innovations se trouvent essentiellement dans la défense proactive mêlant moteurs d'analyse heuristique et comportementale. Le but étant de pouvoir détecter les codes malveillants inconnus (sans signature) ou les variantes d'attaques connues sans intervention humaine. Les boucliers anti-ransomware et anti-exploit reposent sur des technologies d'intelligence artificielle et de machine learning qui font des analyses poussées sur le cloud.

Différentes méthodes consistent soit à sécuriser complètement des dossiers sensibles (documents, photos...) par des technologies de chiffrement, soit à surveiller les dossiers et les applications en exécution afin de bloquer les programmes ou les processus non autorisés qui tenteraient de verrouiller des données.

trend micro protection ransomware comparatif antivirus 2018


Les éditeurs se concentrent également sur le renforcement des moteurs d'analyse des vulnérabilités pour lutter contre l'exploitation des failles de sécurité et les attaques zero-day. Les solutions de sécurité les plus avancées surveillent constamment l'état des mises à jour de Windows et des applications tierces pour éviter toute intrusion. ESET, Kaspersky, BitDefender et Malwarebytes font toujours figure de précurseurs dans ce domaine.

Plusieurs suites de sécurité proposent des outils de nettoyage et d'optimisation pour Windows. Plus ou moins aboutis, ces modules permettent par exemple d'optimiser le démarrage système, de nettoyer les disques durs, de rechercher des doublons, ou encore de rechercher des erreurs dans la base de registre. La plupart versions payantes disposent également d'un pare-feu permettant de contrôler l'accès réseau et empêcher les tentatives de hacking à distance.

malwarebytes protection exploits comparatif antivirus 2018


Les nouvelles fonctions


La tendance est à l'implémentation de VPN (Virtual Private Network) indépendants, ou intégrés dans un navigateur maison. Kaspersky, Avast, Avira, ou encore BitDefender proposent des solutions qui demeurent toutefois limitées au niveau du choix de la localisation et du poids de données.

Pour le nouveau millésime, les éditeurs qui n'avaient pas encore intégré certaines fonctions comme la surveillance des réseaux Wi-Fi, la protection de la webcam, ou encore de chiffrement de fichiers se sont contentés de combler leur retard. Les options les plus populaires comme les gestionnaires de mots de passe ou de contrôle parental sont encore souvent réservées aux éditions premium les plus chères. Même constat pour les pare-feu que Microsoft propose gratuitement dans Windows Defender.

avast gratuit fonctionnalités comparatif antivirus 2018
Modifié le 01/06/2018 à 15h36