Pourquoi installer un antivirus ou une suite de sécurité pour Mac ?

18 juin 2020 à 08h56
5
Cet article est sponsorisé par Intego. Consultez notre charte.
Antivirus Mac macOS

Pourquoi installer un Antivirus sur un Mac ? Contrairement aux idées reçues, les ordinateurs d'Apple ne sont pas immunisés comme par magie contre les menaces. Même s'ils sont moins répandus que sur Windows, les logiciels malveillants existent parmi d'autres risques potentiels.

Le Mac à l'abri des virus : une idée reçue de moins en moins vraie

Le Mac a une image d'ordinateur à l'abri des virus. Et cette image est en partie fondée. Si les logiciels malveillants ont connu une explosion au début des années 2000, sur Windows, c'est notamment à cause de l'omniprésence de ce dernier. La part de marché de Windows est rapidement devenue massive alors que le Mac demeurait une plateforme de niche. Les auteurs de logiciels malveillants cherchent à cibler les systèmes qui leur apporteront le plus de bénéfices possible, surtout depuis que la cybercriminalité est devenue une économie.

La sécurisation de Windows à l'époque était aussi en cause à une époque où il manquait à Microsoft une démarche que la firme de Redmond a fini par adopter. Mais si la robustesse du Mac en matière de sécurité a de vrais fondements et continue à évoluer, macOS n'est pas exempt de vulnérabilités, et peut être la cible de logiciels malveillants. Ils sont tout simplement moins nombreux.

MacBook sécurité

Moins nombreux... mais tout de même en progression. Des enquêtes régulières comme montrent une augmentation du nombre de malwares, et notamment des logiciels publicitaires, sur Mac. Ces dernières années, on a également pu voir des ransomwares se propager via des méthodes plutôt ingénieuses, cachés par exemple dans des applications comme Transmission, usurpant même un certificat développeur pour passer outre les barrières intégrées à macOS.

virus 3.png

Adopter un antivirus sur Mac permet de se défendre contre ces éventuelles menaces, et surtout de le faire de manière préventive, même si Apple met régulièrement sa protection intégrée à jour. Les utilisateurs Windows peuvent témoigner à quel point la simple mise à jour d'une base de malwares répertoriés ne suffit plus.

Dans un environnement devenu multi-systèmes, il n'est pas non plus rare de jongler, au bureau comme à la maison, entre des Mac et des PC sous Windows. Un antivirus sur Mac est aussi capable de détecter des logiciels malveillants pour Windows présents sur une clé USB ou d'un disque dur externe que l'on utilise pour transférer des données entre les deux, sans risque de les exécuter.

Phishing et attaques sur le réseau : un risque universel

Au-delà du téléchargement et de l'installation de logiciels malveillants, la cybercriminalité a recours à des vecteurs universels qui n'ont que faire du niveau de sécurité d'un OS. La cible des arnaques en ligne n'est pas le système, mais la crédulité de l'utilisateur. Une page qui se fait passer pour une banque en ligne, une administration ou une entreprise de livraison pour voler des identifiants peut toucher un « Mac addict » comme un utilisateur de Windows. Les logiciels de sécurité intègrent des fonctionnalités permettant de détecter et bloquer ces pages ou adresses frauduleuses. La plupart des navigateurs web proposent un module anti phishing en standard. L'adoption d'une solution apporte une expertise supplémentaire pour déceler des pages qui passeraient à travers les mailles d'un autre filtre.

Intego Internet Security

Un Mac, comme un PC sous Windows, peut être vulnérable à des attaques sur le réseau et a besoin d'un pare-feu pour se défendre. Vous pouvez ainsi protéger vos données contre des connexions suspectes ouvertes par une application, et qui pourraient transmettre des données sensibles sur ses serveurs. Un pare-feu efficace renforce également votre niveau de sécurité sur des réseaux Wi-Fi publics. Celui intégré à macOS a le mérite d'exister, mais demeure assez basique quant à ses fonctionnalités : il ne propose pas de manière simple de bloquer les connexions sortantes.

Pare feu MacOS.jpg

Contrôle parental : une protection plus complète

MacOS intègre un module de contrôle parental. Celui-ci offre des fonctionnalités de base : listes noires ou listes blanches de sites web, définition de plages horaires, limitations de l'accès à certains contacts, ou filtrage des contenus iTunes ou du Mac App Store selon les critères de classification. Adopter un logiciel de sécurité dédié peut renforcer cette protection avec un filtrage des contenus web plus réactif et mis à jour par un éditeur spécialisé dans ces tâches. La protection peut être adaptée à chaque enfant via des profils personnalisés.

Content_Barrier_4_CB.jpg

En gardant bien entendu à l'esprit le rôle essentiel du dialogue et de la confiance, les logiciels de sécurité peuvent être des outils efficaces pour détecter des tentatives de cyber harcèlement. De même, l'idée est aussi de permettre l'autorisation à distance de certains contenus via une interface web. Une solution de contrôle parental complète peut vous rassurer sur l'usage que vos enfants font de leur ordinateur, et c'est valable sur PC comme sur Mac !

Lien partenaire

Cet article nous a été commandé par Intego.
Pour autant et comme expliqué dans notre charte, l'angle de cet article a été décidé par la rédaction et son contenu rédigé, lui aussi, en toute indépendance.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
0
Blap
“c’est valable sur PC comme sur Mac !”<br /> Normal vu qu’un Mac est un PC, il faut dire “Windows” pas “PC” là
Vanilla
Non. Cela fait 40 ans qu’on différencie (compatible) PC/MAC.<br /> Depuis la pub américaine (comparative, interdite en France) qui avait pour base:: ** i’m a pc // i’m a mac **
cirdan
C’est peut-être utilisé de manière générique mais il n’empêche qu’un Mac est aussi un PC au sens originel et littéral, comme on peut aussi avoir un PC sous Linux. Il est clair que la phrase voulait faire une différence entre Mac et Windows et la remarque de @blap est pertinente.<br /> D’ailleurs l’auteur de l’article le confirme indirectement quelques paragraphes plus haut : “Un Mac, comme un PC sous Windows, …”.
Vanilla
Pour éclaircir ce que j’entends par compatible (ibm) PC:<br /> Ça remonte même avant la naissance de windows…
fg03
Mais voyons IBM ne fait plus de PC… ça n’a plus de sens. :o)
Urleur
les gratuits font très bien leur job et suffit comme sur pc d’avoir des bloqueur sur firefox et aller en mode privée, voilà.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers articles

Saliout 5 : quand les stations avaient encore beaucoup à nous apprendre
Faut-il réellement installer un antivirus sur vos appareils ?
RFID : quels sont les dangers et comment s'en protéger ?
We choose to go to the Moon… Le discours qui engagea la course à la Lune
Les lancements de fusées orbitales portées par avion, un délicat compromis
O’clock, une école de développement web pas comme les autres
Iridium, le rêve avant l'heure de la communication globale
Rentrée 2022 : notre sélection pour équiper les étudiants, les télétravailleurs et tous les autres
Les meilleures applications mobiles pour une rentrée 2022 réussie !
8 mythes et réalités sur l'impact écologique de Bitcoin
Haut de page