Logiciels malveillants contre antivirus : l'histoire d'une lutte sans fin

24 août 2018 à 17h59
0

La tendance actuelle : Ransomwares et iOT


L'écosystème des menaces a considérablement changé plus de 40 ans après le premier virus. L'ère des attaques massives de vers est également révolue, alors que les petites frappes de multiples logiciels malveillants sont devenues la norme. Parmi les tendances des dernières années, on peut toutefois noter la montée en puissance des ransomwares, qui peuvent avoir un énorme impact.

Fotolia ransomware cybercriminalité

Conçus pour extorquer de l'argent à l'utilisateur, le ransomware chiffre ses données personnelles et promet de les déchiffrer en l'échange d'une rançon. Que l'utilisateur paye ou pas n'a pas forcément d'incidence sur l'issue : la restauration est loin d'être systématique. Certains honorent leur "promesse", d'autres non.

CryptoLocker en 2014, et surtout WannaCry en 2017 se sont montrés particulièrement nocifs. Le dernier a immobilisé de nombreuses entreprises infectées. La seule solution efficace est la protection en amont des données utilisateur, en empêchant au préalable leur modification.

Bitdefender Total Security

Connectés, oui. Sécurisés, non.


Autre star sinistre de ces dernières années, le botnet Mirai découvert en 2016 ciblait les objets connectés tels que les caméras de sécurité de certains fabricants, profitant de leurs vulnérabilités. La multiplication des objets dans la maison est un vecteur d'infection à ne pas sous-estimer. De plus en plus accessibles, ils proviennent de fournisseurs parfois peu fiables, et exécutent des micrologiciels au niveau de sécurité qui peut être très bas.

Le préjudice, pour l'utilisateur, n'est pas directement perceptible. Le but de Mirai est essentiellement de lancer des attaques de déni de service sur les serveurs de nombreuses entreprises, dont l'incapacité à exercer leur activité peut, elle, avoir des répercussions indirectes sur l'utilisateur. Le botnet a ainsi perturbé l'usage de Netflix, Twitter, GitHub, Airbnb ou Reddit, en utilisant les ressources système de foyers qui peuvent être ses clients. Mais ce client ne fera pas forcément le rapprochement entre les deux.

La parade pour y remédier est la surveillance d'activités anormales sur le réseau, en passant notamment par une solution physique qui peut être intégrée au routeur ou proposé sous la forme d'une box dédiée comme la BitDefender Box. Ainsi, même les appareils qui ne peuvent pas embarquer de protection antivirus peuvent être protégés et leur trafic illégitime stoppé.

Et maintenant, on fait quoi ?


En plus de 40 ans, nous sommes donc passés d'un micro phénomène touchant uniquement des passionnés d'informatiques un peu farceurs à une industrie qui peut ralentir l'activité d'entreprises ou de services publics, confisquer les données d'utilisateurs ou détourner l'usage de leurs objets connectés.

Ce serait franchement terrifiant si ce mouvement ne s'était pas heureusement accompagné d'une évolution en parallèle des solutions permettant de prévenir ou de remédier à ces attaques. Pas toujours en accord avec les besoins des utilisateurs, parfois créatrices d'autres problèmes de consommation de ressources système, ces solutions demeurent malgré tout un filet de sécurité nécessaire, notamment pour le grand public qui n'a pas forcément conscience des risques qu'il encourt.

La suite au prochain épisode !

Cet article vous est offert par Bitdefender.
Pour autant, comme expliqué dans notre charte, Bitdefender nous a laissé toute liberté dans le choix du sujet ainsi que dans son traitement.
ARTICLE SPONSORISÉ
Modifié le 24/08/2018 à 18h30
15 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Une
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
La taxe GAFA tout juste adoptée ne plait pas du tout à Trump
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
scroll top