Goldman Sachs prévoit de nouvelles baisses du prix du Bitcoin

Par ,
le 06 août 2018
 0
capture dÂ
Investment Strategy Group, Bloomberg

Goldman Sachs, véritable mastodonte de la finance mondial, vient de publier son rapport semestriel sur les perspectives économiques pour 2018. L'équipe d'expert en charge de l'étude n'y va pas par quatre chemins : selon eux, la valeur du bitcoin devrait continuer de chuter.

Dans ce rapport, Sharmin Mossavar-Rahmani, directrice des investissements chez Goldman Sachs, a laissé une note assez claire et pessimiste concernant l'avenir des cryptomonnaies.

Selon elle, le bitcoin comme les autres monnaies alternatives ne remplissent pas les rôles traditionnels d'une devise, à savoir qu'elles ne sont ni un moyen d'échange, ni une unité de mesure ou une réserve de valeur. Cette analyse relativement acerbe de la situation des cryptomonnaies n'est pas une première, mais venant d'une banque d'investissement telle que Goldman Sachs, cela pourrait avoir des répercussions directes sur la confiance des investisseurs vis-à-vis de ces monnaies virtuelles.

Par ailleurs, depuis cette déclaration le cours du bitcoin a continué de chuter en atteignant ce lundi 6 août la barre des 6977 $. Depuis décembre 2017, l'évolution du cours a perdu près de 12 000 $.

shutterstock_716413975.jpg
Goldman Sachs Headquarters - © Felix Lipov / Shutterstock.com

Bien qu'assez réaliste, cette observation baissière n'est cependant pas l'avis de tous les professionnels de la finance. Ainsi, l'intercontinental Exchange (ICE) a récemment décidé de s'unir avec d'autres grands groupes afin de proposer un système de paiement nommé Bakkt et qui a pour ambition de propulser le bitcoin comme la principale monnaie de l'Internet.

Un engouement dû à la surmédiatisation


Malgré les diverses de prises de position en faveur du bitcoin de la part de David Solomon, le nouveau CEO de Goldman Sachs, ainsi que la récente ouverture d'un bureau de négociation en bitcoin, la cryptomonnaie est encore jugée trop instable pour devenir une classe d'actifs comparable à celles des devises courantes.

La responsable des investissements a par ailleurs déclaré que ? les cryptomonnaies ne représentent que 0,3% du PIB mondial à la mi-2018. En fait, nous pensons qu'elles attirent beaucoup l'attention des médias alors que cela n'est pas justifié. ? Une déclaration qui renforce encore un peu plus le positionnement baissier de la célèbre banque d'investissement.
Modifié le 06/08/2018 à 14h54

Les dernières actualités

scroll top