Bitcoin consomme autant d’énergie que l’Irlande

Par ,
le 21 mai 2018
 0
Comparaison n'est pas raison, dit le dicton. Mais l'image est tout de même saisissante : un économiste spécialiste de la blockchain estime qu'au minimum, le réseau Bitcoin est à niveau de consommation électrique de 2,55 gigawattheures par an, soit l'équivalent de la consommation annuelle électrique de l'Irlande.

Pour rappel, un gigawattheure (GWh) est une unité équivalente à mille millions (1 000 000 000) de watts heure ou un million de kilowattheures

Et la trajectoire du réseau Bitcoin montre que sa consommation va encore tripler, avant de se stabiliser, et de décroître.

Déjà l'Irlande, bientôt l'Autriche


Le bitcoin déchaîne les passions : certains voient en lui un simple produit spéculatif et une monnaie parfaite pour le crime organisé ; d'autres le considèrent comme un projet révolutionnaire de décentralisation de la production monétaire et des échanges financiers. Mais ce que personne ne pourra contester, c'est le bilan énergétique du réseau Bitcoin : le minage de la cryptomonnaie consomme des quantités effarantes d'énergie.

Et ce constat vaut pour tous les réseaux de production de cryptomonnaie, Bitcoin n'étant que le plus gros et le plus célèbre, mais aussi le plus gourmand. Dans la revue spécialisé dans le secteur de l'énergie Joule, l'économiste spécialiste de la blockchain Alex de Vries estime qu'à lui seul, le réseau Bitcoin consommait en mars 2018 l'équivalent de 2,55 GWh par an. Soit à peine moins qu'un pays comme l'Irlande, dont la consommation électrique est de 3,1 GWh/an.

bitcoins


Le Lightning Network comme espoir


Le réseau Bitcoin traitant chaque jour environ 200.000 transactions, un rapide calcul permet de dire que chacune d'entre elle demande aujourd'hui 300 kWh. Au tarif régulé EDF, c'est une facture de 35 euros. C'est aussi ce que consomme un réfrigérateur... en un an. Et la trajectoire de Bitcoin est ascendante : Alex de Vries estime que très bientôt, créer un Bitcoin demandera trois fois plus d'énergie, soit 900 kWh.

Bitcoin absorbera bientôt l'équivalent de 7,67 GWh/an, soit ce que consomme un pays comme l'Autriche. L'équation énergétique du bitcoin est donc un vrai problème. Certains disent que le minage de cryptomonnaies une catastrophe écologique en puissance, à rebours de tous les nécessaires efforts de sobriété énergétique. Mais l'espoir est permis : Alex de Vries estime que le pic de consommation de Bitcoin sera atteint cette année, et devrait se stabiliser grâce à des solutions techniques comme le Lightning Network qui permettront de désengorger la blockchain, et d'alléger son bilan carbone.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top