La Suède demande à l’Europe de bannir le bitcoin au nom du Pacte de Paris pour l’environnement

24 novembre 2021 à 11h00
59

À l’instar de la Chine et de l’Inde, c’est au tour de la Suède de vouloir interdire le minage de Bitcoin , trop gourmand en énergie. Le procédé demande toujours plus de ressources et la Suède connaît une augmentation importante de sa consommation, au point de ne plus pouvoir respecter ses objectifs inclus dans les accords de Paris pour le climat.

Les entreprises qui minent ou qui vendent des bitcoins ne pourront plus se considérer comme écologiquement viables.

Une consommation multipliée par des algorithmes

La mesure n’est pas encore actée, mais la Suède souhaite se débarrasser de ses écosystèmes cryptos. C’est en détaillant la consommation d’énergie liée à Bitcoin que deux politiciens suédois avancent des chiffres à vous donner le vertige. Le minage d’un seul bitcoin reviendrait à conduire 1,8 million de kilomètres dans une voiture électrique. 

L’industrie du minage mobilise l’équivalent de la consommation de 200 000 foyers tous les jours dans ce pays scandinave. Les autorités suédoises pointent du doigt le proof of work, un mécanisme puissant qui rend la tâche extrêmement compliquée et qui donne au bitcoin sa vraie valeur. La preuve de travail existe depuis le début des crypto-monnaies , mais la complexité de ses algorithmes s’intensifie, ce qui demande de plus en plus de ressources en électricité.

L’idée centrale est de taper sur les doigts des entreprises qui font commerce de bitcoin, en leur retirant la possibilité de se considérer comme « viables pour l’environnement ». Sans ce label, il est difficile pour une entreprise suédoise de montrer sa légitimité et de prospérer économiquement.

Respecter le Pacte de Paris pour l'environnement

Les accords de Paris sur le climat sont un ensemble de mesures censées prévenir un réchauffement de la Terre de plus de 1,5 degré, un objectif difficilement atteignable dans les prochaines décennies. Ce qui inquiète les autorités suédoises, c’est que l’énergie dépensée pour le minage de bitcoin pourrait être utilisée à des fins plus pragmatiques, comme les transports, l’industrie et le confort de sa population.

Pour l’heure, le pays n’a pas encore décidé d’interdire les activités liées à Bitcoin, car cette suspension n’est qu’à l’état de projet. Sachant combien la Suède met un point d’honneur à respecter ses engagements écologiques, il est fort possible que les mineurs de coins soient invités à poursuivre leurs activités sur un autre territoire. À moins qu’ils ne trouvent des solutions moins énergivores.

Vous avez décidé de vous lancer dans le « monde merveilleux » des crypto-monnaies ? Sauter le pas et acheter ses premières cryptos n’est pas un acte anodin et suppose d’avoir conscience des risques et de posséder un minimum de connaissances, qui bien entendu iront grandissant au fur et à mesure que vous acquerrez de l’expérience.
Lire la suite

Source : EuroNews

Voir les 59 commentaires sur le site

Articles récents