Alder Lake : Gigabyte déploie un correctif pour les problèmes de DRM

22 novembre 2021 à 10h05
7

Quand une architecture trop moderne pose des difficultés à des DRM pour le coup complètement archaïques.

Avec la sortie d'Alder Lake, Intel a reconnu un problème sur certains jeux vidéo avec les outils de verrouillages numériques (DRM). Un problème qui empêche tout simplement les jeux de se lancer correctement. Gigabyte a visiblement trouvé un début de parade.

Une architecture hybride trop « complexe » ?

À en croire Intel - et Gigabyte également - le problème posé par certains DRM comme Denuvo tient au mélange des cœurs liés à la nature même d'Alder Lake. La nouvelle architecture Intel combine effectivement des cœurs dits « performants » et d'autres « efficaces ».

Ainsi, lorsque le processeur n'est que peu sollicité, ce sont les cœurs efficaces qui sont à la baguette. Lorsqu'une certaine montée en puissance devient nécessaire, les cœurs performants prennent le relais et les tâches que l'on qualifiera de secondaires sont attribuées aux cœurs efficaces.

Dans le cas de Denuvo, le problème vient du fait que les cœurs efficaces ne sont pas reconnus comme des cœurs secondaires, mais comme un autre système empêchant le jeu de fonctionner correctement.

Un petit, tout petit correctif

Intel a déjà précisé avoir œuvré à la réduction du nombre de jeux touchés par le problème. Reste que depuis la sortie d'Alder Lake le 4 novembre dernier, le fondeur américain est plus discret sur la question.

Aujourd'hui, c'est donc Gigabyte qui prend le taureau par les cornes et annonce la publication d'un correctif. Ce dernier prend la forme d'un petit exécutable et nécessite en parallèle le déploiement de la dernière version de BIOS de la carte mère .

Ensuite, le correctif doit être lancé et, d'un seul clic, il vient désactiver les cœurs efficaces. Une solution transitoire que vous pouvez découvrir plus en détail sur le site de Gigabyte .

Source : Videocardz

Voir les 7 commentaires sur le site

Articles récents