Ford annonce un câble capable de recharger une voiture électrique "aussi vite qu'un plein d'essence"

17 novembre 2021 à 10h36
55

Trop longue, la recharge de la voiture électrique ? Ford vient d'annoncer ce qui serait, à ses yeux, une étape importante dans l'électrification du parc automobile.

En partenariat avec l'université américaine Purdue, le constructeur vient de déposer un brevet portant sur un câble capable de recharger une voiture en quelques minutes, ce qui participerait à lever l'un des gros obstacles à la démocratisation des voitures électriques . Sa commercialisation n'est cependant pas pour tout de suite.

Un câble 4 fois plus efficace que les câbles commercialisés actuellement

En parallèle de l'annonce de Ford, l'université Purdue a mis en ligne une vidéo résumant le défi des câbles de recharge et la solution que les deux partenaires ont mis au point. « Plus il y a de courant qui traverse le câble, plus celui-ci devient dangereusement chaud. C'est pourquoi même les plus rapides des câbles Supercharger de Tesla ne peuvent afficher une intensité supérieure à 520 ampères. »

La vidéo poursuit : « Issam Mudawar [professeur de génie mécanique à l'université Purdue, ndlr] a développé un système de refroidissement capable de supporter une intensité jusqu'à plus de 4 fois supérieure. En utilisant un changement de phase liquide-vapeur, les câbles pourraient afficher jusqu'à 2 400 ampères. »

En juin dernier, l'université Purdue a publié dans Science Direct les détails de l'expérimentation autour de ce système de refroidissement. Le système utiliserait un réfrigérant appelé HFE-7100. Avec lui, la publication affirme pouvoir « gérer d,es courants jusqu'à 2 348 A, environ quatre fois plus que le maximum commercial actuel ». L'article ajoute qu'« avec des batteries appropriées et d'autres composants auxiliaires, cette technologie devrait réduire les temps de charge des véhicules électriques à moins de 5 minutes ».

Une avancée de plus, des tests à venir

Car, effectivement, si l'annonce de Ford est intéressante, les batteries et le reste du circuit électrique de la voiture devront eux aussi être en mesure d'encaisser une telle intensité.

D'ailleurs, Ford affirme lui-même que son nouveau prototype de câble n'est pas suffisant en soi et admet que « le câble de recharge rapide ne sera pas commercialisé avant un certain temps ». À terme, cela permettrait cependant de résoudre le défaut de l'autonomie des véhicules, ceux-ci ne pouvant encore circuler que sur quelques centaines de kilomètres.

Issam Mudawar entend commencer à tester cette nouvelle technologie de câble au cours des deux prochaines années. Ses essais devront déterminer des vitesses de charge plus spécifiques selon les modèles de véhicules électriques. De son côté, Ford doit continuer à travailler sur l'amélioration des systèmes destinés aux voitures. La société compte d'autres partenariats avec des professeurs d'université un peu partout dans le monde. Les étudiants aident à mettre au point les véhicules électriques de demain.

Sources : Ford , ScienceDirect

Voir les 55 commentaires sur le site

Articles récents