Hydrogène : Emmanuel Macron annonce 2 milliards d'euros pour booster la filière

16 novembre 2021 à 17h55
30

Le président Emmanuel Macron, en déplacement dans l'Hérault, a annoncé déposer une enveloppe de 1,9 milliard d'euros pour les projets d'hydrogène, le tout dans le cadre du plan d'investissements France 2030.

De passage à Béziers ce mardi, où il est notamment allé à la rencontre des salariés de l'entreprise Genvia, spécialisée dans l'hydrogène avec ses propres systèmes d'électrolyseurs et de piles à combustible haute performance, Emmanuel Macron a fait une annonce très importante pour le développement de la filière. Le chef de l'État va en effet consacrer 1,9 des 30 milliards d'euros du plan d'investissements France 2030 dans la filière hydrogène.

Pour Emmanuel Macron, l'hydrogène fait partie des grands paris des grandes nations

« Avec le plan France 2030, nous allons investir près de 2 milliards d’euros pour développer l’hydrogène vert. C’est une bataille pour l'écologie, pour l'emploi, pour la souveraineté de notre pays que nous allons mener », a déclaré le président de la République, faisant le choix de mots forts.

Rappelant les difficultés rencontrées par le secteur industriel et la filière de l'hydrogène ces dernières années, Emmanuel Macron a salué la « capacité de résistance » de ces derniers et fait le vœu d'une « France industrielle pour 2030 », qui doit passer selon lui par une part énergétique plus grande provenant de l'Hexagone, de façon à ce que le pays soit moins dépendant de ses voisins et de ses fournisseurs.

Au-delà du discours très politique, le président a rappelé que « l'un des grands paris que les grandes nations font : c'est celui de l'hydrogène, parce que c'est ce qui va nous permettre de réduire nos émissions, d'optimiser notre consommation et de transformer nos modèles, avec des nouvelles pratiques ».

L'hydrogène, une question de souveraineté énergétique pour la France

Le chef de l'État est convaincu que dans les années à venir, l'hydrogène donnera la possibilité aux citoyens d'assurer leurs déplacements, de produire, d'avoir de l'énergie à bas carbone et de réconcilier l'industrie et la croissance économique avec la décarbonation et la lutte contre le réchauffement climatique.

Figurant sur la liste des technologies d'avenir du plan d'investissements France 2030, l'hydrogène peut être fabriqué grâce à de l'électricité provenant d'énergies renouvelables ou… de l'énergie nucléaire. Et pour cela, Emmanuel Macron en est certain : « Nous pouvons produire de l'hydrogène sur notre sol beaucoup plus massivement que beaucoup d'autres, là où les autres vont aller le chercher », ce qui souligne les mérites d'un nucléaire français plus propre.

L'hydrogène « est un instrument de souveraineté », a indiqué le président de la République, rappelant l'intérêt d'avoir une vaste filière de ce vecteur d'énergie. « Si nous nous mettons en situation d'être des grands producteurs d'hydrogène, de savoir le produire, d'avoir les process industriels et d'aller au bout de cette aventure, nous construisons notre souveraineté énergétique, ce qui nous permettra de ne pas avoir des prix qui varieront tout le temps ni d'être dépendants d'une crise géopolitique ou autres. »

Voir les 30 commentaires sur le site

Articles récents