· S | F · Votre chronique explore la mystérieuse Forteresse Noire

Johan Gautreau
Expert objets connectés
25 avril 2020 à 11h11
0
SF La Forteresse Noire

Aussi imposante qu'une planète, regorgeant de trésors inimaginables, la Forteresse Noire tend ses bras aux aventuriers les plus intrépides. Mais le chemin vers son sein est pavé d'embûches, avec, à la clé, le salut de vos âmes... Ou la damnation éternelle !

Clubic aime la science, Clubic aime l'avenir, Clubic aime la science-fiction. Avec · S | ꟻ · nous vous partagerons régulièrement nos recommandations dans le domaine de l'imaginaire : littérature, bande dessinée mais aussi films...

Nous nous donnons 5 citations et 5 paragraphes pour vous convaincre.


La Forteresse Noire (2018)

Darius Hinks

Bien le bonjour, amateurs de SF de tout poil. Cette semaine, je vous emmène aux confins d'un univers que les plus geeks d'entre vous connaissent probablement depuis leur tendre enfance : Warhammer 40.000.

Ayant fait mes armes sur le jeu de figurines du même nom, je me suis aussi penché sur la monstrueuse série de romans dérivés. En tant que fan de SF, inutile de préciser que j'ai vite accroché. Il faut dire qu'une galaxie aussi sombre que celle de « 40K » a de quoi séduire avec sa pléthore de xenos, de démons et d'humains tous plus dérangés les uns que les autres.

Et si les productions publiées par Black Library sont assez inégales, quelques romans méritent vraiment le coup d'œil. La Forteresse Noire est l'un d'entre eux. Préparez votre bolter et recommandez votre âme à l'Empereur-Dieu, ça va swinguer !

“Ils ont décidé de nous laisser ici, mon lieutenant”

Je vous préviens tout de suite, l'univers de Warhammer 40.000 n'est pas fait pour les âmes sensibles. Dans le futur, la subtilité et la poésie sont des notions oubliées depuis longtemps. L'humanité a vécu son âge d'or en conquérant les étoiles, mais si des millions de planètes sont aux mains des humains, ce n'est pas pour autant que la vie est belle. En fait, c'est plutôt l'inverse...

La Voie Lactée est en guerre permanente, engendrant des milliards de morts chaque jour. Quand les humains ne sont pas occupés à se tirer dans les pattes pour de sombres histoires de cupidité, ils doivent faire face à des dizaines de races extra-terrestres rarement bien intentionnées. Le tout sur un fond d'extrémisme religieux et de mysticisme gothique du plus bel effet. Je vous le dis, vous n'aimeriez pas passer vos vacances dans ce futur !

C'est donc sans surprise que le roman de Darius Hinks commence par une énorme trahison, une escarmouche bien gore et la destruction d'une planète. Tout ça en moins de vingt pages. De quoi faire passer Dark Vador pour un saint !

Le prologue de La Forteresse Noire est ainsi le prélude à une histoire épique qui va voir se mêler les destinées d'êtres n'ayant pourtant rien en commun.

“Peu d'hommes supportaient de contempler une telle chose. L'Insondable. L'Abîme. La Forteresse Noire”

Si d'ordinaire les romans dans l'univers de 40K nous font passer d'une portion de galaxie à une autre à toute vitesse, l'œuvre de Darius Hinks nous propose ici de rester dans un secteur très restreint. Vous vous en doutez, il s'agit des abords de la Forteresse Noire, un mystérieux bâtiment de la taille d'une planète, qui renfermerait d'inestimables trésors. L'humain du futur étant aussi cupide que l'oncle Picsou, la construction est prise d'assaut en permanence par des hordes de pillards avides de récupérer leur part du gâteau.

Notre héros, Janus Draik, est l'un de ces pillards. Fils d'une riche famille terrienne, il a commis un acte ayant apporté le déshonneur sur ses ancêtres. Et dans le futur, on ne rigole pas avec ce genre de choses. Le seul moyen pour notre jeune noble de se racheter est donc de pénétrer dans la Forteresse Noire pour en prendre le contrôle, ce qui devrait lui assurer un retour sur Terra tout auréolé de gloire. Enfin ça, c'est sur le papier. Dans les faits, vous vous doutez bien que ça ne sera pas aussi simple...

Quoi qu'il en soit, l'auteur du roman pose immédiatement les bases d'une ambiance très profonde et sombre. Le côté gothique de 40K est ici reproduit à merveille, en particulier sur la station Précipice, qui sert de point d'entrée vers la Forteresse Noire. Humains et xenos y cohabitent dans une paix précaire, la loi punissant violemment le premier faux pas. La tension est constante, car la mort est le lot de tous, peu importe les origines de chacun. C'est un peu la cantina de Mos Esley, mais en version hardcore !

“Deux religieux fanatiques, un xenos, et une déserteuse bravache... Pas vraiment le genre de personnes avec lesquelles j'ai pour habitude de m'associer”

Partir à l'assaut de la Forteresse Noire ne se fait pas au petit bonheur la chance. Il faut dire que j'ai oublié de préciser que l'endroit rend fou quiconque n'est pas préparé psychologiquement et physiquement à une escapade dans ses entrailles. Le capitaine Draik va donc réunir ce qui ressemble de prime abord à la plus belle équipe de bras cassés de la galaxie.

D'un côté, on a Taddeus et Vorne, deux religieux qui se rapprochent plus de psychopathes qu'autre chose. Ajoutez à ça Grekh, un Kroot au look de perroquet humanoïde qui a la capacité de lire les souvenirs de ses victimes en ingurgitant leur chair - de loin mon préféré de la bande - et Audus, une pilote de l'extrême. On termine le tour d'horizon avec Isola, l'assistante de notre héros ainsi que Corval, un navigator doté de pouvoirs capables de résister à la Forteresse Noire. Sans le savoir, tous sont liés par leurs destins. À moins que ce ne soit par l'étrange construction, qui semble les attirer inexorablement vers son enceinte...

Voici en tout cas un autre aspect que j'adore dans ce roman : la diversité des personnages. Avec cette équipe, on passe d'un extrême à l'autre, ce qui rend leur escapade encore plus aléatoire. Et c'est, en fin de compte, cette surenchère constante propre à Warhammer 40.000 qui fait toute la saveur de cet univers. Tout est disproportionné au point que toute personne que nous considérerions habituellement comme « normale » semble ici en total décalage avec les autres.

“La Forteresse Noire a toujours un plan”

Henri Villon avait son Léviathan, Janus Draik a sa Forteresse Noire. Une Némésis impitoyable, qu'il va tenter de faire plier par ses actes et sa volonté. C'est toutefois sans compter sur le fait que la structure possède visiblement sa propre conscience. Elle met donc en branle une panoplie de moyens - totalement disproportionnés bien entendu - pour refouler les intrus qui tentent d'atteindre son cœur.

Vous aimez Indiana Jones, qui se carapate face à un rocher géant ? Alors vous adorerez Janus Draik qui se démène contre des salles à gravité aléatoire, des murs vivants ou encore des illusions de son passé plus vraies que nature. Illusions qui, bien évidemment, peuvent le mener à la mort, lui et ses compagnons. Ai-je besoin de rajouter qu'il y a des chasseurs de primes qui lui courent aux basques et qu'un traître se cache dans sa petite bande ? L'aventure ne sera donc pas de tout repos pour nos braves explorateurs d'une galaxie dangereuse, très dangereuse...

Pour casser un peu l'action omniprésente du roman, l'auteur anglais distille régulièrement des informations sur le passé de Draik, nous offrant quelques respirations bienvenues. L'occasion pour nous d'en apprendre plus sur chaque personnage et, surtout, sur les détails qui les lient. C'est d'ailleurs ce qui démarque ce roman de la plupart des ouvrages de Black Library : tout n'est pas qu'action épique survoltée et morts spectaculaires à gogo. L'intrigue se dénoue petit à petit, donnant envie d'en savoir toujours plus sur Draik et les actes qui l'ont mené à se perdre en plein dans la Forteresse Noire.

“La Forteresse Noire faisait partie de ma vie bien avant que j'aie entendu parler d'elle pour la première fois”

Nous voici à la fin du périple et de cette chronique. Draik va-t-il s'en tirer ? Quel lourd secret cache-t-il ? Qu'est vraiment la Forteresse Noire ? Que vais-je manger ce soir ? Toutes ces questions - enfin pas la dernière - trouveront leur réponse dans le roman de Darius Hinks.

Je dois d'ailleurs avouer que le bougre s'en tire très bien pour sa première incursion dans l'univers futuriste gothique de Warhammer. Son œuvre change radicalement des histoires de guerre entre Space Marines et démons, que Black Library affectionne tant. Je tiens d'ailleurs à souligner que les dernières productions de cette maison d'édition 100 % Warhammer tendent à gagner en qualité ces derniers temps.

Que vous découvriez le fluff de 40K ou que vous soyez un vétéran à la recherche d'un bon passe-temps, je vous invite à découvrir La Forteresse Noire sans tarder. Et si vous avez vraiment beaucoup de temps à tuer, n'oubliez pas que l'équipe de geeks de Clubic a de belles recommandations de films, séries, jeux et bouquins pour le confinement. Sur ce, que l'Empereur vous garde, je retourne trancher du démon et occire du xénos !

La Forteresse Noire chronique SF
La Forteresse Noire (2018) est édité chez Black Library en version EPUB et Kindle. Il est aussi disponible sur Amazon en version papier et Kindle
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top