La Suisse modère le déploiement de la 5G suite à une opposition politique

17 février 2020 à 17h48
0
5G Suisse

Alors que la Suisse faisait figure de leader européen sur le déploiement de la 5G, les opérateurs vont être contraints de freiner le développement du réseau mobile dernière génération.

Mis sous pression, le gouvernement suisse a décidé de modérer l'installation et l'activation d'équipements 5G sur son territoire. Cela fait des mois que des associations et courants politiques luttent pour empêcher le déploiement massif du réseau en Suisse sans mieux connaître les potentiels risques pour la santé.


La peur des effets nocifs des ondes

Courant 2019, des habitants de Genève commencent à se plaindre d'effets secondaires suite à la pose d'antennes 5G. C'est à partir de ce moment que la contestation démarre vraiment. Dans des propos rapportés par Le Monde, Bertrand Buchs, médecin et député du Parti démocrate chrétien (PDC), dénonce la rapidité avec laquelle les opérateurs ont obtenu les autorisations de déploiement, « sans aucune concertation sur les risques sanitaires, environnementaux et sécuritaires ».

Car il n'y a pas que la question de la santé qui interroge. L'opérateur Sunrise a misé sur des équipements Huawei pour constituer son infrastructure réseau. Le flou qui règne autour du fournisseur chinois (que les États-Unis accusent de laisser des backdoors dans son matériel à des fins d'espionnage) inquiète également. Pour Buchs, la Suisse s'est précipitée sans aucune raison valable.


Un déploiement éclair non justifié ?

Début 2019, l'Etat suisse lançait les enchères de fréquences auprès des opérateurs (une étape qui aurait dû avoir lieu à l'automne 2019 en France mais qui a été repoussée au printemps 2020). Elles ont été attribuées à Swisscom, Sunrise et Salt pour la somme de 357 millions d'euros - les enchères démarreront à 2,17 milliards d'euros en France, au grand dam des opérateurs.

En avril 2019, Swisscom, Sunrise et Salt ont ainsi pu commencer le déploiement du réseau 5G, qui s'annonçait alors très rapide avec un objectif de couverture de 90 % du territoire d'ici la fin d'année pour le seul Swisscom. Les offres commerciales grand public ont suivi chez Swisscom et Sunrise (à des prix capables de provoquer un infarctus chez un consommateur français). Voilà que tout ceci est désormais remis en cause.

Source : Le Monde
Modifié le 17/02/2020 à 17h48
12
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
L'iPhone 9 s'appellerait finalement iPhone SE, et serait disponible ... demain
scroll top