5G : la Chine prévient la France de ne pas discriminer le géant Huawei

10 février 2020 à 18h10
0
Huawei
© testing / Shutterstock.com

Pékin demande au gouvernement français de ne pas opérer une différence de traitement selon les équipementiers, et menace de perturber l'activité de Nokia et Ericsson en Chine.

Alors que l'Union européenne a offert une sorte de blanc-seing aux opérateurs et législateurs de toute la zone pour écarter des réseaux 5G tout équipementier qui ne présenterait pas les garanties sécuritaires nécessaires, des opérateurs comme Orange ou Free ont annoncé travailler exclusivement avec des acteurs européens. Cela embarrasse la Chine, qui pourrait riposter en prenant des mesures qui porteraient atteinte aux intérêts des concurrents de Huawei dans l'empire du Milieu.

L'équipementier Huawei pourrait encore être écarté du réseau 5G français

L'ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information) va bientôt se prononcer sur les requêtes d'autorisation faites par les opérateurs télécoms français, et pourrait potentiellement barrer la route de Huawei, comme nous vous l'expliquions récemment sur Clubic.


L'ambassade de Chine en France, qui se dit « profondément déçue et inquiète », a ainsi mis en garde les autorités hexagonales, dimanche 9 février, de ne pas écarter arbitrairement l'équipementier chinois au profit des équipementiers européens.

Si tel était le cas, « une différence de traitement des entreprises selon leur pays d'origine constituerait une discrimination patente et un protectionnisme déguisé », affirme le porte-parole chinois. Pour lui, un tel comportement irait « à l'encontre des principes de l'économie de marché et du libre commerce ».

La loi du talion pour la Chine ?

Pour transformer la mise en garde en mise en demeure, voire en menace, l'ambassade a ensuite changé de ton en indiquant que des mesures de rétorsion à l'égard des équipementiers européens Nokia et Ericsson pourraient être prises, et ce, directement sur le marché chinois de la 5G.


« La Chine a toujours accordé un traitement équitable à Nokia et Ericsson dans le déploiement des réseaux 5G en Chine et les a même autorisés à prendre part au déploiement du cœur des réseaux », peut-on lire dans le communiqué.

L'empire du Milieu, qui maintient fabriquer ses équipements sans aucun lien avec l'espionnage étatique, réfute tout risque technique ou sécuritaire, et fait face à une féroce opposition des États-Unis, qui tentent de convaincre leurs alliés d'en faire autant. En France, SFR et Bouygues Telecom, déjà partenaires de Huawei, n'ont pas encore publiquement livré leur position sur la firme de Shenzhen.

Source : Les Échos
Modifié le 11/02/2020 à 09h31
24
21
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Le processeur AMD Threadripper 3990X peut faire tourner Crysis… Sans carte graphique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top