Plus sûre la 5G ? Des chercheurs états-uniens démontrent un sacré nombre de failles

13 novembre 2019 à 17h42
0
Reseau 5G

Des experts en cybersécurité ont récemment testé la fiabilité du réseau 5G et les résultats ne sont pas très réjouissants. Les scientifiques sont en effet parvenus à mener des attaques leur permettant de tracker un téléphone, de le déconnecter totalement du réseau ou de lui envoyer de fausses alertes d'urgence.

Au-delà de sa plus grande rapidité, la 5G se veut également plus sécurisée (quand elle n'est pas accusée de servir à la surveillance du gouvernement chinois). Mais cette supposée robustesse est-elle à la hauteur de sa réputation ? Des chercheurs de l'université de l'Iowa et de l'université Purdue aux États-Unis ont voulu en avoir le cœur net...

11 failles découvertes

Pour l'occasion, l'équipe a développé un outil baptisé « 5GReasoner », afin de tester plusieurs types d'attaques sur un téléphone connecté à la 5G. Le résultat est sans appel : de cette façon, les experts ont mis en évidence pas moins de 11 failles de sécurité sur le réseau.

Ils sont ainsi parvenus à pirater le smartphone, avec différentes conséquences. Ils ont, par exemple, réussi à le couper totalement du réseau, via une attaque par déni de service (DoS). Dans un autre cas, ils ont pu suivre en temps réel et enregistrer la localisation de l'appareil. Enfin, ils sont parvenus à lui diffuser de fausses alertes d'urgence, un acte qui pourrait provoquer la panique au sein d'un groupe de personnes.

Afin d'éviter que des individus malveillants n'exploitent ces failles en conditions réelles, l'équipe de recherche a cependant préféré taire le détail des méthodes employées.


Pas d'affolement du côté des opérateurs

Comment expliquer la présence de vulnérabilités si critiques ? D'après les chercheurs, le problème viendrait d'un « manque de spécification formelle » en matière de sécurité dans le protocole 5G. Les instructions seraient donc aisément sujettes à interprétation et à ambiguïté. Par ailleurs, selon les auteurs de l'étude, si certaines failles peuvent être facilement corrigées, d'autres nécessiteront des changements plus conséquents dans le standard.

Les acteurs de l'industrie, alertés par ces travaux, ont-ils alors déjà commencé à travailler à la résolution des problèmes ? Pas vraiment. Au contraire, Claire Cranton, porte-parole de la GSM Association, qui regroupe 800 opérateurs mobiles et fabricants de téléphones dans le monde, a jugé que les failles découvertes avaient un « impact nul ou faible dans la pratique ». Leur correction ne paraît donc pas prioritaire aujourd'hui.

Source : Android Police
Modifié le 13/11/2019 à 18h18
5
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo
Le processeur AMD Threadripper 3990X peut faire tourner Crysis… Sans carte graphique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top