Expérimentations 5G dans la bande 26 GHz : l'Arcep dévoile les 11 premiers projets retenus

07 octobre 2019 à 17h47
0
Reseau 5G

L'Arcep et le gouvernement ont dévoilé, lundi après-midi, la liste des onze premiers projets retenus autorisés à mener des expérimentations dans la bande dite « millimétrique ».

La bande de fréquence 26 GHz est clairement stratégique pour les opérateurs et les professionnels. Elle représente la fréquence la plus élevée de la 5G, offrant des débits extrêmement élevés, comparables à ceux de la fibre optique. Cette bande, dite « millimétrique », fait l'objet de l'attention toute particulière des autorités.

La bande 26 GHz, la fréquence la plus élevée, utilisée en technologie cellulaire

L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) et la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher, ont dévoilé ce lundi 7 octobre la liste des onze premières autorisations délivrées dans le cadre des expérimentations 5G sur cette bande, qui offrira des débits importants sur des cellules de petite taille.


Outre les traditionnels opérateurs de télécommunications, plusieurs établissements publics, un port maritime et des collectivités ont répondu à l'appel lors de la création de plateformes d'expérimentation 5G, avec des thématiques pouvant aller de la logistique à la smart city, en passant par la mobilité et la couverture d'événements sportifs.

Les acteurs retenus devront disposer d'un réseau expérimental 5G opérationnel d'ici le 1er janvier 2021. Ils devront le mettre à disposition d'acteurs tiers, pour que ces derniers puissent y mener des expérimentations de la technologie sans fil de cinquième génération.

Bouygues Telecom et Orange, grands artisans des expérimentations 5G

Onze projets retenus ont été dévoilés par l'Arcep. On retrouve Universcience, qui rassemble la Cité des Sciences et de l'Industrie et le Palais de la découverte à Paris (75) ; le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines (78), futur site olympique ; Bordeaux Métropole (33) en partenariat avec Bouygues Telecom ; le Grand Port Maritime du Havre (76) ; le campus Nokia de Paris-Sarclay (91) ; et l'établissement public d'aménagement Paris la Défense (92), pour une période de trois ans.


Bouygues Telecom équipera trois lieux distincts : la gare de Lyon Part-Dieu (69) grâce à un partenariat entre la SNCF et l'opérateur ; la zone industrielle de la ville de Saint-Priest (69) ; et les villes de Vélizy (78) et de Meudon (92).

Orange, de son côté, mènera des expérimentations au sein de la gare de Rennes (35), en partenariat avec la SNCF et l'équipementier Nokia ; et sur le site de co-innovation 5G Lab à Châtillon (92).

Source : Communiqué
Modifié le 08/10/2019 à 09h20
6
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
Air France et l'Airbus A380 : c'est fini, et avec deux ans d'avance
Vers une possible suppression de la TVA sur les voitures électriques ?
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
DOOM Eternal : id Software annonce le retrait de l'anti-triche Denuvo
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
scroll top