Huawei : le Sénat adopte définitivement la loi 5G, qui va renforcer le contrôle des équipements réseaux

Alexandre Boero Contributeur
29 juillet 2019 à 06h38
0
Huawei
© Veja / Shutterstock.com

Après une première lecture positive au Sénat fin juin, les Sages ont définitivement adopté la proposition de loi « Huawei », visant à renforcer la sécurisation des réseaux mobiles 5G.

La proposition de loi visant à préserver les intérêts de la défense et de la sécurité nationale de la France dans le cadre de l'exploitation des réseaux radioélectriques mobiles, dite « loi 5G » ou « loi Huawei », entrait dans la dernière phase avant son adoption définitive. Après le vote positif de l'Assemblée nationale le 10 avril puis une première lecture devant le Sénat le 26 juin, les Sages de la chambre présidée par Gérard Larcher ont définitivement adopté les conclusions de la commission mixte paritaire, le mercredi 24 juillet. Clubic vous détaille ce que cette loi va changer.

Une loi qui défavorise implicitement Huawei

Après que les sénateurs et les députés ont trouvé un accord sur cette fameuse loi Huawei, les choses vont manifestement changer pour les équipementiers, et en particulier, vous l'aurez compris, pour le géant chinois. De façon implicite, et sans citer une seule fois Huawei, le texte prévoit de limiter l'influence de la firme de Shenzhen sur le déploiement des équipements de la technologie de la cinquième génération.


Huawei semble ici payer des suspicions de longue date, provenant d'abord des États-Unis, qui accusent la société d'être une espionne au service du gouvernement chinois. Ce dernier est ainsi suspecté, par ce biais, de pouvoir librement exploiter les données des utilisateurs qui transitent par les équipements de la firme de l'empire du Milieu.

Le Premier ministre pourra trancher

La loi impose une mesure inédite pour les équipementiers. Désormais, ces derniers devront obtenir une autorisation officielle provenant du Premier ministre ou de ses services, s'ils veulent déployer leurs logiciels et équipements 5G sur le territoire. La proposition de loi initiale était motivée en partie par le risque que représente la technologie pour la sécurité des réseaux.


Les opérateurs mobiles vont devoir soumettre leur demande officielle au Premier ministre, qui aura ensuite deux mois pour adresser sa réponse. La loi prévoit qu'une fois octroyée, l'autorisation sera valable pour une durée maximale de huit ans. Elle pourra être refusée par l'État s'il « estime qu'il existe un risque sérieux d'atteinte aux intérêts de la défense et de la sécurité nationale. » Si les contours et la liste des équipements concernés par la loi n'ont pas été précisés, la loi prévoit que tout manquement sera puni de cinq ans d'emprisonnement et 300 000 euros d'amende.

Source : Sénat
Modifié le 29/07/2019 à 08h53
10 réponses
9 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top